Commander des doses de vaccin anti-Covid-19 en médecine de ville : mode d’emploi

27 mai 2021

La vaccination en médecine de ville a commencé le 25 février 2021. Ainsi, les médecins de ville (libéraux ou salariés hors hôpital) peuvent commander des doses des vaccins AstraZeneca et Janssen afin de vacciner l'ensemble de leurs patients âgés de 55 ans et plus. Depuis le 25 mai, ils peuvent aussi commander des doses du vaccin Moderna qui peut être administré à l’ensemble de la population majeure.

Commander des doses des vaccins AstraZeneca, Janssen et Moderna : mode d’emploi

C’est une étape essentielle de la stratégie vaccinale contre la Covid-19. Les médecins de ville volontaires pour vacciner au cabinet médical leurs patients dans la cible précitée peuvent commander des doses des vaccins AstraZeneca, Janssen et Moderna dans d’une officine de leur choix. Cette pharmacie deviendra alors leur officine de rattachement pour l’obtention des futures doses des 3 vaccins.

En pratique, pour passer la première commande, le médecin communique son nom et son numéro RPPS ainsi que le nombre de doses souhaitées à cette officine. Il devra ensuite renseigner le nombre de doses par commande. Chaque commande doit être réalisée en début de semaine (du lundi au mercredi) pour une livraison des doses à l'officine la semaine suivante.

À noter : les sessions de commande sont annoncées par DGS-Urgent et sur le portail de télédéclaration des officines.

Distribution du vaccin Moderna

Le schéma de diffusion retenu pour le vaccin Moderna en ville est le même que pour les vaccins AstraZeneca et Janssen : en amont de chaque campagne de vaccination en ville, les pharmaciens, médecins et infirmiers pouvant vacciner (uniquement les professionnels en activité et ne pratiquant pas exclusivement au sein de l’hôpital public) auront la possibilité de commander et se faire livrer un ou plusieurs flacons dans leur officine de rattachement.

Retirer les doses du vaccin, les aiguilles et les seringues à la pharmacie

Les médecins viennent retirer les flacons, les aiguilles et les seringues (uniquement destinées à l’usage de la vaccination) dans la foulée de leur livraison à la pharmacie. Il doit respecter les conditions de transport du vaccin suivantes :

  • maintenir le flacon en position verticale ;
  • éviter de l’exposer à la lumière et de le secouer.

Important : le transport et la conservation garantissant la qualité et l’efficacité du vaccin sont sous la responsabilité du médecin à partir du moment où il récupère les doses de vaccin à la pharmacie.

Pour connaître les modalités de distribution transport, de préparation et de conservation :

Organiser des plages de rendez-vous pour vacciner au cabinet médical

Il convient d'attendre le mail de confirmation de la commande avant de planifier les rendez-vous de vaccination. En effet, des précisions sur le jour de livraison leur seront apportées au moment de la confirmation de la livraison par mail. Seule cette confirmation fait foi sur la quantité qui sera attribuée à l’officine et les dates prévisionnelles de livraison. Les rendez-vous de vaccination peuvent donc être planifiés à compter de la réception de ce mail et positionnés à partir du lendemain de la date prévisionnelle de réception des vaccins.

Le flacon AstraZeneca contient 10 doses de vaccin.
Le flacon Janssen contient 5 doses de vaccin.
Le flacon Moderna contient 10 doses de vaccin.

 

Surveillance post-vaccinale des patients

Il est recommandé de placer le patient sous surveillance pendant au moins 15 minutes après la vaccination afin de détecter la survenue d’une réaction anaphylactique suivant l'administration du vaccin. Avant de procéder à la vaccination, les médecins doivent s’assurer qu’ils disposent du matériel et des produits pharmaceutiques adaptés dont de l’adrénaline injectable.

Éliminer les déchets liés à la vaccination

Les flacons vides, les seringues et les aiguilles suivent la voie classique d’élimination des déchets d'activités de soins à risques infectieux (Dasri). En cas de casse de flacon ou de projection sur une surface, celle-ci est désinfectée à l’aide d’un désinfectant actif sur les adénovirus.

Pour identifier au sein de sa patientèle les personnes ciblées par cette phase de la stratégie vaccinale, lire l'article Covid-19 : le point sur la vaccination en médecine de ville.

Lire aussi :