Toute facturation doit être réalisée avec la nouvelle nomenclature à compter du 5 juillet

Publié le

L’avenant 7 à la convention nationale des masseurs-kinésithérapeutes a mis en place une nouvelle nomenclature des actes de kinésithérapie le 22 février 2024. Pour que les masseurs-kinésithérapeutes aient le temps de se l’approprier, une période de transition a permis un usage mixte des 2 nomenclatures. Cette période prend fin le 5 juillet 2024 : tous les actes réalisés après cette date doivent désormais être facturés en utilisant la nouvelle nomenclature.

Aucune difficulté majeure n’a été rencontrée lors de la mise en place de la nouvelle nomenclature :

  • les quelques difficultés techniques liées au démarrage ont pu être rapidement corrigées ;
  • tous les logiciels de facturation ont été mis à jour ;
  • plus de 98 % des masseurs-kinésithérapeutes facturent déjà en nouvelle nomenclature.

À noter : les futurs rejets seront fondés sur la date des soins et non de la facturation. Il reste ainsi obligatoire de facturer selon l’ancienne nomenclature les actes réalisés avant le 22 février 2024.

La nouvelle nomenclature permet de décrire la pratique des masseurs-kinésithérapeutes en 80 actes différents, avec des libellés plus précis, notamment pour ceux anciennement cotés avec la lettre-clé AMS : affections orthopédiques et rhumatologiques.

À noter : la lettre-clé AMK reste maintenue pour la cotation de certains actes, en particulier les BDK (bilan diagnostic kinésithérapique) et les suppléments de kiné-balnéothérapie.

En cours de chargement...