#MoisSansTabac : bien se préparer pour augmenter les chances de succès

17 octobre 2018

personnage annonçoant le retour de l'opération #Mois sans tabac

Avec 160 000 inscrits en 2017, et 380 000 tentatives d’arrêt liées à l’opération en 2016, #MoisSansTabac a contribué à la baisse historique du tabagisme en France : 1 million de fumeurs quotidiens en moins entre 2016 et 2017.

La troisième édition de l’opération se déroulera en novembre, sous l’égide du ministère des Solidarités et de la santé et de Santé publique France, en partenariat avec l’Assurance Maladie. Mais d’ores et déjà, un important dispositif d’information est déployé pour inciter les fumeurs à se préparer et à participer au défi.

En route vers le futur

Tout au long du mois d’octobre, une série de 5 spots télévisés est diffusée sur les chaines hertziennes et la TNT : construits comme des carnets de bord du futur, ils permettent à tous ceux qui veulent arrêter de fumer de se projeter aux étapes-clés de leur tentative d’arrêt. Dans quel état d’esprit est-on après 1, 8, 15, 22, et 30 jours sans cigarette ? Comment a-t-on surmonté son envie de fumer ? Quels bénéfices a-t-on retiré à chaque cap passé ?...

Tabac info service reste la porte d’entrée de #MoisSansTabac. Le dispositif d’aide à distance (ligne téléphonique 39 89, site Internet, application et page Facebook) est mobilisé pour accompagner tous les fumeurs dans leur tentative d’arrêt. Depuis le site tabac-info-service.fr, l’inscription à #MoisSansTabac est simple : un pseudo et une adresse mail suffisent. Les participants pourront commander gratuitement le kit d’arrêt (1), télécharger l’application de e-coaching, rejoindre leur équipe régionale sur Facebook, réaliser un test de dépendance et, pour ceux qui le souhaitent, se faire accompagner par un tabacologue.

Une mobilisation en métropole et dans les Drom-Com

L’élan collectif reste au cœur de #MoisSansTabac. Dès l’inscription, depuis le site tabac-info-service.fr, il est possible de rejoindre l’une des 18 équipes régionales pour partager et vivre ensemble ce défi sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le hashtag #OnArreteEnsemble est créé en complément de #MoisSansTabac.

Dans chaque région, un influenceur-ambassadeur est chargé de sensibiliser et mobiliser les habitants tout au long de la phase préparatoire, puis d’accompagner et encourager les participants lors du défi.

Sur le terrain, les agences régionales de santé déploieront des « fanzones » pour aller à la rencontre des fumeurs et de leur entourage. Ce dispositif itinérant, ludique et interactif, offre aux visiteurs la possibilité de s’informer, d’échanger avec un professionnel de santé et de s’inscrire directement à #MoisSansTabac.

(1) Ce kit comprend un guide intitulé « Je me prépare » pour faire le point sur la dépendance, la motivation et les différentes méthodes d’arrêt avant de se lancer ; « l’agenda, 30 jours pour arrêter de fumer », qui dispense pour chaque jour encouragements, conseils et activités pour oublier la nicotine ; le dépliant « Le stress ne passera pas par moi » pour surmonter les envies de fumer grâce à des exercices de respiration ; et une roue pour calculer les économies réalisées en fonction de sa consommation quotidienne.

#MoisSansTabac, ça marche !

Selon les données du Baromètre santé 2017, 380 000 fumeurs quotidiens ont fait une tentative d’arrêt en lien avec la première édition de #MoisSansTabac en 2016. Environ 20 % d’entre eux étaient toujours abstinents 6 mois plus tard, soit près de 80 000 ex-fumeurs.

67 % des fumeurs ayant fait une tentative d’arrêt en lien avec #MoisSansTabac ont eu recours à un professionnel de santé (19 %) ou à une aide : cigarette électronique (33 %), substituts nicotiniques (27 %), site Tabac info service (22 %).