ameli.fr - N° 52 - Antiviraux à action directe dans le traitement de l'hépatite C chronique

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Statistiques et publications

Vous êtes ici :

Accueil.Statistiques et publications.Rapports et périodiques.Points de repère.N° 52 - Antiviraux à action directe et hépatite C

N° 52 - Antiviraux à action directe dans le traitement de l'hépatite C chronique

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Article mis à jour le 29 mai 2019

Ce Points de repère est une mise à jour du n° 44 publié en février 2016.

Les antiviraux à action directe (AAD) dans le traitement de l’hépatite C chronique : retour sur 4 ans de prise en charge par l’Assurance Maladie. Points de repère n° 52, mai 2019

L’histoire naturelle de l’infection chronique due au virus de l’hépatite C (VHC) a été profondément modifiée depuis la commercialisation des antiviraux à action directe (AAD) de deuxième génération, à compter de fin 2013 en France. Les AAD dans le traitement de l’hépatite C chronique ont bouleversé la thérapeutique ; les taux de guérison de l’infection supérieurs à 95 %, associés à des profils de tolérance très satisfaisants par rapport aux anciens traitements selon les études cliniques, se sont confirmés en vie réelle : la possibilité d’éliminer l’hépatite C est devenue une réalité grâce aux AAD.

Après la montée en charge très rapide de la prise en charge par l’Assurance Maladie des AAD commercialisés en 2013 et 2014, l’évolution de la thérapeutique s’est poursuivie. Les nouveaux AAD commercialisés à partir de 2015 ont permis une durée de traitement raccourcie et un élargissement de la cible génotypique du VHC entrainant une simplification des schémas thérapeutiques. Par la suite, un accès universel à l’ensemble des patients infectés par le VHC a été promu en France. Ainsi près de 59 000 patients ont initié un traitement par AAD pour un montant remboursé par l’Assurance Maladie de plus de 3,5 milliards d’euros entre janvier 2014 et décembre 2017.

Les données de remboursement collectées par l’Assurance Maladie permettent de suivre la consommation des différents AAD utilisés et leurs conditions d’utilisation.

Documents à télécharger

Points de repère n° 52 - Mai 2019

Les antiviraux à action directe (AAD) dans le traitement de l’hépatite C chronique : retour sur 4 ans de prise en charge par l’Assurance Maladie

Rubriques annexes