ameli.fr - N° 5 - Déterminants de l'évolution des indemnités journalières maladie

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Statistiques et publications

Vous êtes ici :

Accueil.Statistiques et publications.Rapports et périodiques.Points de repère.N° 5 - Déterminants de l'évolution des IJ maladie

N° 5 - Déterminants de l'évolution des indemnités journalières maladie

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Article mis à jour le 17 juin 2014

Déterminants de l'évolution des indemnités journalières maladie. Points de repère n° 5, novembre 2006

Depuis 1990, les arrêts de travail ont connu une évolution contrastée, marquée par une forte croissance (+34 %) entre 1997 et 2002, puis un retournement de tendance en 2003 se traduisant par une diminution très sensible des indemnités journalières en 2004 et 2005. Ce point de repère présente une analyse des facteurs explicatifs de ces évolutions, notamment celui de la politique de maîtrise des dépenses.

Depuis 1990, les arrêts de travail ont évolué de manière contrastée.Après une baisse en début de période, les indemnités journalières ont connu entre 1997 et 2002 une très forte croissance (+34%),qui ne peut s’expliquer uniquement par l’évolution démographique de la population active.

Une analyse des facteurs explicatifs de ces évolutions sur longue période a été menée,en se limitant dans un premier temps aux indemnités journalières courtes (moins de trois mois). Elle montre que la baisse du chômage jusqu’en 2001 puis l’augmentation de la population salariée âgée contribuent à cette augmentation rapide des indemnités journalières sur quelques années.

Ces facteurs n’expliquent pas, en revanche, le retournement de tendance observé depuis fin 2003,qui se traduit par une diminution très sensible des indemnités journalières en 2004 et 2005.En effet la population active continue à augmenter et à vieillir, le chômage s’est stabilisé puis a diminué, l’ensemble de ces évolutions ayant spontanément un impact à la hausse. Si d’autres facteurs exogènes ont pu jouer à la baisse (accidents de la route,mises en invalidité plus précoces), ils restent mineurs par rapport à l’ampleur de celle-ci.

La politique volontariste de maîtrise de ces dépenses depuis quelques années (objectifs fixés dans la convention médicale, renforcement des contrôles) apparaît l’élément explicatif majeur de l’ampleur du retournement de tendance en 2003 et de sa poursuite jusqu’à fin 2005.

 

Documents à télécharger

Points de repère n° 5 - Novembre 2006

Déterminants de l'évolution des indemnités journalières maladie

Rubriques annexes