ameli.fr - N° 35 - Bénéficiaires de la CMU en 2000 : soins de ville et hôpital

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

N° 35 - Bénéficiaires de la CMU en 2000 : soins de ville et hôpital

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Article mis à jour le 25 novembre 2014
La consommation médicale des bénéficiaires de la CMU en 2000. Point Stat n° 35, août 2002

En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU complémentaire a présenté au remboursement une somme moyenne de 1 953 €. Cette dépense, qui couvre les frais engagés en ville et à l'hôpital est supérieure de 30 % à celle d'un autre patient du régime général.

A âge et sexe équivalents, cet écart est encore plus important puisqu'il atteint 82 %. Les bénéficiaires de la CMU ont donc consommé en moyenne près de deux fois plus que les autres patients du régime général présentant les mêmes caractéristiques d'âge et de sexe.

Cet écart de consommation était déjà net lors de la première étude réalisée par la Cnamts sur les seuls soins de ville, dès octobre 2000, mais la prise en compte des dépenses d'hospitalisation l'accroît fortement. Les bénéficiaires de la CMU conservent en effet un mode de recours aux soins fortement axé sur l'hôpital, ce qui est probablement la conséquence d'un état de santé précaire. Ainsi, 35 % des patients protégés au titre de la CMU ont eu recours à des soins hospitaliers en 2000 contre seulement 18 % pour les autres patients.

Après prise en charge par la CMU complémentaire d'une partie des dépenses engagées, plus de 72 % des patients bénéficient de l'entière gratuité des soins.

Documents à télécharger

Point Stat n° 35 - Août 2002

La consommation médicale des bénéficiaires de la CMU en 2000

Rubriques annexes