ameli.fr - Évaluation du service sophia

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Vous êtes ici :

Accueil.Statistiques et publications.Évaluation du service sophia

Évaluation du service sophia

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Dossier mis à jour le 7 février 2019
Cette rubrique propose les dernières évaluations du service d'accompagnement des personnes diabétiques et asthmatiques, le service sophia.
Passer le sommaire

Au sommaire du dossier

Service sophia

Le service sophia poursuit un double objectif :

- aider les personnes atteintes de maladies chroniques à prendre en charge leur maladie afin de préserver leur état de santé et leur qualité de vie ;

- diminuer la fréquence et la gravité des complications liées à la maladie afin d’en réduire les coûts pour les adhérents et la collectivité.

Elaboré par l’Assurance Maladie en réponse à l’augmentation des pathologies chroniques, le service sophia accompagne, depuis une décennie, les personnes diabétiques pour les aider à mieux vivre avec leur maladie.

Parti d’une expérimentation en 2008 dans neuf départements, prenant en charge la seule pathologie du diabète, le service sophia est ensuite devenu accessible à l’ensemble du territoire au début de l’année 2013. Entre octobre 2014 et mars 2018, il a été étendu progressivement aux personnes asthmatiques.

Aujourd’hui, le service s’appuie sur 220 infirmiers-conseillers en santé et compte plus de 865 000 adhérents diabétiques et asthmatiques.

Libre et volontaire, l’inscription au service sophia peut être réalisée par le patient lui-même (en ligne ou par courrier) ou par son médecin traitant, depuis amelipro, à l’occasion d’une consultation.

Gratuit et sans incidence sur le niveau de remboursement, le service sophia propose un accompagnement à distance (courrier, emails, web et téléphone) adapté aux besoins du patient, à son niveau de connaissance, son environnement et sa situation personnelle. En relais des recommandations de son médecin traitant, il l’encourage à adapter ses habitudes de vie en matière d’activité physique, de tabagisme, d’alimentation, etc. En outre, pour renforcer la motivation de son patient entre deux consultations, le médecin traitant peut demander au service sophia d’appeler son patient adhérent sur un thème précis : arrêt du tabac, observance médicamenteuse, suivi des examens recommandés, etc.

Parce qu’aucun changement durable ne peut être imposé, le service sophia s’appuie sur une approche motivationnelle qui incite le patient à trouver lui-même ses solutions pour le rendre acteur de sa santé.

Depuis son lancement en 2008, la Cnam a régulièrement confié à des prestataires indépendants l’évaluation médicale et économique du service sophia. Objectif : estimer l’impact de la mise en place du service sophia sur l’observance, les taux d’hospitalisation, le recours aux soins et les dépenses de soins.

Les enseignements tirés de ces études ont permis d’améliorer et de faire évoluer le service.

Documents à télécharger

Nouvelles évaluations du service sophia - Synthèse

Assurance Maladie - Février 2019

Rubriques annexes