ameli.fr - Acétate de cyprotérone et risque de méningiome : publication du rapport complet de l’étude

Accès rapide

Aller à la navigation principale Aller à la recherche Aller à l'aide Aller au plan du site Aller au contenu Aller à la pagination
L'Assurance maladie (logo): retour accueil portail

ameli.fr
l'assurance maladie en ligne

Acétate de cyprotérone et risque de méningiome : publication du rapport complet de l’étude

Version imprimableEnvoyer cette page à un ami
Article mis à jour le 9 juillet 2019
Cette étude, réalisée par l’Assurance Maladie et le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) EPI-PHARE en coopération avec le service de neurochirurgie de l’hôpital Lariboisière, a permis de préciser en vie réelle la relation entre la prise de l’acétate de cyprotérone et l’apparition de méningiome.

La mise en évidence d’une augmentation du risque de méningiome avec la durée d’utilisation, la posologie et l’âge des patients exposés à l’acétate de cyprotérone, a conduit, depuis juin 2018, à la mise œuvre de plusieurs mesures de renforcement de l’information et des conditions de prescription et de délivrance de l’acétate de cyprotérone (Androcur et ses génériques), pour réduire l’exposition à ce risque.

 

Documents à télécharger

Acétate de cyprotérone et risque de méningiome : publication du rapport complet de l’étude

Juillet 2019

Rubriques annexes