Vaccination antigrippale : on peut mieux faire cette année !

14 décembre 2017

Moins d’une personne fragile sur deux* était vaccinée contre la grippe l’an dernier. C’est bien inférieur aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui estime que 75 % de la population concernée devrait être vaccinée pour assurer une couverture individuelle et collective suffisante.

La vaccination contre la grippe est pourtant le moyen le plus efficace de protéger les populations les plus vulnérables. Elle permet à la fois de réduire :

  • le risque d’être contaminé par la grippe ;
  • le risque de complications graves ou de décès. Environ 2 000 décès seraient ainsi évités chez les personnes âgées chaque année grâce à la vaccination lors des épidémies de grippe (source : Santé publique France).

Santé publique France a estimé la surmortalité hivernale spécifiquement liée à la grippe à 14 400 décès l’an dernier, principalement chez les personnes âgées de 65 ans et plus.

Cette année, l’Assurance Maladie invite un peu plus de 12 millions de personnes à risque à se faire vacciner.

* Personnes de 65 ans et plus, personnes atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire…), femmes enceintes et personnes souffrant d’obésité morbide.

 

Sources : Assurance Maladie et Santé publique France.

Le dispositif d’accompagnement des infirmiers

 

L’infirmier joue un rôle essentiel pour informer les patients de l’intérêt de la vaccination. Il peut également vacciner sans prescription médicale préalable, sur simple présentation du bon de prise en charge, les adultes à risque s’étant déjà fait vacciner les années précédentes (à l’exception des femmes enceintes). Afin de soutenir son rôle en matière de prévention, l’Assurance Maladie met à sa disposition des outils adaptés à sa pratique.

Les modalités pratiques de la vaccination et notamment du dispositif simplifié, sont rappelées par un mémo mis à disposition sur ameli.fr

Une affiche a été diffusée pour être apposée dans les cabinets.

L’Assurance Maladie invite également les infirmiers à se faire vacciner car ils représentent une population à risque majoré d’infection grippale et peuvent facilement transmettre le virus à leurs patients.