Infirmiers libéraux : radiographie d’une profession

14 décembre 2017

Au 1er janvier 2016, on dénombrait 87 406 infirmiers libéraux* sur les 660 611 infirmiers en exercice**. Les effectifs augmentent régulièrement avec un taux de croissance annuel moyen de + 4,7 % entre 2006 et 2016 (+3,9 % entre 2015 et 2016). En 25 ans, sous l’effet de l’augmentation du nombre de professionnels formés et d’un transfert des effectifs infirmiers de l’hôpital vers le libéral, les effectifs ont même doublé. En libéral, la profession est très largement féminisée (83,5 % de femmes) avec une moyenne d’âge de 44 ans**.

La répartition territoriale en 2016 

La densité des infirmiers libéraux varie sur le territoire de manière importante selon les départements. On observe ainsi une forte concentration d’infirmiers en Corse, dans les Bouches-du-Rhône, le Var, les Pyrénées-Orientales, la Guadeloupe et la Martinique (261 infirmiers libéraux pour 100 000 habitants) et une plus faible densité dans les Hauts-de-Seine, les Yvelines, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et Mayotte (moins de 57 infirmiers pour 100 000 habitants). La densité moyenne en 2016 est de 131 infirmiers pour 100 000 habitants (106 en 2011 et 120 en 2014) avec un minimum de 42 dans les Hauts-de-Seine et un maximum de 354 en Haute Corse.

L’activité et la rémunération des infirmiers libéraux

En 2015, 17 % de la population française, soit plus de 11 millions de personnes, ont eu recours à un infirmier libéral pour un acte technique (injection, prélèvement, perfusion, pansement, pose de sonde, etc.).

Si on observe le nombre total d’actes effectués par les infirmiers en 2016, on en dénombre près de 780 millions. En 2016, l’Assurance Maladie a ainsi remboursé 7,5 milliards d’euros au titre de l’activité des infirmiers libéraux, soit 4 % de plus qu’en 2015.

 

* Données Sniiram - Dafinps 2016, France entière, estimation suivant la progression des effectifs antérieurs.
** Source Adeli, enquête Drees.