Symptômes prolongés suite à la Covid-19 : diagnostic et prise en charge

27 mai 2021

La Covid-19 est une maladie dont les signes disparaissent dans la plupart des cas en 2 à 3 semaines. Toutefois, certains patients peuvent encore ressentir des symptômes au-delà de 4 semaines après l’infection. Il peut s’agir de patients qui ont été hospitalisés ou non.

La Haute Autorité de santé (HAS) utilise le terme de « symptômes prolongés suite à la Covid-19 » : il s’agit de symptômes qui se manifestent au-delà de 4 semaines après la date présumée de contamination et qui ne peuvent pas être expliqués par une autre maladie. Le plus souvent, le patient souffre de plusieurs symptômes associés, ils peuvent être différents d’un patient à l’autre et d’intensités inégales.

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • des signes « généraux » : douleurs durables, faiblesses articulaires ou musculaires voire fatigue extrême, maux de têtes, gêne respiratoire, problèmes cutanés, anxiété, troubles du sommeil ;
  • des signes neurosensoriels : troubles ou perte de l’odorat et/ou du goût ;
  • des complications rénales, digestives, pulmonaires ou neurologiques.

Pour aider les professionnels dans la prise en charge et le diagnostic de ces patients, la HAS met à leur disposition plusieurs outils sur le site has-sante.fr : un webinaire, 12 réponses rapides, des recommandations regroupées dans le document « Symptômes prolongés suite à une Covid-19 de l’adulte - Diagnostic et prise en charge » et des fiches techniques par symptôme ou spécialité :

  • fiche Fatigue
  • fiche Dyspnée
  • fiche Douleurs thoraciques
  • fiche Trouble du goût et de l’odorat
  • fiche Douleurs
  • fiche Kinésithérapie - réentrainement à l’effort
  • fiche Kinésithérapie - syndrome d’hyperventilation
  • fiche Troubles somatiques fonctionnels
  • fiche Manifestations neurologiques
  • fiche Troubles dysautonomiques.

Lire aussi sur le sujet