Pied et diabète : évolution dans la prise en charge des séances chez le pédicure-podologue

28 mai 2021

Depuis le 15 mai, les médecins peuvent prescrire à certains patients diabétiques davantage de séances chez le pédicure-podologue prises en charge par l’Assurance Maladie.

Cette mesure a été introduite par l’avenant 4 à la convention nationale des pédicures-podologues, signé le 22 septembre 2020. Cet avenant 4 poursuit ainsi l’engagement de cette profession en faveur de l’amélioration de l’accès aux soins et de la qualité de prise en charge des patients diabétiques.

Le médecin peut donc prescrire :

  • pour les patients à risque de grade 2 : 5 séances de soins de prévention au maximum dans le cadre du forfait annuel de prévention des lésions des pieds au lieu de 4 précédemment ;
  • pour les patients à risque de grade 3 et présentant une plaie du pied diabétique en cours de cicatrisation : 8 séances de soins de prévention au maximum, dans le cadre du forfait annuel de prévention des lésions des pieds, au lieu de 6 précédemment.

Pour mémoire, la gradation du risque podologique se mesure en référence à un système international de gradation en 4 niveaux :

  • grade 0 : absence de neuropathie sensitive
  • grade 1 : neuropathie sensitive isolée
  • grade 2 : neuropathie sensitive associée à une arthropathie des membres inférieurs et/ou une déformation du pied
  • grade 3 : antécédent d’ulcération du pied évoluant depuis plus de 4 semaines et/ou amputation des membres inférieurs.

Le service sophia, un accompagnement qui soutient et renforce le discours du médecin

L’Assurance Maladie a mis en place le service sophia, un service d'accompagnement à destination des patients asthmatiques et diabétiques. Grâce à ce service, les patients sont plus observants et comprennent mieux leur pathologie.