Crise sanitaire : une plateforme pour renforcer les équipes des établissements de santé

14 avril 2021

Plateforme Renfort RH Crise (logo)

Alors que les professionnels de santé sont mobilisés dans la lutte contre la Covid-19 depuis plus d’un an, les établissements de santé sont confrontés à une forte tension due à la reprise de l’épidémie sur l’ensemble du territoire.

La poursuite de la mobilisation des professionnels est donc cruciale pour la prise en charge des patients atteints de Covid-19, mais aussi de tous les autres patients. Cette mobilisation est essentielle pour permettre de soulager le personnel hospitalier.

L’ouverture de la plateforme Renfort RH Crise par le ministère des Solidarités et de la santé facilite ainsi la mise en relation de professionnels disponibles pour une mission ponctuelle et les établissements de santé qui ont besoin de renforts sur de nombreux profils.

Qui peut prêter main forte ?

Médecins généralistes, médecins anesthésistes réanimateurs, médecins intensivistes  réanimateurs, gériatres, médecins du travail, médecins de médecine physique et de réadaptation, infirmiers spécialisés en soins critiques, infirmiers non spécialisés, infirmiers anesthésistes, infirmiers de bloc opératoire, aides-soignants, masseurs-kinésithérapeutes, techniciens de laboratoire…Tous les renforts possibles sur ces spécialités, de la part de professionnels salariés, libéraux, retraités, étudiants ou professionnels déjà inscrits à la réserve sanitaire sont les bienvenus dans de nombreux établissements de santé.

Rapprocher les disponibilités des uns et les besoins des autres

Les professionnels disponibles et volontaires mettent à jour leurs coordonnées, disponibilités, diplômes et expériences sur Renfort RH Crise. Ils sont ensuite contactés directement par un établissement de leur région ou par l’ARS. Un contrat court ou une mise à disposition pourront leur être proposés.

Tout établissement qui a besoin de renforts peut consulter la liste des volontaires et contacter les profils les plus adaptés à ses besoins.

Quelle compensation ?

  • Les médecins libéraux : en cas de perte d’activité, leurs frais fixes sont indemnisés, ce qui leur permet de renforcer les services Covid-19, puis de reprendre leur activité.
  • Les professionnels de santé hospitaliers et libéraux à la retraite : ils ne sont pas soumis au plafonnement du cumul de leur retraite et de leur revenu d’activité s’ils exercent cette activité, médicale ou paramédicale, dans un service Covid-19.
  • Les professionnels de la réserve sanitaire : leur rémunération est augmentée, par exemple de 125 € à 200 € par jour pour une infirmière en activité.
  • Les étudiants en santé : ils peuvent tous être mobilisés, en tenant compte de la situation des étudiants en dernière année de formation, ainsi que des périodes d’examens. Ils perçoivent alors une indemnité exceptionnelle de stage durant cette période, par exemple une majoration de 100 % pour les étudiants en médecine, maïeutique, odontologie et pharmacie.