Arrêt de travail

Retrouvez toutes les formalités de l'employeur à effectuer en cas d'arrêt de travail d'un salarié, les conditions et montants des indemnités journalières, les dispositifs de retour à l'emploi et l'accompagnement adapté en cas de reprise ou d'inaptitude.
En cas d'arrêt de travail pour maladie du salarié, l'employeur a des obligations : au début de l'arrêt de travail, en cas d'arrêt prolongé au-delà de 6 mois et au retour du salarié.
Les indemnités journalières sont un revenu de remplacement versé par l'Assurance Maladie. Elles compensent la perte de salaire d'un salarié pendant son arrêt maladie.
L'attestation de salaire est obligatoire pour tout arrêt de travail d'un salarié. Elle lui permet de bénéficier d'indemnités journalières.
En cas d'arrêt de travail pour maladie du salarié, la subrogation de salaire permet à l'entreprise de percevoir directement ses indemnités journalières pour assurer le maintien de son salaire.
En cas de reprise anticipée d'un salarié en arrêt de travail, il est de votre responsabilité d'en informer l'Assurance Maladie.
En cas de reprise à temps partiel pour motif thérapeutique, vous devez respecter certaines formalités pour maintenir le versement des indemnités journalières.
Après une longue période d'arrêt maladie, votre salarié peut rencontrer des difficultés à reprendre son travail ou être en situation d'inaptitude. Un accompagnement adapté est possible. Employeurs : le point sur vos obligations.