Grande distribution alimentaire : prévenir les risques professionnels

La grande distribution alimentaire (hypermarchés, supermarchés, drives) emploie 500 000 salariés, qui peuvent être confrontés à des accidents et des maladies professionnelles spécifiques. Des solutions simples existent pour les prévenir.

Risques professionnels dans la grande distribution alimentaire : un coût humain et financier important

Infographie présentant les différents risques professionnels liés au secteur de la grande distribution

Les risques professionnels dans le secteur de la grande distribution

Dans ce secteur d'activité, 98 % des maladies professionnelles sont des troubles musculosquelettiques (TMS), 54 % des accidents sont liés aux manutentions manuelles et 20 % des accidents sont liés aux chutes.

On dénombre près de 3 200 000 journées de travail perdues par an.

En moyenne les professionnels du secteur de l'aide à domicile sont arrêtés 70 jours pour cause d'accident du travail et 280 jours pour cause de maladie professionnelle.

Évaluer les risques prioritaires

Réception des marchandises, mise en rayon, préparation des commandes, encaissement… Les activités de la grande distribution alimentaire présentent des risques spécifiques, liés à l’organisation du travail, mais aussi aux contraintes et sollicitations physiques ou psychologiques propres à ce secteur.

Les accidents du travail et les maladies professionnelles qui peuvent en résulter ont un impact sur le plan humain, mais aussi, indirectement, sur l’activité économique et la performance d’une enseigne.

« Plan d’action Covid-19 » : un outil interactif gratuit pour évaluer les risques

Évaluer les risques est une obligation légale pour l’employeur qui doit réaliser le « document unique d’évaluation des risques professionnels » (DUERP). Au-delà de son caractère obligatoire, ce document lui permet d’identifier les actions à mener en fonction des activités de son entreprise.

En complément, l’Assurance Maladie - Risques professionnels met à disposition l’outil « Plan d’action Covid-19 » pour identifier les mesures opérationnelles à mettre en place pour faire face au risque de contamination au Covid-19, toujours présent.

Réduire les risques professionnels avec des actions concrètes

Pour mener une démarche efficace de prévention et de gestion des risques dans la grande distribution, il est essentiel de les analyser et de les intégrer le plus en amont possible dans la prise de décision. Il peut s’agir notamment des risques professionnels liés à la mise en rayon, à la manutention de palettes, au chargement et déchargement, au transport ou encore au travail au froid.

Chaque solution de prévention doit être adaptée au contexte de l’établissement (grande surface alimentaire, drive…) ou de l’activité de l’enseigne.

Pour cela, l’employeur peut s’appuyer sur le DUERP, mais aussi sur les fiches solutions mises à disposition par l’INRS.

Différentes actions peuvent être mises en œuvre pour prévenir les TMS dans la grande distribution, qui constitue le secteur du régime général qui en enregistre le plus.

Manutention de palettes

Manutention de marchandises lourdes lors de la mise en rayon ou activités de drive & collect

Gestes répétitifs et pression temporelle aux postes d’encaissement

Pour en savoir plus, consultez la rubrique dédiée au mal du dos et la fiche solutions « Les TMS tous concernés » de l’INRS, qui détaille les actions essentielles et simples à mettre en place.

Ces informations peuvent être affichées dans vos locaux et présentées aux salariés pendant un temps dédié à la sensibilisation aux risques.

Plusieurs facteurs de risques peuvent entrainer des chutes : le stockage de produits inaccessibles de plain-pied, des déplacements fréquents, un sol sale, en mauvais état ou encombré - notamment en réserve -, des dénivellations, une charge mentale importante… Des solutions existent pour réduire ce risque, selon le type d’activité et l’environnement de travail.

État des sols

Déplacements fréquents

  • Aménager des zones de travail et de circulation permettant au personnel de se déplacer aisément.
  • Fournir de bonnes conditions d’éclairage et mettre en place des baies vitrées avec vue sur l’extérieur.
  • Supprimer, signaler ou réduire tout obstacle dans les aires de circulation.
  • Sécuriser les quais de chargement et de déchargement.
  • Fournir des chaussures de sécurité avec semelles antidérapantes, de type SRC.

Mise en rayon et décharge des produits

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez la rubrique dédiée aux chutes.

Agissez dès la conception ou le réaménagement des locaux

En intégrant les préventions en amont, dès la conception ou le réaménagement des locaux et postes de travail, vous réduisez plus efficacement les risques de chute.

Pour définir votre cahier des charges et faire le point sur votre projet, l’Assurance Maladie – Risques Professionnels met à votre disposition différents outils :

Vous pouvez également consultez la brochure de l’INRS « Conception des lieux et des situations de travail ».

Dans les laboratoires et les rayons traditionnels (boucherie, charcuterie, fromagerie et poissonnerie), l’utilisation de trancheuses, scies, couteaux peut entraîner de graves blessures. L’utilisation des cutters non sécurisés pour ouvrir les cartons peut également occasionner des coupures, qui peuvent être évitées facilement.

Utilisation des équipements

  • S’assurer que les trancheuses à jambon ou la comtoise au rayon fromage ne présentent pas de risque à l’utilisation et lors du nettoyage et sont utilisées avec un protocole adapté.
  • Débrancher ces équipements avant de les nettoyer.
  • Faire appel si besoin à un bureau de contrôle pour vérifier que les équipements ne génèrent pas de risque de coupure.
  • Fournir des équipements adaptés : tablier à cotte de maille, gants anti-coupures…

Emballages

  • S’équiper de cutters à lame rétractable pour le défilmage, l’ouverture des cartons et l’ouverture des sangles.
  • Privilégier les livraisons avec des emballages à ouverture facilitée.

La démarche PréventiCoupe

La formation des salariés est essentielle pour prévenir les risques de coupure, liés notamment à l’affutage et l’affilage des couteaux dans les rayons concernés. Dans ce cadre, la démarche PréventiCoupe permet de préserver la santé et la sécurité des salariés tout en améliorant la productivité et la qualité de coupe.

L’exposition directe au froid peut présenter des risques pour les salariés exerçant dans des locaux réfrigérés : engelures, hypothermie, accidents liés aux glissades sur des sols gelés…

La prévention de ces risques passe notamment par :

  • l’aménagement des postes de situations de travail ;
  • la mise à disposition d’équipements et de vêtements de protection contre le froid ;
  • la limitation du temps de travail au froid ;
  • l’installation de dispositifs de sécurité à l’intérieur et l’extérieur des chambres froides.

Pour en savoir plus, consultez la recommandation R.499 - Travailler au froid sous température dirigée et la recommandation R.513 - Locaux réfrigérés : Entrepôts frigorifiques, salles et chambres froides, conteneurs frigorifiques - Prévention du risque d'enfermement.

Les salariés du secteur du transport routier de marchandises peuvent être exposés à des risques liés à la conduite, au chargement et déchargement des marchandises, mais aussi à l’entretien de leur véhicule.

La prévention de ces risques passe notamment par :

  • la mise à disposition d’équipement de protection pour le chargement et le déchargement ;
  • l’identification des risques dans la zone de circulation du site ;
  • la mise en place de dispositifs stables pour accéder à certaines parties hautes du véhicule.

Pour en savoir plus, consultez la recommandation R.512 - Socle Transport routier de marchandises.

Que faire après un accident ?

Après un accident, il est nécessaire de mener une démarche d’analyse pour identifier ses causes et améliorer les actions de prévention.

Pour vous aider dans cette démarche, l’INRS met à disposition la brochure « Analyser les accidents du travail pour agir pour leur prévention », qui vise à guider l’employeur à chaque étape et propose un support d’aide au recueil des informations relatives à l’accident.

L’outil « Agir suite à un accident », élaboré par l’INRS et l’Assurance maladie, permet aux entreprises de moins de 50 salariés de :

  • renseigner les causes de l’accident ;
  • d’identifier les mesures à mettre en place ;
  • de bénéficier d’un plan d’action.

Formez vos salariés et nouveaux arrivants

Outre son aspect obligatoire, la formation à la sécurité aide aussi à développer la conscience des risques, notamment chez les nouveaux embauchés, les stagiaires, alternants ou intérimaires.

Les démarches TutoPrev’ accueil Commerce et TutoPrév’ accueil Logistique permettent de s’assurer du niveau de connaissances des salariés en matière de règles d’hygiène et de sécurité dans les principales zones d’activité d’un commerce.

L’Assurance Maladie – Risques professionnels propose par ailleurs le cahier de l’accueillant pour aider les chefs d’entreprise dans l’accueil de leurs nouveaux collaborateurs.

Des services de prévention pour vous accompagner

Les services prévention des caisses régionales de l’Assurance Maladie – Risques professionnels peuvent vous accompagner pour évaluer les risques et identifier les actions à mettre en place :

  • pour les entreprises en région, ce sont les Carsat (caisses d’assurance retraite et de la santé au travail) qui peuvent vous accompagner ;
  • pour les entreprises situées en Île-de-France, votre interlocuteur est la Cramif (caisse régionale d’assurance maladie d’Île-de-France) ;
  • en outre-mer, ce sont les CGSS (caisses générales de sécurité sociale).

Pour vous aider, plusieurs dispositifs et outils sont à votre disposition :

Ressources et outils

Pour en savoir plus sur les conseils de prévention, ainsi que les règles d’hygiène et de sécurité dans la grande distribution, vous pouvez également consulter :

  • le site Internet dédié à l’alimentaire : www.agrobat.fr ;
  • le dispositif de formation OPTIMUS PREV pour les entreprises de grande distribution alimentaire d’Alsace-Moselle.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire