Services funéraires

Outre les risques physiques, le secteur des services funéraires fait face à des risques professionnels spécifiques, notamment en matière de charge émotionnelle liée à la gestion quotidienne du deuil. Découvrez les mesures de prévention à mettre en place pour protéger la santé mentale et physique des salariés de ce secteur.
Infographie présentant les différents risques professionnels liés au secteur des services funéraires

Les risques professionnels dans le secteur des services funéraires

Dans ce secteur d'activité, 20 % des accidents sont liés aux chutes et 69 % aux manutentions manuelles.

On dénombre près de 120 000 journées de travail perdues par an.

En moyenne les professionnels du secteur sont arrêtés 84 jours pour cause d'accident du travail et 321 jours pour cause de maladie professionnelle.

Les services funéraires ont une mission essentielle. Ils accompagnent les familles endeuillées dans l’organisation des obsèques (mise en bière, soins du corps, démarches administratives…), dans le respect des réglementations en vigueur. En France, 18 000 salariés évoluent dans ce secteur.

Services funéraires : la liste des principaux risques professionnels

Les services funéraires présentent des risques professionnels très spécifiques. Aux risques physiques s’ajoutent des risques infectieux et psychologiques. Les agents funéraires peuvent en effet être exposés à des substances toxiques lors des soins et du traitement des corps. Ils font également face à une importante charge émotionnelle, au contact des familles qui ont perdu un proche. Les accidents du travail et maladies professionnelles qui en découlent ont également un impact sur le fonctionnement de la structure : absentéisme, coûts financiers…

Pour prévenir ces risques et limiter leurs répercussions sur la qualité des services fournis, il est essentiel de mettre en œuvre des mesures de prévention efficaces. Découvrez dans la liste ci-dessous les principales situations dangereuses auxquelles peuvent être exposés les agents funéraires.

Principaux risques professionnels dans les services funéraires et conséquences sur la santé des professionnels
Situations à risque Conséquences sur la santé
Manipulation physique des corps, manutention des matériaux pour le creusement ou le déblai des tombes, utilisation de postes de conduite inadaptés Mal de dos (lombalgies et dorsalgies), troubles musculosquelettiques
Zones de travail obstruées ou en mauvais état, surfaces glissantes, absence de dispositifs de protection lors des opérations de fossoyage Chutes, blessures
Utilisation et stockage inadapté de produits dangereux, absence ou défaut de ventilation des locaux, absence d’équipements individuels de protection Risques toxiques et chimiques, cancers
Transports et déplacements routiers Accidents de la route
Charge émotionnelle en lien avec la mort et le deuil, absence ou défaut de prise en charge psychologique des agents (suivi, soutien, temps d’échanges…) Risques psychosociaux, fatigue, stress, dépression, burnout

Un outil en ligne gratuit pour évaluer les risques

Établir une stratégie efficace de prévention implique de bien identifier les risques professionnels spécifiques aux services funéraires. En évaluant ces risques, vous pouvez mettre en place des mesures de sécurité adaptées et proposer des formations dédiées à la gestion des situations à risque.

Le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER) est obligatoire dans toutes les entreprises dès l'embauche du premier salarié. L'employeur consigne dans ce document le résultat de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité auxquels peuvent être exposés les salariés. Sa mise à jour, a minima annuelle, est également obligatoire.

Pour faire votre évaluation des risques et télécharger votre DUER, l’Assurance Maladie - Risques professionnels et son institut de recherche, l’INRS, proposent l’accès gratuit à l'outil en ligne d'évaluation des risques.

Vous aurez à répondre à un questionnaire, structuré à partir des principales situations à risques identifiées pour votre entreprise. Il vous permettra d’obtenir un document unique d’évaluation des risques (DUER) sur mesure.

Le DUER n'est pas figé et devra évoluer en fonction d’informations supplémentaires concernant l'évaluation d'un risque.

Pourquoi utiliser cet outil en ligne ?

L’utilisation de l’outil OIRA pour les Services funéraires est vivement recommandée, car il est :

  • gratuit & anonyme : vous avez seulement à renseigner une adresse électronique (qui peut être anonyme) et définir un mot de passe ;
  • simple : vous faites votre évaluation facilement sur une plateforme web à partir d’un ordinateur connecté à Internet ;
  • interactif & personnalisé : vous répondez à un questionnaire adapté à votre secteur d’activité et à la situation de votre entreprise ;
  • une aide : vous êtes guidé dans l’évaluation des risques et la définition du plan d’actions ;
  • utile : il permet de répondre à votre obligation légale sur l'évaluation des risques.

Limiter les risques professionnels avec des mesures simples

Les risques professionnels liés aux pompes funèbres peuvent être évités grâce à des mesures simples, efficaces et peu coûteuses. Elles contribuent à préserver la santé et le bien-être de vos collaborateurs, à garantir leur sécurité et à maintenir le bon fonctionnement de la structure.

L’affichage des règles d’hygiène et de sécurité est une obligation légale qui vous permet d’être en conformité avec les exigences réglementaires. En les affichant dans vos locaux, vous impliquez vos collaborateurs dans la démarche de prévention des risques professionnels liés aux activités de votre service funéraire.

La plupart de ces bonnes pratiques ne nécessitent pas d’investissements financiers importants, et peuvent être mises en place facilement.

Vous pouvez par exemple :

  • réduire les risques physiques en équipant vos salariés d’équipements adaptés (chariots, civières mobiles…) ou à assistance électrique ;
  • limiter le risque de chutes en organisant le travail pour réduire les déplacements et en maintenant les sols secs et dégagés ;
  • minimiser l’exposition aux produits toxiques en les substituant par des produits moins dangereux, en installant un système de ventilation adéquat et en fournissant des équipements de protection individuelle ;
  • organiser des échanges réguliers pour aborder les situations difficiles et partager les bonnes pratiques, en impliquant le service de santé au travail dans le suivi et le soutien des salariés.

Qu’il s’agisse d’équiper un nouveau local, de changer du matériel vieillissant ou dangereux, il est essentiel de choisir un matériel adapté aux spécificités des services funéraires pour prévenir tout danger.

Les fiches « Comment bien choisir ? », vous renseignent sur le type d’équipement utile et les critères de choix. Vous pouvez les imprimer et les confier à votre fournisseur afin qu’il se procure le matériel approprié.

Après l’achat, il importe également de guider vos salariés qui utiliseront ce nouveau matériel : aménagement du poste de travail, entretien et formation.

Consulter les fiches adaptées aux commerces et services. Celles-ci vous permettront notamment de choisir une plateforme sécurisée de mise en rayon.

Sur son site, l’INRS propose un outil gratuit d’autoformation aux bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité, « Bases en prévention des risques professionnels ».

Conçu pour se former à son propre rythme en fonction de son planning, l’outil comprend des exercices d’auto-évaluation, des témoignages de professionnels ainsi que des fictions animées…

Pédagogique et utile, le module d’autoformation est l’un des moyens les plus efficaces pour sensibiliser vos collaborateurs aux risques qu’ils encourent. En tant qu’employeur, l’information fait partie des obligations légales auxquels vous êtes soumis.

PRAP : une formation pour prévenir les risques liés aux gestes et postures

Vous souhaitez cibler les risques spécifiques à l’activité physique ou manuelle ? Suivez la formation à la prévention des risques liés à l’action physique (PRAP), l’un des moyens pour adopter les bons gestes et postures.

Qu’il s’agisse de stagiaires, d’apprentis, de nouveaux embauchés ou d'intérimaires, les nouveaux arrivants sont plus vulnérables face aux accidents et maladies professionnelles.

Dans le secteur des services funéraires, les nouveaux arrivants peuvent, par exemple, être moins familiarisés avec les protocoles de sécurité et pratiques spécifiques à leur activité. Ils peuvent notamment sous-estimer l’impact psychologique inhérent au métier ou utiliser de manière inappropriée les équipements qui leur sont fournis.

C’est pourquoi il est très important que ces nouvelles recrues soient accompagnées dans leur prise de poste.

Pour vous aider à mettre en œuvre cette démarche d’accueil, consultez le cahier de l’accueillant (PDF) et identifiez un collaborateur expérimenté et pédagogue pour assurer cet accompagnement.

Les entreprises de moins de 50 salariés peuvent bénéficier d’aides pour financer la prévention des risques professionnels. Pour connaitre les aides financières relatives au secteur des services funéraires, consultez la page des subventions prévention pour les petites entreprises.

Confrontés au quotidien à la mort et au deuil, les salariés du secteur des services funéraires sont particulièrement exposés aux risques psychologiques : stress, anxiété, troubles dépressifs… Pour prévenir ces risques, l’INRS a conçu l’outil « Faire le point ». Vous pourrez ainsi les intégrer à votre document unique d'évaluation des risques professionnels, et répondre et à vos obligations réglementaires.

Qu’il s’agisse des opérations de fossoyage, du transport ou de la manipulation des corps, les accidents du travail peuvent être nombreux dans le secteur des services funéraires. Il est donc essentiel de mettre en œuvre une démarche de prévention pour limiter les risques de récidive.

Pour vous aider dans cette démarche, l’INRS propose l’outil « Agir suite à un accident du travail ». Destiné aux PME, cet outil propose une aide pour mettre en place des actions correctives à la suite d’un accident du travail, afin qu’il ne se reproduise pas.

Il s’appuie notamment sur un guide d'enquête sur les circonstances de l’accident (à télécharger dans l’outil). Vous pouvez ainsi ajouter les causes spécifiques de l’accident et y associer des mesures de prévention adaptées à votre situation. Celles-ci pourront alors intégrées à votre document unique d’évaluation des risques.

Pour vous accompagner dans vos démarches de prévention des risques liés aux activités des services funéraires (troubles musculosquelettiques, mal de dos, risques psychosociaux, chutes…), les experts de l’Assurance Maladie – Risques professionnels sont à votre service.

Pour en savoir plus, contactez votre caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), votre caisse régionale d’assurance maladie (CRAM), ou votre caisse générale de sécurité sociale (CGSS).

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire