Pharmacie d’officine

Chutes, troubles musculosquelettiques, risques de contagion, exposition à des substances dangereuses… Les pharmaciens sont confrontés à des risques professionnels qui peuvent affecter leur santé, mais aussi le fonctionnement et la rentabilité de leur officine. Des solutions simples existent pour prévenir ces risques.
Infographie présentant les différents risques professionnels liés au secteur de la pharmacie d'officine

Les risques professionnels dans le secteur de la pharmacie d'officine

Dans ce secteur d'activité, 55 % des accidents sont liés aux chutes et 42 % aux manutentions manuelles.

On dénombre près de 110 000 journées de travail perdues par an.

En moyenne les professionnels du secteur sont arrêtés 85 jours pour cause d'accident du travail et 268 jours pour cause de maladie professionnelle.

Les pharmacies d’officine sont un maillon essentiel du système de santé. En France, on en compte environ 22 000, réparties sur tout le territoire. Outre la délivrance des médicaments, les missions du pharmacien d’officine englobent le conseil et l’accompagnement dans la gestion des traitements, mais aussi la prévention et le dépistage (vaccins, tests…).

Dans le cadre de ses activités, le pharmacien d’officine est exposé à de nombreux risques professionnels. Le pharmacien est notamment amené à manipuler des médicaments et produits dangereux, qui peuvent représenter un risque pour sa santé. En contact permanent avec sa patientèle, il peut être exposé à un risque d’infection ou de contagion. Des incidents peuvent également être liés à ces interactions et générer du stress. Enfin, la manutention de cartons de médicaments et autres produits peut entraîner des risques de troubles musculosquelettiques ou de chutes.

Pharmacie d’officine : la liste des principaux risques professionnels

Qu’ils soient physiques, infectieux ou psychologiques, les risques professionnels ont un impact sur le quotidien des pharmaciens d’officine. Ces risques peuvent générer des accidents du travail et maladies professionnelles, qui pénalisent le fonctionnement de la pharmacie et entraînent des coûts significatifs.

Il est indispensable de bien identifier chacun de ces risques pour les éviter efficacement. Découvrez dans la liste ci-dessous les principales situations à risques pour les professionnels du secteur.

Principaux risques professionnels dans les pharmacies d’officine et conséquences sur la santé des professionnels (salariés, chefs d’entreprise, indépendants)
Situations à risque Conséquences sur la santé
Sols glissants ou encombrés par des cartons de médicaments et produits, stockage en hauteur entrainant des chutes (de plain-pied ou de hauteur), glissades, trébuchement... Chutes, contusions, foulure, entorse, fracture, commotion…
Contacts quotidiens avec des patients malades, exposition au sang, aux fluides corporels, aux déchets biologiques, aux produits dangereux. Risque de contagion ou d’infection, risques toxiques et chimiques
Agressions externes, situations conflictuelles, horaires décalés, vols, charge de travail. Risques psychosociaux : stress, troubles du sommeil, fatigue, dépression, burnout.
Postures contraignantes lors de la mise en rayon, postures statiques prolongées, port de charges lourdes Mal de dos (lombalgies et dorsalgies), traumatismes physiques, troubles musculosquelettiques

Un outil en ligne gratuit pour évaluer les risques professionnels

La mise en place du Document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER) est obligatoire dans toutes les entreprises, dès l'embauche du premier salarié. L'employeur consigne dans ce document le résultat de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité auxquels peuvent être exposés les salariés. Sa mise à jour est obligatoire également, au moins une fois par an.

Pour faire votre évaluation des risques et télécharger votre DUER, l’Assurance Maladie – Risques professionnels et son institut de recherche, l’INRS, proposent un accès gratuit à l'outil en ligne d'évaluation des risques.

Celui-ci vous propose de répondre à un questionnaire, structuré à partir des principales situations à risques identifiées pour votre entreprise. Il vous permet d’obtenir un document unique d’évaluation des risques (DUER) sur mesure.

Le DUER n'est pas figé et doit évoluer en fonction d’informations supplémentaires concernant l'évaluation d'un risque.

Pourquoi utiliser cet outil en ligne

L’utilisation de l’outil Oira pour les pharmacies d’officine est vivement recommandée, car il est :

  • gratuit & anonyme : il vous suffit de renseigner une adresse électronique (qui peut être anonyme) et définir un mot de passe ;
  • simple : vous faites votre évaluation facilement sur une plateforme web à partir d’un ordinateur connecté à Internet ;
  • interactif & personnalisé : vous répondez à un questionnaire adapté à votre secteur d’activité et à la situation de votre entreprise ;
  • une aide : vous êtes guidé dans l’évaluation des risques et la définition du plan d’actions ;
  • utile : il permet de répondre à votre obligation légale sur l'évaluation des risques.

Limiter les risques avec des mesures simples

La mise en place d’une stratégie de prévention des risques professionnels est essentielle pour protéger la santé de vos salariés, réduire l’absentéisme et améliorer la qualité des services de votre pharmacie d’officine. Des mesures simples et peu coûteuses existent pour contribuer efficacement à la réduction des risques pour les pharmaciens.

De nombreux risques professionnels associés au métier de pharmacien d’officine peuvent être évités avec des mesures simples de prévention. Il est essentiel de partager ces bonnes pratiques avec vos salariés pour les sensibiliser et gagner en efficacité. La plupart d’entre elles ne nécessitent pas d’investissements financiers importants, et peuvent être mises en place facilement.

Vous pouvez par exemple :

  • limiter les risques de chutes en privilégiant le travail de plain-pied, en fournissant des équipements sécurisés pour accéder aux zones en hauteur et en maintenant les espaces de circulation dégagés ;
  • protéger vos salariés du risque de contagion ou d’infection en les équipant de protections individuelles, de produits de désinfection (gel hydroalcoolique, lingettes…) et de tenues vestimentaires adaptées ;
  • diminuer les risques de blessures liés aux manutentions manuelles, aux postures contraignantes et aux gestes répétitifs en échangeant avec votre fournisseur pour adapter le conditionnement des produits livrés, en fournissant du matériel adapté (chariots, tables ajustables en hauteur…) et en réorganisant le rangement des produits ;
  • minimiser les risques d’agression en formant vos salariés à la gestion des litiges, en renforçant la sécurité de la pharmacie et en offrant à la patientèle une information claire par le biais d’affichages.

Qu’il s’agisse d’équiper un nouveau local, de changer du matériel vieillissant ou dangereux, il est essentiel de bien choisir son matériel pour éviter tout problème de santé et de sécurité.

Les fiches « Comment bien choisir ? », vous donnent le type d’équipement et les caractéristiques importantes à prendre en compte au moment de l’achat.

Vous pouvez les imprimer et les confier à votre fournisseur pour qu’il trouve le matériel idéal.

Après l’achat, n’oubliez pas de suivre les recommandations d’aménagement du poste de travail, d’entretien et de formation de vos salariés qui utiliseront le matériel.

Consulter les fiches adaptées aux commerces et services. Celles-ci vous permettront notamment de choisir une plateforme sécurisée de mise en rayon.

La formation en gestion des risques pour les pharmaciens est l’un des piliers de la stratégie de prévention. Elle permet de sensibiliser ces professionnels aux situations à risques auxquels ils peuvent être exposés et de leur donner les clés pour éviter ces risques. La formation est une obligation légale pour l’employeur, qui doit informer son équipe des principales règles d’hygiène et de sécurité.

Sur son site, l’INRS propose le programme gratuit d’autoformation « Acquérir les bases en prévention des risques professionnels ». Conçu sur plusieurs modules, il vous fournit les compétences de base en prévention.

Divisé en quatre modules interactifs de deux heures, ce dispositif est conçu pour vous permettre de :

  • maîtriser les principes généraux de la prévention ;
  • analyser les risques propres à une situation de travail ;
  • évaluer les risques et de planifier des actions préventives.

PRAP : une formation pour prévenir les risques liés aux gestes et postures

Vous souhaitez cibler les risques spécifiques à l’activité physique ou manuelle ? Suivez la formation à la prévention des risques liés à l’action physique (PRAP), l’un des moyens pour adopter les bons gestes et postures.

Les nouveaux arrivants constituent toujours une catégorie à protéger tout particulièrement, face aux risques professionnels.

Leur manque d’expérience les expose d’autant plus aux accidents du travail et aux maladies professionnelles qu’ils peuvent parfois sous-estimer ceux-ci. Facilitez la découverte de leur environnement de travail en leur donnant les clés pour anticiper les dangers potentiels, grâce aux bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité.

Appuyez-vous sur le cahier de l’accueillant (PDF), créé par l’Assurance Maladie – Risques professionnels, qui rappelle la marche à suivre lors de l’accueil d’un nouveau collaborateur.

Pour les employeurs de moins de 50 salariés, vous pouvez également vous appuyer sur des aides financières pour financer votre plan d’action, sous réserve de budget disponible. Pour connaitre les aides financières relatives à votre secteur d’activité, consultez la page des subventions prévention pour les petites entreprises.

En contact quotidiennement avec leur patientèle, les pharmaciens d’officine peuvent faire face à des situations de stress et de tensions, mais aussi à des risques d’agressions. Ces risques, souvent sous-estimés, peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé mentale et le bien-être. Pour les prévenir, l’INRS a conçu l’outil « Faire le point ». Vous pourrez ainsi intégrer ces risques à votre document unique d'évaluation des risques professionnels, et répondre et à vos obligations réglementaires.

Face aux risques associés à la pharmacie, notamment en matière d'accidents de travail, il est essentiel d'adopter une démarche préventive efficace. Pour vous aider dans votre démarche, l’INRS propose l’outil « Agir suite à un accident du travail ». Destiné aux PME, cet outil propose une aide pour mettre en place des actions correctives à la suite d’un accident du travail, afin qu’il ne se reproduise pas.

Il s’appuie notamment sur un guide d'enquête sur les circonstances de l’accident (à télécharger dans l’outil). Vous pouvez ainsi ajouter les causes spécifiques de l’accident et y associer des mesures de prévention adaptées à votre situation. Celles-ci pourront alors intégrées à votre document unique d’évaluation des risques.

Pour vous accompagner dans vos démarches de prévention des risques (troubles musculosquelettiques, mal de dos, risques psychosociaux, chutes…), les experts de l’Assurance Maladie – Risques professionnels sont à votre service.

Pour en savoir plus, contactez votre caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), votre caisse régionale d’assurance maladie (CRAM), ou votre caisse générale de sécurité sociale (CGSS).

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire