Métiers du bois : ameublement

08 octobre 2021
Le coût humain et financier des accidents et maladies professionnelles au sein du secteur de l’ameublement est très important. Pour les éviter, il existe des mesures de prévention efficaces à moindre coût.
Infographie présentant les différents risques professionnels liés au secteur de l'ameublement (métier du bois)

Les risques professionnels dans le secteur de l'ameublement (métier du bois)

Dans ce secteur d'activité, 75 % des accidents sont liés aux manutentions manuelles, 9 % des accidents sont liés aux chutes et 15 % des accidents sont liés aux machines et outillages à main.

On dénombre près de 150 000 journées de travail perdues par an.

En moyenne les professionnels du secteur de l'ameublement (métier du bois) sont arrêtés 54 jours pour cause d'accident du travail et 246 jours pour cause de maladie professionnelle.

En 2018, le secteur de l’ameublement employait plus de 38 000 effectifs en France, majoritairement dans des petites ou moyennes entreprises (moins de 500 salariés).

Ébénistes, agenceurs, designers, menuisiers, ingénieurs… L’ameublement recouvre une grande diversité de métiers liés à la conception, l’assemblage et la commercialisation du mobilier à l’unité ou en série.

Qu’ils travaillent au sein d’entreprises artisanales, de manufactures ou de structures indépendantes, les professionnels sont confrontés à de nombreux risques dans le cadre de leur activité. Ceux-ci peuvent être d’autant plus graves s’ils sont négligés.

En entraînant des accidents du travail et des maladies professionnelles, ces risques mettent en péril la qualité et la rentabilité de votre structure. Pour s’en prémunir efficacement, des mesures de prévention existent.

Métiers de l’ameublement : la liste des principaux risques professionnels

Que ce soit pour fabriquer, assembler ou transporter du mobilier, les travailleurs du bois sont exposés à de nombreux risques, notamment liés à l’utilisation d’outils et de machines : manutentions manuelles de panneaux, émission de poussières de bois, manipulation d’outils tranchants, encombrement des locaux, …

Pour ne pas sous-estimer ces risques et bien les prévenir, il est indispensable de les identifier. Retrouvez la liste des principales situations dangereuses dans le tableau ci-dessous.

Principaux risques professionnels dans le secteur de l'ameublement et conséquences sur la santé des salariés
Situations à risque Accidents du travail et maladies professionnelles
Manutentions manuelles, gestes répétitifs, postures contraignantes Mal de dos (lombalgies et dorsalgies), douleurs aux articulations
Déplacement sur des sols encombrés et dégradés Glissades, chutes, collisions
Utilisation de machines et d’outils électroportatifs et à main Coupures, blessures
Émission de bruit et de vibrations sonores Gêne ou baisse de l’audition, bourdonnement, vertiges.
Exposition aux poussières de bois (débit, usinage, ponçage…) Maladies respiratoires, allergies, toux chronique, cancers
Utilisation de produits chimiques (colle, vernis, peinture) Allergie à certains produits, risque toxique

Un outil en ligne simple, gratuit et anonyme pour évaluer les risques

Apprentis, salariés ou artisans, les techniciens et ingénieurs de l’ameublement sont confrontés au quotidien à des risques professionnels. Vous souhaitez évaluer les risques présents au sein de votre structure ? Découvrez l’outil d’évaluation des risques des métiers de l’ameublement, mis en place par l’Assurance Maladie – Risques professionnels et l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS).

Étape par étape, l’outil vous permet gratuitement de :

  • construire un plan d'action spécifique ;
  • remplir vos obligations légales en téléchargeant votre document unique d’évaluation des risques (DUER), dont les modalités de consultation doivent être affichées dans vos locaux.
    Évaluer les risques liés à la Covid-19

    Pour évaluer les risques spécifiques au coronavirus, vous pouvez vous appuyer sur l’outil « Plan d’action Covid-19 ». Gratuit et téléchargeable en ligne, il propose des mesures de prévention et un plan d’action.

Limiter les risques avec des mesures simples

La limitation des risques professionnels est essentielle pour préserver la sécurité et la santé de vos salariés, mais pas seulement.

Vous contribuez également à :

  • réduire l’absentéisme et ses conséquences : surcharge d’activité, désorganisation du travail, démotivation, … ;
  • rendre votre métier plus attractif en réduisant l’exposition aux risques ;
  • améliorer la satisfaction de vos salariés.

Pour en connaître davantage sur la démarche, consultez le document de la page Métiers du bois – Ameublement sur le site de l’INRS, et la brochure « ED6404 - Métiers du bois – Ameublement - Santé au travail : passez à l’action ! »

Au sein de l'industrie de l'ameublement, chaque corps de métier a un rôle à jouer pour améliorer la prévention des risques. Qu’ils soient techniciens (artisans, menuisiers, agenceurs…) ou ingénieurs, tous les collaborateurs peuvent limiter les accidents du travail et les maladies professionnelles à leur échelle.

En tant qu’employeur, vous avez la responsabilité d’informer vos salariés des dangers auxquels ils sont exposés, en identifiant avec eux les mesures d’hygiène, de santé et de sécurité, et en les affichant au sein de vos locaux.

Réduire les risques professionnels tient souvent du bon sens. Voici quelques exemples à appliquer à moindre coût :

  • optez pour des équipements de travail adaptés à la manutention (tables élévatrices, plans de travail à hauteur variable, gants, chaussure de sécurité, …) ;
  • contrôlez la qualité de vos outils et équipements, de façon à ce qu’ils soient toujours en état de conformité ;
  • formez vos collaborateurs à l’usage des machines et des produits chimiques dangereux ;
  • limitez les risques de chute en gardant les allées de circulation propres et dégagées.

L’information est une des clés de la prévention des risques. Indispensable pour renseigner vos salariés sur les bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité, elle est surtout une obligation légale pour les employeurs.

Pour en savoir plus, vous pouvez suivre le module d’autoformation de l’INRS, « Bases en prévention des risques professionnels ». L’outil vous permet d’évaluer les risques professionnels présents au sein de votre structure et de les partager avec le plus grand nombre.

Prap : une formation pour prévenir les risques liés aux gestes et postures

Vous souhaitez cibler les risques spécifiques à une activité physique ou manuelle ? Suivez la formation à la prévention des risques liés à l’activité physique (Prap) afin d’être guidé sur les bons gestes et postures, pas à pas.

Jeunes stagiaires, élèves apprentis, nouveaux salariés, les nouveaux venus sont particulièrement confrontés aux risques professionnels. Face à leur manque d’expérience, ils ont plus facilement tendance à négliger certains dangers…

Pour les aider à adopter de bonnes pratiques et anticiper les situations à risques, vous pouvez vous appuyer sur le cahier de l’accueillant (PDF), mis en place par l’Assurance Maladie – Risques professionnels. Dans la brochure, vous trouverez toutes les informations à suivre lors de l’accueil d’un nouvel arrivant.

Vous êtes employeur d’une structure de moins de 50 salariés ? Vous pouvez financer votre démarche de prévention des risques par des solutions plus spécifiques :

  • TMS Pros Action et TMS Pros Diagnostic vous permettent de subventionner l’achat de matériels prévenant des troubles musculosquelettiques et de mettre en place un plan de formation et d’action ;
  • Equip’mobile + finance l’équipement de matériel d’assistance mécanisé ;
  • Propreté + finance l’achat de matériel adapté aux tâches manuelles, comme le port de charges lourdes, les gestes répétitifs, les postures contraignantes ou l’exposition à certains produits chimiques. Pour en connaître davantage sur les modalités d’obtention de ces financements, rendez-vous sur la page dédiée aux subventions prévention pour les petites entreprises.

Anxiété, burn out, dépressions… Les risques sociaux peuvent avoir un coût humain et financier important. Pour vous aider à bien les évaluer, l’INRS propose l’outil en ligne « Faire le point RPS ». Destiné à l’ensemble du personnel, il vous permet également de répondre à vos obligations réglementaires en intégrant ces risques à votre Document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER).

Professionnels de l’ameublement, vous souhaitez mettre en œuvre des mesures pour limiter le risque de récidive d’accidents du travail ? Consultez l’outil « Agir suite à un accident du travail » sur le site web de l’INRS. Il vous permet de préciser les causes spécifiques de l’accident et d’y apporter des mesures de prévention. Vous pourrez également les faire figurer sur votre Document unique d'évaluation des risques professionnels (DUER).

Besoin d’aide dans vos démarches de prévention des risques ? Bénéficiez de l’accompagnement des experts de l’Assurance Maladie – Risques professionnels.

Pour plus d’informations, contactez votre caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), votre caisse régionale d’assurance maladie (CRAM), ou votre caisse générale de sécurité sociale (CGSS).