Prévenir les risques professionnels : un gain de performance

En tant que maître d’ouvrage (MOA), vous pouvez gagner en performance sur votre chantier tout en évitant les accidents du travail et les maladies professionnelles. Comment ? Grâce à des solutions de prévention, à mettre en place au moment où vous concevez l’opération de construction.

Les accidents du travail et les maladies professionnelles représentent en moyenne 5 % du coût des ouvrages bâtis (INRS - ED 6186). En plus d’être un enjeu de sécurité et de santé pour les collaborateurs, les risques professionnels ont ainsi des conséquences économiques. Dans deux cas sur trois, l’accident du travail ou la maladie professionnelle fait suite à une chute (hauteur, plain-pied) ou à une manutention manuelle.

L’Assurance Maladie – Risques professionnels – prend en charge les nombreuses prestations au bénéfice des victimes : soins, rééducation, appareillage, indemnités journalières, rentes…
Chaque année, en France, les dépenses imputables au BTP représentent plus d’un milliard d’euros, dont les deux tiers sont occasionnes par les conséquences des chutes de hauteur et des manutentions.
Ces dépenses constituent le « coût direct » des accidents du travail et des maladies professionnelles (AT/MP). Elles sont financées par les cotisations annuelles AT/MP acquittées par les entreprises, calculées en fonction de l’effectif et de la sinistralité de leur secteur d’activité.

Sur les chantiers de BTP, des dysfonctionnements sont constatés de manière récurrente. Ils ont des conséquences sur l’économie de l’opération et ils dégradent les conditions de travail des salariés. La performance globale, articulation entre santé et performance économique, s’en trouve altérée. Le défaut d’anticipation, dans la phase « conception », en est la principale cause.
Quand la prévention des risques professionnels n’est pas anticipée, les conséquences sont :

  • l’absentéisme ;
  • la désorganisation des équipes ;
  • le retard sur les chantiers ;
  • la dégradation des conditions de travail ;
  • la nécessité de renouveler les équipes plus fréquemment.

Exemple concret : intégrer et anticiper la prévention fait gagner du temps !

Infographie illustrant le gain de temps et d'argent par la mise en place d'une logistique anticipée

L’utilisation d’un ascenseur ou d’une grue permet de gagner plusieurs heures pour le transport des pièces d’une palette sur plusieurs étages d’un immeuble. Le temps économisé peut être divisé par 8, et le risque d’accident du travail considérablement réduit. Lorsque les ouvriers transportent les pièces à la main dans les escaliers, il y a un risque accru de chute de hauteur, chute de plain-pied, d’accident du travail lié à la manutention manuelle et de troubles musculosquelettiques.

A retenir :

  • Un chantier mal sécurisé peut entrainer des accidents du travail avec des conséquences négatives en termes de coûts et de productivité ;
  • L’utilisation d’aides techniques et d’équipements de manutention mécaniques permet de gagner du temps et de diminuer les risques d’accident du travail.
  • L’optimisation du transport de pièces sur plusieurs étages permet d’économiser financièrement et de gagner en productivité.

 

Les investissements nécessaires à la logistique ne doivent pas être considérés comme une charge mais comme un investissement. Une logistique mise en œuvre sur un chantier permet ainsi de réduire les coûts de construction de l’ordre de 3,6 %. La logistique est aussi un moyen de réduire les risques d’accident du travail des salariés et de gagner du temps !

Comment assurer la performance globale de l'opération ?

Pour assurer la performance globale de votre chantier, il est essentiel d’intégrer la prévention des risques professionnels dès la conception de votre opération de construction. De nombreuses études de cas sont présentées dans la documentation de l'Assurance Maladie - Risques professionnels.

Vous pouvez consulter la fiche Chantier de construction : prévention des risques, logistique et avantage économique (PDF).
Elle démontre qu’une bonne organisation logistique permet de prévenir les risques professionnels tout en réduisant les coûts de construction.

 

L’Assurance Maladie – Risques professionnels et l’Union nationale des Economistes de la construction (Untec) mettent à disposition des fiches pour les maîtres d’ouvrage et les professionnels de construction. Elles apportent des mesures techniques et organisationnelles concrètes afin de réduire les risques professionnels et gagner en performance. Elles sont ainsi de véritables outils d’aide à la décision.

Les Thèmes Opérationnels Prioritaires (TOP) apportent les éléments essentiels pour mettre en place la prévention des risques professionnels sur un chantier. Ils sont également un moyen d’éviter les coûts engendrés par les accidents du travail ou les maladies professionnelles.
En appliquant les cinq TOP, le maître d’ouvrage agit pour protéger la santé des compagnons. Cela a également les conséquences positives suivantes :

  • réduction de l’absentéisme ;
  • meilleure organisation des équipes ;
  • moins de retard sur les chantiers ;
  • meilleures conditions de travail ;
  •  réduction du turn-over important ;
  • meilleure image.

Ces cinq TOP sont déclinés sous forme de guides pratiques par typologie d’ouvrages :

Pour en savoir plus sur les actions à mettre en place pour une prévention efficace, consultez la page « Un accompagnement et des solutions pour vous aider à réduire les risques sur les chantiers ».

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin sur le sujet prévention et performance vous pouvez consulter deux documents de référence :

Un accompagnement sur mesure

L’Assurance Maladie – Risques professionnels et son réseau (Carsat/Cramif/CGSS) vous accompagne en conception et réalisation pour mettre en œuvre ces démarches de prévention.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire