Les formations pour réduire les risques dans le BTP

07 janvier 2021
Pour protéger les salariés des risques professionnels, des formations existent. Certaines sont communes à plusieurs activités, d’autres sont plus spécifiques.

La formation, un outil efficace de prévention des risques

En tant qu’employeur, vous avez l’obligation d’informer vos salariés sur les risques professionnels et leur prévention. Vous êtes aussi tenus de les former à la sécurité et à leur poste de travail. La formation des salariés constitue en effet un moyen essentiel de prévenir les risques. Grâce à la formation, vous assurez aussi la montée en compétence de vos salariés, ce qui est bénéfique pour eux et pour votre entreprise. Vous respectez vos obligations tout en vous engageant durablement dans la prévention des risques professionnels.

Les principales formations dans le BTP

L’Assurance Maladie – Risques professionnels a élaboré des dispositifs de formation pour que vous puissiez répondre à vos obligations de formation de vos salariés.

La formation « échafaudage » est un dispositif national de formation qui prépare vos salariés :

La formation s’adresse aux :

  • responsables de la conception ;
  • responsables du montage ou du monteur d'échafaudage ;
  • responsables de réception ou de maintenance ;
  • vérificateurs d’échafaudage ;
  • salariés travaillant sur échafaudage.

Elle peut faire l'objet d'une subvention dans le cadre d’aides financières proposées par les caisses régionales (Carsat, Cramif, CGSS) aux petites et moyennes entreprises.

Pour en savoir plus sur les formations « Échafaudages de pied » et « Échafaudages roulants », rapprochez-vous de votre caisse régionale ou consultez la liste des formations confiées à des organismes habilités sur le site de l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité).

Les salariés du BTP qui interviennent dans des ouvrages de production et de distribution d’eau potable ou de collecte et de traitement des eaux usées sont soumis à des risques spécifiques liés au confinement : détresse respiratoires, noyades, intoxications… Une formation adaptée peut aider à prévenir efficacement les accidents.

Pour maîtriser ces risques, la recommandation Catec R.447 sur la prévention des accidents lors des travaux en espaces confinés (PDF) présentée sur le site de l’INRS propose :

  • un dispositif de formation pour les salariés concernés ;
  • la délivrance d’un certificat d’aptitude à travailler en espace confiné dans ce domaine.
  • les repères destinés au chef d’entreprise pour délivrer l’autorisation d'intervention.

Pour en savoir plus sur les formations « Catec » (interventions en espace confiné), rapprochez-vous de votre caisse régionale ou consultez la liste des formations confiées à des organismes habilités sur le site de l’INRS.

La conduite de certains engins est réservée aux travailleurs qui ont reçu une formation adéquate. Pour attester de leurs connaissances et de leur savoir-faire dans ce domaine, les salariés ont intérêt à passer le test du certificat d’aptitude à conduire en sécurité (Caces®).

L’examen est basé sur les recommandations de l'Assurance Maladie – Risques professionnels, et concerne 8 familles d’engins :

En tant qu’employeur, vous devez délivrer une autorisation de conduite à un salarié, et l’obtention du certificat garantit ses compétences à conduire en sécurité. Pour l’obtenir, il est fortement recommandé de suivre une formation. Chaque année, 800 000 Caces® sont délivrés aux candidats ayant passé avec succès un test avec un organisme certifié Testeur Caces®.

Trouvez dans votre région un organisme testeur certifié pour la délivrance du CACES® sur inrs.fr.

Hautement toxique, la fibre d’amiante est largement présente dans les bâtiments construits avant 1997, année de son interdiction en France. Deuxième cause de maladie professionnelle et première cause de cancers professionnels, l’amiante constitue un problème majeur de santé au travail.

L’arrêté du 23 décembre 2012 consultable sur legifrance.gouv.fr définit les modalités de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l’amiante. Il impose aux encadrants techniques de chantier et aux opérateurs de suivre une formation Amiante s’ils sont confrontés à :

  • des activités de confinement et de retrait de matériaux contenant de l’amiante ;
  • des interventions sur des matériaux susceptibles de libérer des fibres d’amiante.

Pour répondre à ce besoin :

  • les entreprises exerçant des activités de confinement et de retrait de matériaux contenant de l’amiante font appel aux organismes de formation certifiés par l’un des organismes certificateurs : Certibat , I-Cert ou Global certification. Consultez la liste des organismes de formation certifiés sur leurs sites respectifs : certibat.fr, i-cert.fr ou global-certification.fr.
  • les entreprises intervenant sur des matériaux susceptibles de libérer des fibres d’amiante font former leur personnel par des organismes habilités par l’Assurance Maladie – Risques Professionnels et l’INRS partout en France.

Consultez la liste des organismes habilités pour les formations amiante (PDF) sur le site de l’INRS.

Pour améliorer l'accueil des nouveaux embauchés dans les entreprises du BTP (salariés, stagiaires, apprentis…), l’Assurance Maladie – Risques professionnels a émis, avec les organisations professionnelles du secteur, une recommandation spécifique sur le sujet. Elle porte sur la mise en place d'une démarche d'accueil consistant à :

  • créer une fonction d’accueillant ;
  • former cet accueillant en santé et sécurité au travail (SST).

L’application de cette recommandation représente un enjeu majeur pour l’entreprise. Elle permet de former le nouvel embauché aux bonnes pratiques de prévention, de le protéger et de le fidéliser.

Il est conseillé de confier la fonction d’accueillant à un salarié maîtrisant l’activité et l’organisation de l’entreprise. Il doit par ailleurs posséder les compétences nécessaires - y compris sur le plan pédagogique - pour assurer cette mission. Les tuteurs ou maîtres d’apprentissage répondent naturellement à ce profil.

Pour une transmission optimale des connaissances et bonnes pratiques, l’accueillant devra avoir reçu préalablement une formation dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail (SST). Le contenu socle de cette formation est décrit dans la recommandation R.460 sur la fonction d’accueil et d’accompagnement des nouveaux en entreprise.

Où trouver la formation dont vous avez besoin ?

Outre les trois formations principales déjà présentées, l’offre de formation de santé et de sécurité est importante. Pour trouver les bonnes sources et les bons interlocuteurs, tant aux niveaux national que régional, des outils existent.

L’INRS, expert en prévention de l’Assurance Maladie – Risques professionnels, propose un important catalogue de formations sur la prévention des risques professionnels. La plupart ont été conçues pour répondre aux besoins des salariés en fonction de leur secteur d’activité..

Consultez le catalogue 2020 des formations de l’INRS (PDF), sur inrs.fr.

Dans chaque région, des organismes existent pour vous conseiller sur les formations à mettre en place pour vos salariés :