Prothésiste dentaire

Les prothésistes dentaires sont exposés à des risques professionnels spécifiques, liés notamment à l’utilisation de produits dangereux et la manipulation d’outils et de machines. Des mesures préventives existent pour assurer la santé et la sécurité des employés de votre laboratoire.

L'essentiel

Infographie présentant les différents risques professionnels liés au secteur des prothésistes dentaire

Les risques professionnels dans le secteur des prothésistes dentaire

Dans ce secteur d'activité, 43 % des accidents sont liés aux manutentions manuelles, 23 % aux chutes et 20 % aux outillages à main.

On dénombre près de 40 000 journées de travail perdues par an.

En moyenne les professionnels du secteur sont arrêtés 74 jours pour cause d'accident du travail et 262 jours pour cause de maladie professionnelle.

Innovations technologiques, demande croissante de soins dentaires… Le métier de prothésiste dentaire est en constante évolution. De nouveaux défis apparaissent, venant s’ajouter aux risques professionnels spécifiques existants dans ce secteur : exposition à des produits chimiques (résines, cires, métaux…), troubles musculosquelettiques provoqués par des postures de travail prolongées, blessures liées à l’utilisation de machines…

Les accidents de travail et maladies professionnelles représentent un coût humain et financier important. La prévention de ces risques est essentielle pour préserver la santé et la sécurité de vos employés. En mettant en œuvre des mesures adaptées, vous garantissez un environnement de travail sécurisé et vous assurez le bon fonctionnement de votre laboratoire.

Prothésiste dentaire : la liste des principaux risques professionnels

Au quotidien, les prothésistes dentaires sont amenés à manipuler des substances chimiques pour la fabrication des prothèses, à utiliser des machines et outils potentiellement dangereux, ou encore à déplacer des produits lourds. Ces activités les exposent à des risques d’intoxications, des blessures, des douleurs au dos, au cou ou aux articulations.

Découvrez dans la liste ci-dessous les accidents du travail et maladies professionnelles les plus fréquents dans le métier de prothésiste dentaire.

Principaux risques professionnels dans les activités de fabrication des prothèses dentaires et conséquences sur la santé des salariés
Situations à risques Accidents du travail et maladies professionnelles
Mobilier inadapté à l’activité ou à la morphologie des utilisateurs, postures contraignantes prolongées, utilisation d’outils trop lourds ou provoquant des vibrations Mal de dos (lombalgies, dorsalgies), troubles musculosquelettiques (TMS) affectant le dos, les membres supérieurs (tendinites, tendinopathies) ou les articulations…
Manutentions de charges lourdes (sacs, sceaux de plâtre…), utilisation de machines non équipées de protecteurs ou de dispositifs d’arrêts d’urgence Chutes, blessures, coupures…
Utilisation de produits chimiques, espaces de travail mal ventilés, utilisation et stockage des produits inadaptés Allergies, brûlures, intoxications, cancers…

Un outil en ligne gratuit pour évaluer les risques

En tant qu’employeur, vous avez l’obligation de mettre en place le Document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER) dès l’embauche de votre premier salarié. Le DUER recense l'ensemble des risques identifiés au sein de votre laboratoire de fabrication des prothèses dentaires. Vous devez le mettre à jour chaque année, en tenant compte des informations supplémentaires concernant l’évaluation d’un risque.

Ce document est essentiel pour identifier et prévenir les risques auxquels peuvent être exposés vos salariés. Pour cela, vous pouvez vous appuyer sur l’outil en ligne d’évaluation des risques élaboré par l’Assurance Maladie – Risques professionnels et son institut de recherche (INRS).

Pourquoi utiliser cet outil en ligne ?

Parce qu'il est :

  • gratuit & anonyme : vous avez seulement à renseigner une adresse électronique (qui peut être anonyme) et définir un mot de passe ;
  • simple : vous faites votre évaluation facilement sur une plateforme web à partir d’un ordinateur connecté à Internet ;
  • interactif & personnalisé : vous répondez à un questionnaire adapté à votre secteur d’activité et à la situation de votre entreprise ;
  • une aide : vous êtes guidé dans l’évaluation des risques et la définition du plan d’actions ;
  • utile : il permet de répondre à votre obligation légale sur l'évaluation des risques.

Des mesures simples pour prévenir les risques professionnels

Des mesures simples et coûteuses peuvent être mises en œuvre pour améliorer la sécurité et les conditions de travail au sein de votre laboratoire de prothèses dentaires. En agissant pour réduire les risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles, vous respectez vos obligations réglementaires, mais vous contribuez aussi à :

  • préserver votre santé et celle de vos collaborateurs ;
  • gagner en efficacité en réduisant l’absentéisme ;
  • améliorer la qualité du travail.

La prévention des risques professionnels liés au métier de prothésiste dentaire passe notamment par l'affichage des règles d'hygiène et de sécurité dans votre laboratoire. Il s’agit d’une obligation légale qui vous permet d’être en conformité avec les exigences réglementaires, mais aussi de sensibiliser vos salariés aux bonnes pratiques à adopter.

D’autres mesures simples peuvent être mises en place sans investissements financiers importants. Vous pouvez par exemple :

  • réduire le danger en privilégiant des substances moins dangereuses ;
  • équiper les postes de travail de dispositifs adaptés (ventilation, captage à la source…) ;
  • fournir des équipements de protection individuelle à vos salariés ;
  • former vos salariés à la prévention des risques auxquels ils peuvent être exposés.

Vous avez besoin de nouveaux équipements pour votre laboratoire de prothèses dentaires ou de renouveler des machines et outils vieillissants ? Il est essentiel de choisir un matériel adapté à votre activité pour garantir la sécurité de vos salariés.

Vous pouvez consulter les fiches « Comment bien choisir ? » pour en savoir plus sur les types d’équipements spécifiques à votre secteur et les critères à prendre en compte lors de votre choix. Vous pouvez les imprimer et les confier à votre fournisseur afin qu’il se procure le matériel approprié.

Après l’achat, il est tout aussi important de veiller à ce que vos employés soient formés à l'utilisation de ce nouveau matériel.

La sensibilisation et la formation de vos collaborateurs jouent un rôle crucial dans votre démarche de prévention des risques professionnels liés au métier de prothésiste dentaire. Pour cela, vous pouvez consulter l’outil gratuit d’autoformation « Bases en prévention des risques professionnels » mis à disposition par l’INRS sur son site.

Cet outil permet à chacun de se former à son rythme à travers des contenus interactifs (exercices d’auto-évaluation, témoignages de professionnels, animations, etc.). En tant qu'employeur, cet outil vous permet de répondre à votre obligation légale d'informer vos collaborateurs et contribue à renforcer la sécurité au sein de votre laboratoire.

PRAP : une formation pour prévenir les risques liés aux gestes et postures

Vous souhaitez cibler les risques spécifiques à l’activité physique ou manuelle ? Suivez la formation à la prévention des risques liés à l’action physique (PRAP), l’un des moyens pour adopter les bons gestes et postures.

L’intégration de nouveaux arrivants au sein de votre laboratoire de prothèses dentaires nécessite un accompagnement adapté dès leur prise de poste. Qu’il s’agisse de stagiaires, d’apprentis, de nouveaux embauchés ou d'intérimaires, il est essentiel de les familiariser aux pratiques de sécurité et les spécificités de leur nouvel environnement de travail.

Pour vous aider à mettre en œuvre cette démarche d’accueil, consultez le cahier de l’accueillant (PDF) et identifiez un collaborateur expérimenté et pédagogue pour assurer cet accompagnement.

Les entreprises de moins de 50 salariés peuvent bénéficier d’aides pour financer la prévention des risques professionnels. Pour connaitre les aides financières relatives au secteur de la fabrication des prothèses dentaires, consultez la page des subventions prévention pour les petites entreprises.

La démarche de prévention des risques professionnels concerne également les risques de récidive d’accidents de travail. C’est pourquoi l’INRS a conçu l’outil « Agir suite à un accident du travail », destiné aux PME. Cet outil vous guide dans l’élaboration et la mise en œuvre de mesures correctives à la suite d’un accident de travail.

Il s’appuie notamment sur un guide d'enquête sur les circonstances de l’accident (à télécharger dans l’outil). Vous pouvez ainsi ajouter les causes spécifiques de l’accident et y associer des mesures de prévention adaptées au secteur de la fabrication de prothèses dentaires. Celles-ci pourront alors intégrées à votre document unique d’évaluation des risques.

Les experts de l’Assurance Maladie – Risques professionnels sont à vos côtés pour vous accompagner dans vos démarches de prévention des risques.

Pour en savoir plus, contactez votre caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), votre caisse régionale d’assurance maladie (CRAM), ou votre caisse générale de sécurité sociale (CGSS).

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire