Risques professionnels dans le secteur de l’aide et des soins à la personne : chiffres clés

29 décembre 2020
Consultez les données chiffrées sur les accidents du travail ou maladies professionnelles auxquels sont exposés les différents métiers du secteur de l’aide et des soins à la personne.

Des métiers variés

En 2017, la part de salariés travaillant dans le secteur de l’aide et des soins à la personne représente 11 % de l’ensemble des salariés en France. Ce secteur englobe une multitude de métiers : auxiliaire de vie, assistant maternel, agent d’entretien, aide-soignant, infirmier, médecin, ambulancier, etc.

Certains professionnels exercent en établissement :

  • à l’hôpital ou en clinique ;
  • en établissement d'hébergement pour personnes âgées (EHPA) et personnes âgées dépendantes (EHPAD), foyers-logements et résidences autonomie ;
  • en établissement médico-social accueillant les personnes handicapées tels que les établissements et service d'aide par le travail (ESAT), les foyers d’accueil médicalisés (FAM), les maisons d’accueil spécialisées (MAS), les instituts médico-éducatifs (IME), les instituts médicopédagogiques, les instituts thérapeutiques éducatifs et pédagogiques, etc.
  • en établissement d’accueil du jeune enfant (EAJE) tels que les crèches collectives, micro-crèches, haltes-garderies, jardins d’enfants, crèches d’entreprise, structures multi-accueil.

D’autres mènent leurs activités à domicile :

  • les services d’aide et d’accompagnement (SSAD), services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), centres de soins infirmiers (CSI), SSAD ;
  • les services d’aide à domicile ;
  • les assistants maternels exerçant chez eux ou sur le lieu de résidence du/des enfant(s) à garder.

Ils exercent aussi dans d’« autres activités de soins » comme :

  • les services de médecine ;
  • les professionnels des soins et de la rééducation ;
  • les ambulanciers ;
  • les laboratoires ;
  • les activités d’accueil et d’hébergement d’enfants et de personnes en difficulté.

À noter que l’analyse qui suit se concentre sur les métiers en lien direct avec la prise en charge de la personne (soin, accompagnement). À l’inverse, elle exclut les métiers supports (administratifs, liés à la propreté) ainsi que :

  • les établissements d’accueil du jeune enfant ;
  • les assistants maternels exerçant chez eux ou sur le lieu de résidence du/des enfant(s) à garder.

 

Infographie présentant les effectifs pour le secteur de l'aide et soins à la personne

Aide et soins à la personne : les effectifs

Un secteur clé de l'économie française

1 salarié sur 10 travaille dans le secteur de l'aide et des soins à la personne en France, en 2019.

Répartition des effectifs : une tendance générale à la hausse du nombre de salariés

Répartition de la part des salariés travaillant dans les établissements d'aide et soins à la personne :

  • Hôpitaux et cliniques : 664 722 salariés concentrés dans 3 943 établisements, soit une hausse de 11 % par rapport à 2010 ;
  • EHPA-EHPAD : 243 029 salairés pour 7 554 établissements soit une hausse de 16 % par rapport à 2010 ;
  • Établissements médico-sociaux accueillant les personnes handicapées : 249 585 salariés pour 4 737 établissements soit une hausse de 4 % par rapport à 2010 ;
  • Aide et soins à domicile : 196 335 salariés pour 8 439 établissements, soit une hausse de 29 % par rapport à 2010 ;
  • Autres activités d'aide et de soins : 734 077 salariés pour 117 411 établissements.

Des risques fréquents et en augmentation

Entre 2010 et 2017, l’ensemble du secteur de l’aide et de soins à la personne connaît une progression constante de la sinistralité. Celle-ci est plus ou moins marquée selon le lieu de travail. En 2017, sur l’ensemble des accidents du travail, plus de 16 % se sont produits dans le secteur de l’aide et de soins à la personne, alors même que ce dernier ne représente que 11 % des effectifs.

Cette hausse de la fréquence des accidents du travail concerne particulièrement les activités menées auprès des personnes âgées (EHPA-EHPAD) et à domicile. Leur nombre y est presque 3 fois plus élevé que dans tous les autres secteurs d’activité, y compris les hôpitaux et cliniques. À noter : l’indice de fréquence correspond au rapport entre le nombre d’accidents donnant lieu à un première indemnisation de la part de l’Assurance Maladie et le nombre de salariés, multiplié par 1 000.

 

Infographie présentant les chiffres des accidents du travail pour le secteur de l'aide et soins à la personne

Aide et soins à la personne : les accidents du travail

Des accidents plus fréquents que dans les autres secteurs

En 2019 le secteur de l'aide et soins à la personne représente :

  • 11 % des effectifs ;
  • et plus de 16 % des accidents du travail.

Un risque d'accident du travail plus élevé que dans les autres secteurs

On dénombre 51,9 accidents du travail pour 1 000 salariés dans le secteur de l'aide et soins à la personne contre 33,5 pour 1 000 salariés dans les autres secteurs.

Des activités à risques

Les accidents du travail sont 3 fois plus nombreux pour les activités menées auprès des personnes âgées.

La part d'accidents du travail en 2019 dans ce secteur d'activité se découpe comme suit :

Part d'accidents du travail en 2019 dans le secteur d'aide et soins à la personne :

  • Hôpitaux et cliniques : 20 %  (soit 21 362) ;
  • EHPA-EHPAD : 23 %  (soit 24 418) ;
  • Aide et soins à domicile : 19 %  (soit 15 645) ;
  • Autres activités d'aide et de soins : 24 % (soit 25 816).