Aide à domicile

Les risques professionnels liés au secteur de l’aide à domicile tiennent à la diversité des situations de travail chez les particuliers. Ils peuvent être évités. Découvrez des actions simples et efficaces qui vous aideront à préserver la santé et la sécurité de vos employés.

L'essentiel

Infographie présentant les différents risques professionnels liés au secteur de l'aide à domicile

Les risques professionnels dans le secteur de l'aide à domicile

Dans ce secteur d'activité, 53 % des accidents sont liés aux manutentions manuelles et 35 % des accidents sont liés aux chutes.

On dénombre près de 2 250 000 journées de travail perdues par an.

En moyenne les professionnels du secteur de l'aide à domicile sont arrêtés 82 jours pour cause d'accident du travail et 192 jours pour cause de maladie professionnelle.

Les salariés du secteur de l’aide à domicile sont exposés à de nombreux risques professionnels, occasionnant des accidents du travail, liés principalement à la manutention manuelle (53 %) et aux chutes (35 %). La majorité de ces accidents concerne les salariés de 40 à 59 ans et 96 % d’entre eux touchent des femmes (cela est dû au fait que le personnel est majoritairement féminin et âgé de plus de 40 ans).

L'aide à domicile en détail

L’aide à domicile est une activité en constante hausse, pour plusieurs raisons : manque de solutions d’accueil des jeunes enfants, vieillissement de la population...

L'employeur s'appuie sur des aides à domicile pour réaliser des interventions chez des particuliers. Il est alors responsable de la gestion, de la formation, mais aussi de la santé et sécurité des salariés.

L’aide à domicile représente une grande diversité de prestations :

  • travaux ménagers (ménage, repassage…) ;
  • assistance aux personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie ;
  • garde d’enfants ;
  • petit jardinage ;
  • préparation de repas et commissions ;
  • aide et accompagnement.

L’importance de la prévention dans l’aide à domicile

La prévention des risques professionnels dans le secteur de l'aide à domicile répond à différentes problématiques.

Elle permet en premier lieu de réduire les arrêts de travail et ainsi de garantir la continuité des prestations ou le maintien de la personne à son domicile. Sans cette aide, des personnes en situation de handicap peuvent par exemple être contraintes de quitter leur domicile pour intégrer un établissement de santé ou médico-social.

Pour un organisme employeur, les absences liées à des accidents professionnels ont un fort impact sur l'image de l'entreprise, mais aussi sur l'organisation des plannings des salariés. La prévention des risques permet ainsi de garantir la qualité du service proposé, en évitant notamment les turn-over.

Aide à domicile : la liste des principaux risques professionnels

Le travail de l’aide à domicile expose les salariés à différents types de risques professionnels : physiques (lombalgies, cervicalgies, affections articulaires…), chimiques, mais aussi psychosociaux et au stress.

Les employeurs n'ont pas toujours conscience des risques liés à la réalisation de certaines tâches, qui peuvent toutefois être à l'origine d'arrêts de travail très fréquents dans la profession. Il est ainsi primordial de connaître et d'identifier ces risques professionnels pour savoir comment les éviter. Découvrez, dans le tableau ci-dessous, les principales situations à risques.

Principaux risques professionnels des aides à domicile et conséquences sur leur santé
Situations à risques Conséquences sur la santé
Transport et déplacement routiers, entrées et sorties répétées de l’habitacle (risque moindre) Traumatismes physiques, troubles musculo-squelettiques
Accès aux habitations, déplacements dans les logements Trébuchement, faux-pas, glissade…
Relations avec les bénéficiaires (conflits familiaux et injonctions contradictoires, personnes en fin de vie…) ou avec l’opérateur de services à la personne (gestion du planning…) Risques psychosociaux, troubles psychologiques, fatigue, stress, agressions physiques
Activités ménagères répétitives Mal de dos (lombalgies et dorsalgies), troubles musculosquelettiques

Manipulation de linge sale d’un bénéficiaire,  
Mauvaise santé des bénéficiaires

Risque infectieux
Nettoyage de sols et des WC, détartrage de robinetterie Risques chimiques
Préparation des repas Accidents ménagers, brûlures…
Manipulation des personnes (aide aux soins, toilette, change…) Mal de dos et lombalgie, chutes…
Petit jardinage Coupures, blessures, piqûres ou morsures d'insectes, mal de dos…

Un outil en ligne gratuit pour réaliser son Document unique d'évaluation des risques (DUER)

Le Document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER) est obligatoire dans toutes les entreprises dès l'embauche du premier salarié. L'employeur consigne dans ce document le résultat de l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité auxquels peuvent être exposés les salariés. Sa mise à jour, a minima annuelle, est également obligatoire.  
Pour faire votre évaluation des risques et télécharger votre DUER, l’Assurance Maladie – Risques professionnels et l’INRS proposent l’accès gratuit à l'outil en ligne d'évaluation des risques.
Vous aurez à répondre à un questionnaire, structuré à partir des principales situations à risques identifiées pour votre entreprise. Il vous permettra d’obtenir un Document unique d’évaluation des risques (DUER) sur mesure.
Le DUER n'est pas figé et devra évoluer en fonction d’informations supplémentaires concernant l'évaluation d'un risque. Par exemple, il doit intégrer les risques d'exposition à la Covid 19.

Pourquoi utiliser cet outil en ligne ?

Parce qu'il est :

  • gratuit & anonyme : vous avez seulement à renseigner une adresse électronique (qui peut être anonyme) et définir un mot de passe ;
  • simple : vous faites votre évaluation facilement sur une plateforme web à partir d’un ordinateur connecté à Internet ;
  • interactif & personnalisé : vous répondez à un questionnaire adapté à votre secteur d’activité et à la situation de votre entreprise ;
  • une aide: vous êtes guidé dans l’évaluation des risques et la définition du plan d’actions;
  • utile : il permet de répondre à votre obligation légale sur l'évaluation des risques

Limiter les risques avec des mesures simples

Dans ce secteur particulièrement exposé, des mesures simples permettent de contrer efficacement les risques professionnels et leurs effets.

Découvrez ci-dessous les principales solutions de prévention à votre disposition. Pour un protocole plus détaillé, consultez le site de l’INRS.

Pour respecter vos obligations légales et être en conformité avec les exigences réglementaires, l’affichage des règles d’hygiène et de sécurité est indispensable. La plupart de ces dispositifs ne nécessitent pas d’investissements financiers importants, et peuvent être mis en place très simplement.

Vous pouvez par exemple :

  • organiser le travail : évaluer attentivement les besoins des bénéficiaires, définir précisément les tâches, repérer les risques liés à chaque intervention, calculer le temps de travail nécessaire afin d’éviter la précipitation, organiser les déplacements, mettre en place des réunions d’échanges entre professionnels pour rompre l’isolement… ;
  • préciser les tâches à effectuer avant l’intervention et vérifier que les équipements et les produits adaptés seront disponibles ;
  • informer les personnels des modalités de travail, des tâches à réaliser, des tâches à ne pas faire ;
  • former les travailleurs à la prévention : règles d’hygiène élémentaire (hygiène des mains, entretien des locaux…), notions sur les risques chimiques (savoir lire les étiquettes, ne pas faire de mélanges…), savoir se préserver lors des manutentions… ;
  • sensibiliser les bénéficiaires afin que domiciles et équipements soient adaptés à une intervention en sécurité ;
  • bien choisir et aménager un véhicule utilitaire léger (VUL) ;
  • utiliser en sécurité les produits chimiques d'entretien.

Pour s’autoformer aux bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité, la formation en ligne gratuite « Bases en prévention des risques professionnels » est mise à votre disposition par l’INRS.

La formation peut être à destination de l’employeur ou d’un salarié désigné compétent. Elle se fait au rythme de l’apprenant et en fonction de son planning. Elle comprend des exercices d’auto-évaluation, des témoignages de professionnels, des fictions animées…

C’est un mode de sensibilisation particulièrement efficace, pédagogique et utile.

Les formations prévention du secteur

  • Formation Animateur ASD (AP ASD) qui prévoit à la fois la formation du dirigeant et la formation d'un animateur prévention dans l'objectif qu'il conduise des projets de prévention et structure les remontées d'informations venant des acteurs préventions ;
  • Formation Acteurs Prévention Secours ASD (APS ASD) qui s'adresse à tous les intervenant à domicile, afin d'optimiser leurs pratiques professionnelles, de participer activement à l'évaluation des risques dans leurs situations de travail et d'intervenir comme "sauveteur secouriste du travail" ;
  • Formations de maintien et d'actualisation des compétences AP ASD et APS ASD
  • Formation acteur PRAP 2S (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique) qui s'adresse à tous les salariés exerçant une activité relevant du sanitaire ou médico-social, afin d'optimiser leurs pratiques professionnelles et de participer activement à l'évaluation des risques dans leurs situations de travail.

Pour s'informer en détail sur les différentes "Formations à la prévention des risques professionnels des acteurs du secteur de l'aide et du soin à domicile", l'INRS met à disposition un dépliant informatif.  

Les nouveaux arrivants constituent toujours une catégorie particulière de salariés à protéger face aux risques professionnels.

Leur manque d’expérience les expose d’autant plus aux accidents du travail et aux maladies professionnelles qu’ils peuvent parfois sous-estimer ceux-ci. Facilitez la découverte de leur environnement de travail en leur donnant les clés pour anticiper les dangers potentiels, grâce aux bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité.

Appuyez-vous sur le cahier de l’accueillant (PDF), créé par l’Assurance Maladie – Risques professionnels, qui vous guide pour réussir l’accueil d’un nouvel arrivant.

L’accompagnement des bénéficiaires suppose des aptitudes relationnelles et émotionnelles, afin de s’adapter à des situations individuelles parfois difficiles (personnes en fin de vie, contextes familiaux difficiles…). Outre les risques physiques liés aux tâches quotidiennes des aides à domicile, ceux-ci sont également exposés aux stress et aux risques psychosociaux, dont les conséquences ne doivent pas être sous-estimés.

C’est pourquoi l’INRS met à disposition l’outil gratuit « Faire le point », donnant lieu à un bilan et à un plan d’action. Ce plan d’action doit être ajouté dans votre DUER.

L’outil Agir suite à un accident du travail, mis à disposition gratuitement par l’INRS permet aux employeurs d’identifier les causes d’un accident du travail, afin d’éviter la survenue d’un accident du même type.

Fondé sur un questionnaire relatif aux circonstances de l’accident, il vous permet de déterminer des mesures de prévention adaptées à votre situation. Ces mesures devront ensuite être intégrées à votre DUER.

Pour lutter contre les risques les plus fréquents (chutes, TMS, risques psychosociaux, risques chimiques...), l'Assurance-Maladie - Risques professionnels propose des subventions aux entreprises de moins de 50 salariés. Pour en savoir plus sur les aides proposées dans le secteur de l’aide à domicile,  consultez la page dédiée aux subventions de ce secteur.

Vous faites face régulièrement à des accidents du travail, ou à des maladies professionnelles spécifiques (TMS, mal de dos, risques psychosociaux, chutes…) ? Vous envisagez de mettre en place une démarche de prévention adaptée à votre contexte ? Contactez votre caisse d'assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), votre caisse régionale d’assurance maladie d’Ile-de-France (CRAMIF) ou votre caisse générale de sécurité sociale (CGSS).

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire