Industrie agro-alimentaire : conseils et outils pour protéger les salariés

Le rôle des différents acteurs des industries agro-alimentaires est essentiel pour protéger la santé et la sécurité des salariés. L’Assurance Maladie – Risques professionnels propose aux professionnels du secteur des recommandations et des outils spécifiques pour les accompagner.

Evaluer les risques pour adapter l'organisation du travail

Les activités de l’agroalimentaire se caractérisent par un niveau élevé de risque d’accident du travail avec un indice de fréquence supérieur de 50% à la moyenne des activités professionnelles, principalement liés aux manutentions et déplacements (chutes sur sols glissants et escaliers), aux outils (couteaux) et au risque machine.

Ce secteur est caractérisé par un risque élevé d’apparition de troubles musculosqueletiques liés au port de charge, aux mauvaises postures et à la répétitivité des gestes, dans une ambiance thermique souvent réfrigérée et avec un niveau sonore élevé. L’amélioration des conditions de travail présente ainsi un enjeux important pour les entreprises, afin de renforcer l’attractivité des métiers, réduire les couts du risque, accroitre la réactivité et améliorer la compétitivité.

De la réception des matières premières à l’expédition des produits, toute la chaine de production est concernée par le risque de contamination.

  • Le secteur des industries agro-alimentaires est familier de nombreuses pratiques de prévention du fait des exigences sanitaires auxquelles il est soumis :
  • La mise en œuvre d’un système qualité, porté par des responsables et des équipes qualifiés en matière de règles d’hygiène, de risque biologique, de gestion de crise sanitaire ;
  • Le nettoyage, organisé au quotidien, associé au respect des règles d’hygiène et de propreté qui s’imposent à tous les personnels ;
  • La logique de marche en avant et la séparation entre « activités propres » impliquant des mesures barrières pour protéger le produit, et « activités dites sales » correspondant aux zones de conditionnement, réception/expédition, maintenance et évacuation des déchets.

Alors que le Covid-19 circule toujours, l’Assurance Maladie - Risques Professionnels se mobilise pour proposer des conseils et des outils de prévention basés sur l’analyse des postes et des principaux flux de déplacement du personnel dans ce secteur.

Des conseils pratiques tous secteurs et par métier

Des outils pour répondre aux questions de tous les secteurs d’activité

L’assurance maladie a adopté des recommandations qui définissent les mesures de prévention à mettre en œuvre dans les entreprises Ces recommandations sont organisées en trois grandes familles pour prévenir :

  • Les risques liés aux spécificités du process agroalimentaire et de la maintenance

- R499 Travailler au froid sous température dirigée
- R513 Locaux réfrigérés : Entrepôts frigorifiques, salles et chambres froides, conteneurs frigorifiques - Prévention du risque d’enfermement
- R.486 CACES® Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité des Plates-formes élévatrices mobiles
- R511 Utilisation des machines à meuler et à tronçonner

  • Les risques liés aux déplacements et manutentions

- R462 Bien choisir les revêtements de sol lors de la conception/rénovation/extension des locaux de fabrication de produits alimentaires
- R498 Entrepôts logistiques - Suppression des risques générés par les doubles et triples niveaux de stockage
- R.489 CACES® Conduite en sécurité des chariots automoteurs de manutention à conducteur porté

  • Les risques liés aux transports, à la réception et à la livraison des marchandises

- R 512 Socle transport
- R505 Livraison, Chargement, déchargement des marchandises / matériels en point de livraison en hôtellerie / restauration et tout autre point de vente consommation hors domicile - livraisons régulières de personnel

En complément, le site « Agrobat » auquel participent le ministère de l’agriculture et la CCMSA, permet d’aider à la conception des lieux et situations de travail pour toutes les entreprises de l’agroalimentaire, en éditant notamment les éléments à intégrer dans les cahier des charges lors de l’achat de machines ou l’aménagement de locaux.

Prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) et les risques d’accidents liés aux manutentions

La crise Covid-19 a bouleversé les organisations du travail, exposant parfois les salariés à des risques accrus de troubles musculosquelettiques. C’est le cas pour les professionnels qui sont soumis, en cette période de crise sanitaire, à :

  • un plus grand stress, lié à des règles d’hygiène renforcées, aux changements d’organisation du travail (distanciation physique, décalage des horaires, etc.) ;
  • des gestes répétitifs accentués, essentiellement pour les entreprises qui doivent fonctionner en surrégime pour ne pas rompre la chaîne d’approvisionnement.

Or, les TMS sont provoqués par plusieurs facteurs, et tout particulièrement le facteur biomécaniques (gestes répétitifs, postures contraignantes, efforts soutenus) et le facteur psychosocial (affections psychiques liées à l’organisation du travail).
Afin d’aider les entreprises à réduire les troubles musculosquelletiques, l’Assurance Maladie – Risques professionnels propose la démarche TMS Pros. Basée sur l’observation, l’analyse des situations réelles de travail et l’élaboration d’un plan d’actions de prévention, elle implique les l’ensemble des collaborateurs à chaque étape.

Cette méthode permet de :

  • mener une nouvelle analyse des postes de travail qui ont évolué avec la crise sanitaire : ateliers de production, ateliers de conditionnement, plateformes de livraison des produits ;
  • structurer votre démarche de prévention des risques professionnels, en vous appuyant des référents compétents et sur le collectif de travail ;
  • former l’ensemble des collaborateurs, dont les dirigeants ;
  • mettre en place un plan d’actions pour prévenir les risques de troubles musculosquelettiques dans les activités qui se sont fortement développées ou transformées pour s’adapter aux nouveaux besoins.

Prévenir les risques de chutes

Les chutes de plain-pied figurent parmi les principaux risques professionnels propres aux industries agro-alimentaires.. C'est pourquoi le choix de sols antidérapants et leur entretien sont essentiels pour prévenir ces risques. La Cnam édite une « liste des sols »  conformes à la recommandation R462 « Bien choisir les revêtements de sol lors de la conception/rénovation/extension des locaux de fabrication de produits alimentaires ».

Pour vous aider, la brochure de l’INRS « les glissades, prévention technique et méthodes de mesure » aborde les accidents dus aux glissades, décrit les mécanismes et les méthodes d’évaluation de la qualité des sols, et propose un panel de solutions pour prévenir les chutes.

Zoom sur des filières spécifiques

Le réseau prévention de la Cnam et des Caisses de retraite et de santé au travail (Carsat) propose une aide aux entreprises des filières particulièrement exposées aux risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles.  :

ainsi que pour les meuneries la recommandation R454 Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine.

Des aides financières pour aider les TPE et les PME

Des aides financières pour accompagner la prévention de risques professionnels spécifiques pour les entreprises de moins de 50 salariés

Découvrez ici les aides financières relatives à votre secteur.

Les contrats de prévention pour les entreprises de moins de 200 salariés

Dans le cadre de la convention nationale d'objectifs (CNO) signée par votre secteur d’activité, vous pouvez établir un contrat de prévention avec votre caisse régionale (Carsat, Cramif ou CGSS).

Ce document contractuel définit :

  • les objectifs sur lesquels vous vous engagez en matière de prévention des risques ;
  • les aides en particulier financières, que votre caisse peut vous apporter.

Les CNO applicables sont :

Les services prévention des caisses régionales à l’écoute des entreprises

Les caisses régionales (Carsat/Cramif/CGSS) de l’Assurance Maladie - Risques professionnels restent aux côtés des différents acteurs économiques du secteur pour les aider :

  • elles accompagnent les entreprises et commerces pour identifier les mesures les plus urgentes à définir dans leur activité quotidienne et qui permettent de maitriser les risques ;
  • elles orientent les entreprises dans l’évaluation des risques et l’application des mesures de prévention.

Des aides financières et des recommandations spécifiques à votre région peuvent exister, renseignez-vous sur le site de votre caisse régionale.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires