Prévention des risques professionnels : étapes clés et acteurs

Identifier les risques, définir les priorités, mettre en place un plan d'action et évaluer les résultats : la prévention des risques professionnels doit être mise en œuvre en suivant des étapes incontournables. Pour cela, les employeurs doivent impliquer leurs collaborateurs et s'appuyer sur des experts en interne et en externe.

Les 4 étapes d’une démarche de prévention efficace

Pour être efficace et adaptée aux spécificités de chaque secteur d’activité, la démarche de prévention des risques professionnels doit être élaborée en respectant quatre grandes étapes :

  • identifier les risques ;
  • définir les objectifs et priorités ;
  • prioriser les actions ;
  • évaluer les résultats.

Cette démarche en quatre étapes fait appel à de multiples ressources présentes dans votre entreprise. Planifiée, suivie et évaluée, elle se pilote comme tous vos projets et vous permet d’instaurer une démarche pérenne en prévention des risques professionnels dans votre entreprise.

Infographie présentant les étapes clés de la prévention des risques

Les étapes clés de la prévention des risques

  1. Évaluation des risques professionnels dans votre entreprise
  2. Définition des objectifs et priorités de votre projet de prévention
  3. Élaboration d'un plan d'actions
  4. Évaluation des progrès

Étape 1 : évaluer les risques professionnels dans votre entreprise

Première étape de votre démarche de prévention, l’évaluation des risques professionnels consiste à faire un état des lieux et à élaborer un tableau de bord qui vous aidera à piloter concrètement vos actions.

Il s’agit notamment de collecter des informations pour construire des indicateurs qui serviront à évaluer régulièrement la progression de la démarche : données de santé, ressources humaines, moyens et risques, productivité…

Pour en savoir plus, consultez la page dédiée à l’évaluation des risques professionnels.

Étape 2 : définir vos objectifs et priorités

Après avoir identifié les risques professionnels dans votre entreprise, vous pouvez ensuite définir vos objectifs. Pour cela, vous devez :

  • identifier les postes, situations ou secteurs à risque dans votre entreprise : risques liés à l'utilisation d'un équipement spécifique, facteurs de pénibilité… ;
  • préciser vos priorités suivant les risques identifiés et cibler les postes de travail ou secteurs d’activité qui nécessitent un diagnostic plus approfondi ;
  • Informer vos collaborateurs dès le début de l’étape : leur implication est primordiale pour le succès des mesures de prévention ;
  • désigner une personne ou un groupe chargé de piloter la démarche et coordonner les différents acteurs.

Étape 3 : élaborer votre plan d’action

Certaines situations de travail nécessitent des diagnostics approfondis. Plusieurs méthodes d'analyse des risques peuvent alors être déployées :

  • Contrôles et vérifications : ces approches dites « normatives » consistent à utiliser un référentiel pour établir si les pratiques sont conformes aux critères de référence (questionnaires, check-lists, grilles, audits…).
  • Analyse des postes : ces approches dites « ergonomiques » se basent sur l'observation du travail réel, l'analyse de la documentation existante et des entretiens. Elles sont à privilégier dans le cadre de l’évaluation des risques.
  • Modélisations et calculs probabilistes : ces approches dites de « sûreté des systèmes » sont appliquées principalement pour des systèmes techniques complexes.

Pour chaque risque identifié, proposez et formalisez un plan d'actions qui pourra concerner la conception d’outils, l’organisation de la production ou encore l’intervention au niveau d’un poste de travail.

Étape 4 : évaluer les progrès réalisés

La quatrième étape de la démarche de prévention des risques professionnels consiste à évaluer l'efficacité des actions engagées et à pérenniser la démarche. Pour cela, il est recommandé d'enrichir le tableau de bord élaboré lors de l’évaluation des risques (étape 1) avec de multiples indicateurs, de manière à pouvoir réaliser une veille pour chaque risque identifié. L'INRS propose des outils, comme la Grille de positionnement en santé et sécurité au travail (GPSST), pour évaluer la progression et identifier les axes de progrès possibles.

Des experts à vos côtés pour prévenir les risques professionnels

Infographie présentant les acteurs clés de la prévention des risques professionnels

Les professionnels présents dans l'entreprise

  • Ressources humaines et chargés de préventions.
  • Comité Social et Économique (CSE) - Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

Les professionnels externes à l'entreprise

  • Service de santé au travail : médecins du travail, intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP).
  • Inspection du travail.
  • Experts : IPRP, préventeur d'organisme de prévention, consultant, formateur,...
  • L'Assurance Maladie - Risques professionnels :
    • Caisse régionale : Carsat, Cramif, CGSS :
      • Accompagnement par les ingénieurs conseil et les contrôleurs de sécurité,
      • programmes de prévention,
      • outils en ligne,
      • formations,
      • aides financières ;
    • Institut national de recherche et de sécurité (INRS) :
      • formation et assistance en prévention des risques professionnels,
      • études et recherches.

Pour mettre en place un plan de prévention des risques professionnels efficace, il est enfin essentiel d'impliquer vos collaborateurs, mais aussi les services et organisations qui sont parties prenantes de cette évolution : représentants du personnel, responsables techniques, services de ressources humaines…

Des acteurs externes à l’entreprise peuvent également fournir des conseils et un accompagnement, à l’image de l'Assurance Maladie – Risques professionnels au travers de ses caisses régionales (Carsat, Cramif, CGSS) et de son Institut national de recherche et de sécurité (INRS) (site externe).

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.