Les formations liées à la prévention des risques professionnels

20 mai 2020
En présentiel ou à distance, destinée à faire monter en compétences des travailleurs sur un type de risque ou sur un type d’activité, déterminez quelles formations à la prévention répondent au mieux aux besoins de votre entreprise.

La formation : pour une prévention efficace

La formation des salariés constitue un moyen essentiel de prévenir les risques professionnels. En tant qu’employeur, vous avez l’obligation d’informer vos salariés sur les risques professionnels et leur prévention. Vous êtes aussi tenu de les former à la sécurité et à leur poste de travail.

Avec la formation, vous assurez la montée en compétences de vos salariés, au bénéfice de votre entreprise. Des collaborateurs formés sont plus fidèles, notamment, permettant de réduire les frais de recrutement La formation permet de réduire le risque d’accident et les coûts associés, tant sur les plans économiques que sanitaire. La formation permet également de fidéliser les salariés de l’entreprise notamment dans des secteurs particulièrement soumis aux risques professionnels. Vous vous engagez ainsi durablement dans la prévention des risques professionnels et devenez acteur de votre prévention.

Les principales formations

L’Assurance Maladie – Risques professionnels a élaboré des dispositifs de formation pour que vous puissiez proposer à vos salariés des formations de qualité en prévention.

Votre besoin en formation peut varier en fonction des risques auxquels sont exposés vos salariés au cours de leur activité. Le champ des formations peut aller de l’approche globale de la prévention des risques professionnels à la mise en place de personnes ressources au sein de l’entreprise, en passant par des formations spécifiques à certains risques, à certains types d’activité, voire à certains secteurs d’activité.

Vous trouverez ci-dessous certaines des formations existantes les plus demandées. Il en existe d’autres ! N’hésitez pas à contacter votre caisse régionale (Carsat / CGSS / Cramif) pour plus de renseignements.

Le site de l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) propose une formation en ligne à la prévention. Cette formation « Acquérir les bases en prévention des risques professionnels », accessible sur le site eformation-inrs.fr, vise un public large (encadrement, salariés, employeurs), tous secteurs confondus, souhaitant acquérir des connaissances de base en santé et sécurité au travail.

En 10 heures environ, vous suivez - à votre rythme et dans l’ordre qui vous convient - les 4 modules de e-learning interactifs :

  • s’initier à la prévention des risques professionnels ;
  • comprendre les liens entre santé et travail ;
  • comprendre l’accident du travail ;
  • pouvoir participer à l’évaluation des risques.

Pour en savoir plus, contactez la caisse régionale à laquelle vous êtes rattaché(e) (Carsat, Cramif ou CGSS) pour vous entretenir avec un conseiller formation.

En pratique

Un salarié peut :

  • informer et alerter en cas de problème, son encadrement et les instances représentatives du personnel ;
  • participer à l’amélioration des procédures et aux actions de prévention ;
  • suivre les formations proposées et demander des formations complémentaires.

Vous pouvez avoir identifié que les principaux risques auxquels sont exposés vos salariés sont liés à certaines activités exercées par vos salariés notamment en termes de manutention manuelle qu’ils réalisent dans l’entreprise. Des formations existent.

Prévenir l’ensemble des risques liés à l’activité physique du salarié : la formation Prap

La formation à la prévention des risques liés à l’activité physique (Prap) permet au salarié :

  • de connaître et anticiper les situations à risque sur son poste de travail ;
  • d’observer et analyser sa situation de travail ;
  • et de participer à la maîtrise du risque.

Cette formation certifiante est ouverte à tout salarié concerné par la prévention des risques liés à l’activité physique. Elle s’adresse principalement aux salariés dont les situations de travail reposent en grande partie sur l’activité physique :

  • manutentions manuelles ;
  • port de charges ;
  • travaux ou gestes répétitifs ;
  • postures de travail prolongées ;
  • utilisation d’engins ou d’outils exposant à des chocs ou des vibrations…

Deux filières de formation spécifiques sont proposées en fonction du secteur d’activité :

  • la filière du secteur sanitaire et médico-social (filière PRAP 2S) ;
  • la filière destinée à tous les autres secteurs : industrie, BTP, Commerce et activités de bureau (filière PRAP IBC).

Ces formations sont dispensées par un formateur Prap certifié par l’Assurance maladie - Risques professionnels et par l’INRS. Pour accéder à la liste des organismes habilités dans votre région, consultez la page dédiée à la formation Prap sur le site de l’INRS. Celle-ci vous permet aussi d’accéder aux sessions proposées pour devenir formateur de formateurs Prap (ouvertes aux formateurs Prap expérimentés, sélectionnés après envoi d’un dossier de candidature).

Prévenir les risques liés à la manutention manuelle et au port de charge : la formation TMS

Les troubles musculosquelettiques (TMS) touchent principalement les articulations des membres supérieurs et le bas du dos. Ils proviennent d’un déséquilibre entre les capacités du corps et les contraintes auxquelles il est exposé. Leur impact dans le monde du travail est important : tous les secteurs et tous les types d’entreprises sont concernés.

L’offre de formation à la prévention des TMS s’adresse aux différents acteurs présents dans l’entreprise, afin que les actions de chacun soient complémentaires dans la suppression de ce risque :

  • La formation « Initier, piloter et manager son projet de prévention des TMS » a pour finalité de permettre au chef d’entreprise de prendre conscience de la nécessité d’agir et de rédiger une lettre d’engagement sur le projet à mettre en œuvre.
  • La formation « Devenir personne ressource du projet de prévention des TMS » fournit les compétences nécessaires à l’animation de ce projet par une personne ressource et à sa mise en œuvre par l’utilisation des outils proposés tout au long de la démarche de prévention TMS Pros.
  • La formation « Acteur Prap (Prévention des Risques liés à l’Activité Physique) » permet au salarié de mieux appréhender les risques liés à son métier mais aussi de savoir analyser les situations de travail afin de proposer des améliorations limitant l’exposition à ces risques.

Ces formations sont dispensées par les caisses régionales pour la première et par les organismes de formation pour les suivantes. Pour en savoir plus, contactez la caisse régionale à laquelle vous êtes rattaché (Carsat, Cramif ou CGSS) pour vous entretenir avec un conseiller formation.

Travailler en espace confiné : le CATEC®

Le Certificat d’aptitude à travailler en espaces confinés (CATEC®), représente le socle commun de compétences en prévention pour les interventions en espaces confinés dans les milieux de l’eau et de l’assainissement :

  • réseaux d’évacuation des eaux pluviales ou usées ;
  • réseaux de chaleur, de froid, de transport d’énergie ;
  • galeries techniques, vides sanitaires ;
  • puits, réservoirs, châteaux d’eau ;
  • cuves de traitement, fours, silos ;
  • locaux de batterie…

La formation CATEC® associée à ce certificat s’adresse aussi bien aux personnels habituellement en charge d’opérations dans ces espaces confinés qu’à ceux qui ont occasionnellement le besoin d’y accéder.

Elle vise à maîtriser les risques particulièrement graves associés à ces espaces (asphyxie, intoxications, incendie, brûlure, chute, noyade, électrocution, etc.).

Pour en savoir plus sur les formations CATEC® (interventions en espace confiné), rapprochez-vous de votre caisse régionale ou consultez la liste des formations confiées à des organismes habilités sur le site de l’INRS.

Conduite d’engin en sécurité : le Caces®

Les employeurs peuvent faire passer à leurs salariés les tests du Caces® (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) sur les engins habituellement utilisés pour valider leurs compétences à conduire en sécurité. Les modalités de cette évaluation sont définies par les recommandations de l'Assurance Maladie – Risques professionnels pour 8 familles d’engins :

L’obtention du certificat garantit que le salarié dispose des connaissances et savoir-faire pour la conduite en sécurité. Elle permet à l’employeur de lui délivrer une autorisation de conduite pour les engins correspondants.

Les recommandations sont complétées par la FAQ CACES® 2020 (PDF) de la Cnam qui en facilite l’interprétation.

Les CACES® sont enregistrés au Répertoire spécifique des certifications et habilitations, géré par France Compétences.

Chaque année, 800 000 Caces® sont délivrés aux candidats ayant passé avec succès un test avec un organisme certifié Testeur Caces®. Vous pouvez consulter les statistiques générales de certificats délivrés.

Trouvez dans votre région un organisme testeur certifié pour la délivrance du Caces® sur inrs.fr.

Comme le risque chimique, le risque amiante nécessite une prévention spécifique, pour les salariés qui y sont exposés. L’arrêté du 23 décembre 2012, sur le site legifrance.gouvr.fr, impose aux encadrants techniques de chantier et aux opérateurs de suivre une formation Amiante s’ils sont confrontés à :

  • des activités de confinement et de retrait de matériaux contenant de l’amiante ;
  • des interventions sur des matériaux susceptibles de libérer des fibres d’amiante.

Pour répondre à ce besoin :

  • les entreprises exerçant des activités de confinement et de retrait de matériaux contenant de l’amiante (sous-section 3) font appel aux organismes de formation certifiés par l’un des organismes certificateurs : Certibat, I-Cert ou Global certification. Consultez la liste des organismes de formation certifiés sur leurs sites respectifs : certibat.fr, i-cert.fr ou global-certification.fr ;
  • les entreprises intervenant sur des matériaux susceptibles de libérer des fibres d’amiante (sous-section 4) font former leur personnel par des organismes habilités par l’Assurance Maladie – Risques professionnels et l’INRS partout en France.

Consultez la liste des organismes habilités pour les formations amiante (PDF).

Certains secteurs d’activité dont la sinistralité reste élevée ont été sensibilisés autour de la prévention. C’est le cas des secteurs suivants :

Des dispositifs de formation visant à rendre autonomes les entreprises de ces secteurs dans leur démarche de prévention ont émergé. Ils visent à développer les compétences auprès de 3 types d’acteurs essentiels de l’entreprise :

  1. le dirigeant, qui initie et pilote la démarche de prévention dans son entreprise ;
  2. l’encadrement de proximité, qui élabore et anime la démarche de prévention dans l’entreprise ;
  3. le salarié exposé aux risques professionnels, qui participe au projet de prévention et agit dans l’entreprise.

Pour en savoir plus sur ces formations, rapprochez-vous de votre caisse régionale. Celui-ci pourra vous indiquer les organismes de formation habilités par le réseau Assurance Maladie – Risques professionnels et INRS.

Où trouver la formation dont vous avez besoin ?

L’offre de formations en santé et sécurité au travail est importante et couvre tous les secteurs. Pour savoir quelle formation choisir et trouver les bons interlocuteurs, tant au niveau national que régional, des outils existent.

Le catalogue de formations de l’INRS

L’INRS, expert prévention de l’Assurance Maladie – Risques professionnels, propose un important catalogue de formations relatives à la prévention des risques professionnels. Nombre d’entre elles ont été conçues pour répondre aux besoins des salariés en fonction de votre secteur d’activité.

Consultez le catalogue 2020 des formations de l’INRS.

Les organismes régionaux de formation

N’hésitez pas à contacter la caisse de votre région pour vous entretenir avec un conseiller formation. Des conseillers formations pourront vous accompagner sur les formations à mettre en place au sein de votre entreprise.

Organisez l’accueil de vos nouveaux arrivants

Près de 30 % des accidents du travail suivis de plus de 3 jours d’arrêt concernent des salariés ayant mois d’un an d’ancienneté. Parmi ces nouveaux embauchés accidentés, la moitié sont des jeunes de moins de 29 ans.

En tant que chef d’entreprise, vous avez l’obligation d’informer (art. L4141-1 du Code du travail sur legifrance.gouv.fr) et de former (art. L4141-2 du Code du travail sur legifrance.gouv.fr) les salariés que vous embauchez sur les risques pour la santé et la sécurité de travail liés à leur activité professionnelle. L’accueil concerne les travailleurs exerçant leur activité sur un nouveau poste de travail, quel que soit leur âge.