Airbonus : une subvention pour protéger les salariés des émissions des moteurs diesel

17 juin 2021
Les émissions de moteur diesel ont été classées comme « agent cancérogène avéré pour l’homme » par le Centre international de recherche contre le cancer (Circ). Face à ce constat, l'Assurance Maladie – Risques professionnels propose la subvention Airbonus aux entreprises de moins de 50 salariés. Objectif : aider à mettre en place des équipements pour protéger leurs salariés contre ces risques.
 

Les Subventions Prévention TPE ont rencontré énormément de succès en 2021.

Le nombre exceptionnel de demandes en 2021 a des conséquences sur la disponibilité des Subventions Prévention TPE. Celle-ci peut varier d’une région à l’autre et d’un secteur professionnel à l’autre. Pour connaître les subventions disponibles dans votre région et selon votre secteur, nous vous invitons à vous connecter sur votre compte AT/MP (ou à créer votre accès à partir de net-entreprises) ou à consulter le site Internet de votre caisse régionale.

Dans ce contexte, les caisses régionales étudient toutes les demandes déjà reçues. Une suite favorable sera donnée aux demandes recevables et dans la limite des budgets disponibles en région.

Merci de ne télécharger et de n’envoyer un dossier de Subvention Prévention TPE à votre Carsat, Cramif ou CGSS qu’après avoir vérifié la disponibilité de l’aide au sein de votre compte AT/MP ou sur le site de votre caisse régionale de rattachement.

Risques professionnels concernés

Les émissions de moteur diesel font partie des expositions les plus fréquentes à un agent chimique cancérogène sur le lieu de travail.
En France, ce sont près de 800 000 salariés qui sont concernés.
L’exposition aux particules de diesel, présentes dans les émissions, augmente les risques de cancers du poumon et favoriserait également la survenue de cancer de la vessie.
En plus des effets cancérogènes sur le long terme, les particules peuvent être à l’origine de pathologies cardiovasculaires et respiratoires.
Par ailleurs, des expositions aigües peuvent provoquer des irritations des voies respiratoires.

Face à ces risques et afin de respecter les obligations de prévention de l’employeur en conformité avec le code du travail, le captage à la source est la technique la plus efficace aujourd’hui. Elle protègera davantage les salariés qu’une simple ventilation générale ou un équipement de protection individuelle de type masque.

Les risques spécifiques aux garages et centres de contrôle technique

Dans les centres de contrôle technique

La mesure de l’opacité des fumées de diesel est la phase la plus polluante et la plus exposante pour les salariés. La procédure de contrôle comporte notamment un enchaînement de cycles accélération / décélération.

Dans les garages

De nombreuses opérations de diagnostic et de mécanique sont réalisées moteur tournant. En l’absence d’un dispositif d’évacuation efficace, les fumées émises au sein des garages ou des centres de contrôle technique se dispersent dans le local et peuvent donc être inhalées par les occupants. Dans les centres de contrôle technique, plus de la moitié de l’effectif est exposée plus de 20 heures par semaine aux gaz d’échappement.

Il apparaît donc essentiel de traiter le problème à la source et de bien choisir son système de captage de gaz selon la configuration du centre de contrôle technique ou du garage. Ce choix rendra l’utilisation de l’équipement plus systématique et permettra ainsi de réduire l’exposition des salariés au risque.

Entreprises éligibles

Airbonus est réservée aux entreprises de garages ou centres de contrôle technique de moins de 50 salariés, installés en France métropolitaine ou outre-mer.

Montant de la subvention et équipements financés

Airbonus correspond à une subvention d'un montant 50 % de l’investissement hors taxes réalisé par les entreprises pour acqérir les matériels suivants. Elle est plafonnée à 25 000 euros.

  • 5 000 € par système d’extraction des gaz et fumées d’échappement avec des capteurs adaptés à l’activité ;
  • 3 000 € pour le remplacement de l’extracteur et/ou du capteur d’un système d’extraction des gaz et fumées d’échappement existant ;
  • 3 000 € par cabine installée pour les centres de contrôle poids lourd.

Les étapes à suivre pour réserver votre subvention

Toute demande de Subvention Prévention TPE peut être faite en ligne.

Pour réserver votre subvention, rendez-vous sur votre compte AT/MP, accessible depuis le site net-entreprise.fr.

Cette étape garantit que vous êtes bien enregistré et permet de traiter les demandes de réservation par ordre d'arrivée, car le budget dédié aux Subventions Prévention TPE est limité.

Faire une demande directe, sans réservation

À tout moment, l'entreprise peut choisir de faire une demande directe de subvention sans réservation. Elle doit pour cela :

  • faire cette demande de Subvention Prévention TPE en ligne (via son compte AT/MP accessible sur net-entreprises.fr) ;
  • joindre à cette demande tous les documents justificatifs nécessaires au paiement de la subvention demandée.

Dans ce cas, le versement de la subvention ne sera possible qu'en fonction du budget restant disponible (ceux-ci étant alloués en priorité aux entreprises ayant fait une demande de réservation).

Votre caisse régionale confirmera votre réservation dans un délai maximum de deux mois (sous réserve que votre entreprise remplit les critères demandés et que vous avez transmis les documents demandés).

Cette confirmation se fait par messagerie et via le journal présent dans l'outil de demande en ligne du compte AT/MP.

Vous devez envoyer les documents demandés (voir ci-dessous) au plus tard six mois après la confirmation de la réservation. L'envoi des documents se fait directement sur votre compte AT/MP.

La liste des documents justificatifs comprend :

  • les justificatifs spécifiques à la subvention demandée (ils pavent varier suivant les subventions et sont indiquées dans les conditions spécifiques à chacune d'elles) ;
  • une attestation URSSAF intitulée « Attestation de fourniture des déclarations sociales et paiement des cotisations et contributions sociales » datant de moins de six mois et sur laquelle figure l'effectif ;
  • le duplicata ou une copie de la (ou des) facture(s) acquittée(s) comportant :
    • le nom du fournisseur et son SIRET,
    • le nom de l'entreprise,
    • la référence de la facture, le cas échéant,
    • la date de la facture,
    • la désignation de la prestation (pour chaque élément : libellé, quantité, montant unitaire, montant total HT),
    • la référence du bon de livraison (ou de prestation réalisée), le cas échéant,
    • la date d'intervention en cas d'installation de matériel, le cas échéant,
    • la TVA,
    • si l'établissement n'est pas assujetti, une attestation de non assujettissement à la TVA doit être fournie,
    • les acomptes mentionnant les dates de paiement, avec les factures associées,
    • les remises éventuelles,
    • le montant total,
    • le mode de règlement,
    • la mention « acquittée » avec la date et la signature manuscrite de l'établissement ;
  • un relevé d'identité bancaire électronique (RIB au format PDF) original, au nom de l'entreprise.
Important : vérifiez la conformité de vos documents

La date figurant sur toute facture est un élément justificatif et doit donc être comprise dans la période de validité de l'offre.

Par ailleurs, si la raison sociale figurant sur le RIB est différente de celle de l'établissement, n'oubliez pas d'apposer sur le RIB en original :

  • le cachet de l'entreprise ;
  • la date ;
  • la signature du responsable légal de l'entreprise ainsi que sa fonction.

L'aide est versée après réception et étude des documents demandés à l'étape 2. Le montant payé par votre caisse régionale est versé en une seule fois, par virement bancaire.

Infographie présentant les démarches pour bénéficier d'une subvention

Comment faire une demande de subvention ?

Une demande en 4 étapes

  1. Je réserve en ligne la subvention souhaitée depuis mon compte AT-MP disponible sur net-entreprise.fr.
  2. J'attends la confirmation de la prise en charge par la caisse dont je dépends (délai de 2 mois maximum).
  3. J'envoie les justificatifs demandés (attestation Ursaaf, factures acquittées, RIB au format PDF) en complément des pièces justificatives spécifiques à la subvention demandée, au plus tard dans les 6 mois suivant la confirmation de la réservation et avant la date de fin de la subvention.
  4. Je constate le versement de l'aide, effectué par virement bancaire.

Les avantages de la demande en ligne via le compte AT-MP

  1. Envoi rapide et sécurisé de vos documents.
  2. Adresse mail de votre entreprise modifiable à tout moment.
  3. Notification à chaque étape importante (réception de votre demande, échanges de documents, acceptation ou rejet de votre demande).
  4. Possibilité de demander à être recontacté.
  5. Historique de vos échanges avec la caisse.
  6. Suivi en temps réel du traitement de votre demande.
 

Nous vous conseillons vivement de privilégier une demande via le compte AT/MP, qui vous garantit une réponse plus rapide quant à la recevabilité de votre offre et un traitement facilité. Si toutefois vous ne souhaitez pas privilégier le compte AT/MP pour votre demande, et après avoir vérifié la disponibilité de la subvention auprès de votre caisse régionale de rattachement, vous pouvez adresser votre demande par mail en téléchargeant et en remplissant tous les champs des documents ci-dessous.