Aide et soins à domicile : conseils et outils pour protéger les salariés

05 juillet 2021
Suite à l’épidémie de Covid-19, le rôle des différents acteurs de l’aide et soins à domicile est essentiel pour protéger la santé et la sécurité des salariés et de leurs bénéficiaires. L’Assurance Maladie-Risques professionnels propose des recommandations et des outils spécifiques pour accompagner les dirigeants de ces structures dans l’évaluation et la maîtrise de leurs risques professionnels.

Evaluer les risques pour adapter l’organisation du travail

Des professionnels mobilisés face à l’impact de l’épidémie de Covid -19

Le secteur de l’aide à domicile, en charge de personnes vulnérables, a été fortement mobilisé dès le début de la crise sanitaire. Pour maintenir leur activité, les professionnels du secteur ont dû adapter leurs pratiques. Dans l’urgence, ils ont dû mettre en place des mesures de prévention et de protection parfois contraignantes mais nécessaires pour préserver leur santé, leur sécurité et celle de leurs bénéficiaires.

En effet, la modification des organisations de travail, la mise en place de nouveaux protocoles sanitaires ou le port d’équipements de protections individuelles supplémentaires peuvent avoir un impact direct sur les activités de travail et modifier les conditions d’exposition des salariés aux risques professionnels.

Evaluer les risques : une étape essentielle pour la prévention

Pour faire face au risque de contamination au Covid-19 toujours présent et aux risques liés aux nouvelles organisations de travail, une actualisation de l’évaluation des risques précise et pluridisciplinaire s’impose.

Pour aider les entreprises du secteur, l’Assurance Maladie-Risques professionnels enrichit son offre d’outils en ligne d’un module conçu pour évaluer les risques liés au Covid-19 : « Plan d’action Covid 19 ».

Une fois réévalués, les risques doivent être formalisés dans le document unique d’évaluation des risques (DUER), cela permettra d’élaborer un plan d’actions de prévention adapté.

Des conseils pratiques tous secteurs et par métier

Des outils pour répondre aux questions de tous les secteurs d’activité

Les règles générales à appliquer dans le contexte de Covid-19 sont à retrouver dans le Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 édité par le ministère du Travail. Pour appliquer ce protocole, un guide pratique est proposé par le ministère du Travail et l'Assurance Maladie - Risques professionnels. Cet outil donne les informations essentielles sur les actions que l'employeur doit ou peut mener pour prévenir le risque de Covid au travail et réagir en cas de contamination ou de cluster au travail. Une version à destination des salariés est également proposée.

Des outils spécifiques pour protéger les salariés du risque de contamination.

A l’heure où le Covid-19 circule toujours, certaines situations de travail méritent une attention particulière :

Préparer l’accueil des nouveaux arrivants

L’accueil de chaque nouvel embauché doit intégrer une forte sensibilisation au risque infectieux. Permettre au nouvel arrivant (intérimaire, CDD ou CDI) d’identifier au plus tôt les situations à risques, est un élément essentiel de la démarche de prévention des risques professionnels d’une entreprise. Tant que le Covid-19 est en circulation, cet accueil doit intégrer une présentation de ce risque, des principaux modes de transmission et des mesures de prévention mises en œuvre dans chaque structure pour le prévenir.

  • La brochure TutoPrév' accueil éditée par l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) est destinée aux tuteurs, supérieurs hiérarchiques et maîtres d’apprentissage qui accueillent un nouvel embauché. Ce document d’information permet de vérifier quels sont les acquis du nouvel embauché en matière de santé et sécurité au travail et d’aborder les connaissances complémentaires qui lui seront nécessaires. Il s’appuie pour cela sur des planches illustrées représentant des situations à risque.
  • Le guide « Bonnes pratiques et conseils pour l'accueil des nouveaux intervenants à domicile » : pour contribuer à la démarche d’accueil que vous réalisez dans votre structure, ce livret, à remettre au nouvel embauché lors de son intégration, recense des conseils et bonnes pratiques pour accomplir le travail d'aide à domicile en toute sécurité. Il est simple à comprendre, personnalisable avec les informations propre à chaque structure et intègre un point dédié au Covid-19.

Formaliser un Plan de Reprise d’Activité (PRA) /Plan de Continuité d’Activité (PCA) qui intègre les risques professionnels

La reprise progressive d’une activité qui allie sécurité et efficacité demande de la préparation , tant pour la santé des bénéficiaires que pour la préservation de la santé et la sécurité des salariés. Dans un contexte où le pic épidémique est passé mais où le risque de contamination est toujours présent, le guide aide à la décision vous donne les repères pour mener à bien cette démarche.

Des outils pour prévenir les risques professionnels, toujours présents ou augmentés par le Covid 19.

Prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS)

Les troubles musculosquelettiques constituent le principal risque du secteur de l’aide à domicile.

La démarche TMS Pros est basée sur l’observation et l’analyse des situations de travail, et l’élaboration d’un plan d’actions de prévention en impliquant les salariés à chaque étape. Cette méthode permet de :

  • mener une nouvelle analyse des postes de travail qui ont évolué avec la crise sanitaire ;
  • structurer votre démarche de prévention des risques professionnels, en vous appuyant des référents compétents et sur le collectif de travail ;
  • mettre en place un plan d’actions pour prévenir les risques de troubles musculosquelettiques dans les activités qui se sont fortement développées ou transformées pour s’adapter aux nouveaux besoins.

Prévenir les risques psychosociaux

Les risques psychosociaux peuvent être accrus suite à la crise du Covid-19 :

  • anxiété des salariés exposés au risque de contamination ;
  • difficultés financières dues à l’activité partielle et inquiétude sur la pérennité des emplois ;
  • renforcement de la complexité des tâches à mener en mettant en œuvre les mesures de prévention dans un objectif de service et de temps identiques.

Réaliser un retour d’expérience au sein de la structure pour améliorer son organisation

En ce qui concerne l’aide à domicile, plusieurs recommandations peuvent être mises en place pour réduire les RPS.

La mise en place de nouvelles procédures de travail plus contraignantes ou anxiogènes, par manque d’Equipements de Protection Individuelle par exemple, et la modification de l’accompagnement des bénéficiaires (maintien uniquement des aides essentielles, temps d’intervention raccourci …) ont constitué des pratiques parfois difficiles à intégrer. La crise sanitaire a touché toute l’organisation du travail, y compris sur les relations entre collègues et la dynamique du collectif, les modes de communication dans la structure, les outils utilisés, les mesures de prévention,…

Il est important de d’échanger sur ces aspects, de manière collective (salariés, représentants du personnel, managers …) afin d’identifier ensemble les bonnes pratiques mises en place qu’il serait utile de conserver et les points à améliorer à court terme. Concrètement :

  • l’élaboration du planning de travail ;
  • la définition des temps de prestation ;
  • l’adaptation de l’activité pour privilégier la prise en charge de personnes dont les besoins sont prioritaires ;
  • l’organisation de partages d’expérience réguliers ;
  • la communication ;
  • la sensibilisation à l’utilisation des équipements de protection individuelle ;
  • le suivi et l’application des mesures gouvernementales ;
  • les adaptations mises en place pour maintenir la distanciation (ex :aide au repas en position sur le côté et non face à la personne aidée) ;
  • l’identification des éventuelles formations nécessaires sont des sujets à aborder au sein de votre structure.

Ce retour d’expérience peut être organisé en interne, ou avec l‘aide d’un prestataire extérieur qui saura vous accompagner. Sur ce dernier point vous pouvez demander conseil à votre Caisse régionale (Carsat, Cramif ou CGSS).

Vous pouvez bénéficier d’un soutien psychologique

Vous avez été fortement mobilisé ou vous l’êtes encore ? Les situations rencontrées lors de l’épidémie de Covid-19 ont pu entraîner épuisement, mal-être, stress, anxiété...

Des dispositifs ont été mis en place pour vous écouter et vous soutenir en cas de difficultés :

  • le numéro vert national, mis en place par le Ministère des solidarités et de la santé, propose l’accompagnement de psychologues cliniciens et professionnels volontaires et bénévoles : 0 800 73 09 58 (de 8h00 à minuit, 7j/7)
  • le numéro vert, service d'entraide et de soutien psychologique mis en place par la Croix-Rouge française ouvert à tous publics et aux professionnels de santé : 0 800 858 858 (joignable aussi au 09 70 28 30 00)

Des aides financières pour les TPE et PME

Les subventions prévention TPE

  • TMS Pros diagnostic pour former un salarié ou faire appel à un cabinet d’ergonomie afin d’analyser un poste de travail et établir un plan d’actions de prévention des TMS ;
  • TMS Pros action pour financer à hauteur de 50% des aménagements et équipements issus de ce plan d’actions ;
  • Equip’mobile + pour réduire l’exposition des salariés aux risques liés aux déplacements de charges ;
  • Propreté + pour l’acquisition de matériel de nettoyage permettant de limiter les risques de TMS ;
  • Aide et soins à la personne à domicile pour réduire les risques de chutes et de TMS chez les professionnels du secteur.

Les contrats de prévention

Dans le cadre de la convention nationale d'objectifs (CNO) signée par votre secteur d’activité, vous pouvez établir un contrat de prévention avec votre caisse régionale (Carsat, Cramif ou CGSS). Il est destiné aux entreprises de moins de 200 salariés. Ce document contractuel définit :

  • les objectifs sur lesquels vous vous engagez en matière de prévention des risques ;
  • les aides en particulier financières, que votre caisse peut vous apporter.

Dans le secteur de l’aide et soins à domicile, un contrat de prévention peut intégrer :

  • une formation de gestion de crise pour les dirigeants ;
  • une formation de sensibilisation au risque biologique pour les personnes référentes en prévention des risques professionnels et le management ;
  • un diagnostic RPS et l’accompagnement adéquat ;
  • un accompagnement à l’organisation de retours d’expérience afin de valoriser les éléments efficaces et les points à améliorer en lien avec le Covid-19.

Les services prévention des caisses régionales à l’écoute des entreprises

Les caisses régionales (Carsat/CRAMIF/CGSS) de l’Assurance Maladie – Risques professionnels restent aux côtés des différents acteurs économiques du secteur pour les aider :

  • elles accompagnent les entreprises pour identifier les mesures les plus urgentes à définir dans leur activité quotidienne et qui permettent de maitriser les risques ;
  • elles orientent les entreprises du secteur de l'aide et des soins à domicile dans l’évaluation des risques et l’application des mesures de prévention.