Agir contre le mal de dos : l'exemple de Martin Brower, secteur logistique et distribution

28 juin 2019

transpalette logistique

Dans le secteur du transport et de la logistique, le mal de dos est à l’origine d’un tiers des accidents du travail et plus d’un million de journées de travail perdues par an. Pourtant des solutions existent, en témoigne le site de logistique Martin Brower à Beauvais (Oise).

La prévention du mal de dos chez Martin Brower : pour tous et à tous les niveaux

Du quai du fournisseur au stock des restaurants, Martin Brower est une entreprise spécialiste de la logistique et de la distribution. Un des sites de logistique de la société situé à Beauvais s’est implanté avec la volonté d’instituer dès le départ une démarche globale sur la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) incluant le mal de dos. Cette démarche s’est focalisée sur les aménagements de postes de travail et sur le management des équipes.

Pour Bruno Boutet, directeur des ressources humaines, « La prévention est l’affaire de tous, à tous les échelons de responsabilité et au bénéfice de tous les collaborateurs, [au-delà des plateformes logistiques et avec] l’implication quotidienne des managers et des acteurs de terrain. Nous proposons des formations continues pour […] lutter contre les automatismes, mettre à jour les connaissances et renouveler les messages de prévention. » Ces actions ont porté leurs fruits puisqu’« entre 2012 et 2018 et sur tout le territoire, le nombre d’accidents du travail avec et sans arrêts de travail a réduit de près de 60 %. »

Parmi les mesures mises en place : des groupes de travail pour identifier et prendre en compte les besoins des salariés, un réaménagement des rythmes de travail et, en complément, des temps d’échauffement organisés par des collaborateurs volontaires, formés par des professionnels et l’investissement dans du matériel pour limiter voire supprimer les manutentions et manipulations telles que le filmage qui déclenchent un mal de dos ou plus généralement des troubles muscolo-squelletiques (TMS).

Pour en savoir plus, découvrez :