Activité intense à Noël : témoignage d’une entreprise qui a réduit sa sinistralité

29 novembre 2018

La période des fêtes de Noël n’est pas synonyme de repos pour tout le monde. Les entreprises de livraison de colis voient ainsi leur activité augmenter fortement. Pour préserver la santé des salariés en cette période intense, l’Assurance Maladie – Risques professionnels a accompagné l’entreprise Mondial Relay, qui livre 60 millions de colis par an. Témoignage de Benoît Demilly, directeur industriel.

Pourquoi êtes-vous particulièrement sensible à la prévention des risques professionnels, notamment les troubles musculo-squelettiques ?

B.D : Notre métier consiste à livrer des colis aux particuliers, avec un réseau de 24 agences en France. Mondial Relay est une entreprise de services, c’est donc une particularité qui entraîne des contraintes de temps et une pression continue. La période du black friday ou encore de Noël entraînent des variations d’activité très fortes sur l’entreprise. Pour ces raisons, la prévention des risques est une priorité.

Qu’avez-vous mis en place pour préserver la santé des professionnels ?

B.D : Il faut savoir que lors des pics saisonniers comme Noël, nous doublons les effectifs avec des intérimaires qui arrivent en nombre. Nous avons donc travaillé sur la façon d’accueillir les hommes, de les former, afin de passer cette période forte dans de bonnes conditions. Nous avons également étudié l’ensemble de l’organisation pour pouvoir absorber les flux de manière fluide et continue.

Pouvez-vous donner des exemples ?

B.D : Nous avons travaillé sur les plannings de production et sur l’ensemble de notre organisation. Par exemple : nous avons revu la réception des camions pour un cheminement fluide des colis au sein de l’entrepôt. On s’est aussi concentré sur les moyens techniques. Ainsi, pour soulager la manutention, des bandes à rouleaux et des « retourneurs » ont été mis en place. Pour faciliter le vidage des contenants dans lesquels nos colis sont reçus, nous utilisons maintenant des engins qui soulèvent des palettes pour les mettre à hauteur…

Vos actions de prévention ont-elles porté leurs fruits ?

B.D : On peut être satisfaits car notre sinistralité a été divisée par deux sur ces deux dernières années. Mais ce n’est pour autant pas suffisant : nous continuons à travailler pour réduire encore les risques. C’est un souci permanent dans lequel l’ensemble de l’entreprise est impliquée.

Vous pouvez consulter la vidéo pour en savoir plus.