Accidents du travail et maladies professionnelles : le bilan 2019 par secteur et type de risques

02 octobre 2020

Quelles sont les maladies professionnelles les plus courantes ? Les risques majeurs d’accidents du travail et les secteurs d’activité les plus touchés ? Combien d’entreprises bénéficient de programmes de prévention pour leurs salariés ? L’Assurance Maladie – Risques professionnels fait le point dans son rapport annuel "L’Essentiel 2019, Santé et sécurité au travail".

Hausse des maladies professionnelles : cancers, troubles musculo squelettiques et psychiques

En 2019, le nombre de maladies professionnelles a continué de croître. En tête de liste : les troubles musculo squelettiques (TMS) qui représentent 88% des maladies enregistrées. Pour protéger les salariés, l’Assurance Maladie – Risques professionnels a identifié plus de 13500 entreprises « à risque » qui ont pu bénéficier du programme TMS Pros.

La branche AT/MP s’est également concentrée sur la prévention des risques de cancers et de maladies respiratoires (programme Risques Chimiques Pros), sachant que les affections liées à la silice cristalline ont augmenté de 13,9% en 2019.

Les troubles psychosociaux (dépressions, burn out…) ne sont pas en reste, qu’ils soient reconnus en maladie professionnelle (+ 6%) ou en accident du travail (+ 20 000 cas). En cause : le mal être au travail ou l’agression d’un salarié en contact avec le public.

 

Les maladies professionnelles reconnues en 2019

Hausse des accidents de trajet en voiture, vélo, patinette

Que ce soit en trottinette, en vélo ou en voiture, les salariés victimes d’un accident de trajet ont été nombreux en 2019. Ainsi, 99000 cas ont été enregistrés. Par ailleurs, 600 accidents supplémentaires de bicyclettes et trottinettes ont été comptabilisées par rapport à l’année 2018.

Hausse des accidents du travail dans le secteur tertiaire, l’action sociale et l’interim

Les accidents du travail ont fortement augmenté dans les services, en particulier dans les activités du tertiaire (administration, banques, assurances…) qui enregistrent une hausse de 4% ainsi que dans l’intérim et le secteur de l’aide et soin à la personne.

Comme en 2018, trois grands risques professionnels sont identifiés et font l’objet d’actions de prévention prioritaires : les manutentions manuelles (50% des accidents du travail), le maniement d’outils avec les mains (8%), les chutes de hauteur ou de plain-pied (28%). Pour lutter contre ces dernières, l’Assurance Maladie – Risques professionnels a mis en place le programme Risques Chutes Pros une action en direction du secteur du bâtiment et plus particulièrement des maîtres d’ouvrage. Près de 1200 chantiers de construction ont ainsi été accompagnés (maisons individuelles, bâtiments industriels ou commerciaux) et ont bénéficié des conseils de prévention.

Afin de prévenir ces accidents du travail, l’Assurance Maladie – Risques professionnel accompagne les employeurs dans leurs démarches de prévention et de formation, notamment les TPE et PME. En 2019, 83% des entreprises accompagnées comptaient moins de 100 salariés, 41% entre 50 et 99 et 27% entre un et neuf. D’autre part, 90 millions d’euros ont été consacrés aux entreprises de moins de 200 salariés dans le cadre d’aides financières dédiées.

 

Les accidents du travail et de trajets reconnus en 2019