Les lombalgies responsables de 20% des accidents du travail

31 mars 2017

L’Assurance Maladie - Risques professionnels a produit une étude inédite sur la lombalgie liée au travail. Cette analyse s’inscrit dans une nouvelle collection intitulée « Santé travail : enjeux et actions » qui vise chaque année à éclairer un sujet de santé publique lié au travail et à avancer des pistes d’actions.

Les lombalgies représentent 20 % des accidents du travail. Et le nombre des lombalgies d’origine professionnelle ne diminue pas depuis 10 ans en dépit de la baisse de la sinistralité : leur part dans les accidents de travail est passée de 13 % à 19 % entre 2005 et 2015. Elles coûtent près d’un milliard d’euros par an, soit l’équivalent du coût des autres troubles musculo-squelettiques (TMS). Et cela représente deux mois d’arrêt en moyenne pour les accidents de travail et de trajet et un an en moyenne pour les maladies professionnelles.

Les principales causes de lombalgie liées au travail sont la manutention manuelle (50 %) et les chutes. Les secteurs du BTP et de l’agroalimentaire, transports et industries de l’énergie présentent un risque d’accidents de travail important. Et les secteurs des métiers d’aide et de soins à la personne et les activités logistiques présentent un sur-risque en matière de lombalgie.

    Les lombalgies, un problème de santé publique global

    Au-delà du monde professionnel, un Français sur deux a eu une lombalgie sur les 12 derniers mois. Elle constitue la 2ème cause de visite chez le médecin traitant et la 3ème cause d’admission en invalidité. Pour appréhender cet enjeu, l’Assurance Maladie Risques Professionnels agit sur deux leviers :

    • la prévention à travers des campagnes d’information, des formations ainsi que des programmes spécifiques tels que TMS Pros.
    • et l’accompagnement vers le retour à l’emploi pour éviter la désinsertion professionnelle.