Les rejets de facturations sur certains médicaments sont régularisés

17 janvier 2018

La marge que perçoivent les pharmaciens sur la vente des médicaments remboursables a évolué au 1er janvier 2018, impliquant la révision de l’ensemble des prix des médicaments référencés dans la base de tarification de l’Assurance Maladie (BDM) à la hausse comme à la baisse.

Cette révision d’ampleur des prix des médicaments a subi du retard dans son anticipation et sa mise en œuvre pour des raisons tenant principalement à la parution différée des textes la prévoyant*. Ce retard s’est étendu, par voie de conséquence, aux travaux d’actualisation de la base des prix du médicament et à la prise en compte technique de cette évolution. Cette situation s’est traduite pour les pharmaciens, à compter du 2 janvier 2018, par le rejet de certaines facturations relatives aux médicaments dont les prix ont évolué à la hausse. Des anomalies ont pu aussi être constatées sur la mise à jour de prix, pour un nombre très limité de médicaments.

Les bases tarifaires intègrent la totalité des évolutions liées à la réforme des marges depuis le 11 janvier 2018.

A ce jour, ces opérations de re-traitement par les caisses primaires des rejets émis le 2 janvier se terminent. Le paiement de ces factures aux pharmaciens, s’il n’a pas déjà eu lieu la semaine dernière, interviendra cette semaine.

Concernant les anomalies constatées sur la mise à jour des prix d’un nombre très limité de médicaments, elles sont également en cours de régularisation. Il en est de même pour les anomalies de paiement qui ont pu survenir dans cette période.

 

* Avenant 11 à la convention nationale pharmaciens et arrêté relatif aux marges des spécialités pharmaceutiques publié au Journal officiel le 13/12/2017.