Vaccination antigrippale de l’hiver dernier : on peut mieux faire cette année !

27 octobre 2017

Moins d’une personne fragile sur deux* était vaccinée contre la grippe l’an dernier. C’est bien inférieur aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui estime que 75% de la population concernée devrait être vaccinée pour assurer une couverture individuelle et collective suffisante. Or, le nombre de personnes pour lesquelles la grippe représente un risque de complications parfois graves est de plus en plus élevé : il a cru de 2,5 millions entre 2008 et 2016.

Santé publique France a estimé la surmortalité hivernale spécifiquement liée à la grippe à 14 400 décès l’an dernier, principalement chez les personnes âgées de 65 ans et plus.

Cette année, l’Assurance Maladie invite un peu plus de 12 millions de personnes à risque à se faire vacciner, soit 500 000 de plus qu’en 2016.

* Personnes de 65 ans et plus, personnes atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire…), femmes enceintes et personnes souffrant d’obésité morbide.

 

 

Sources : Assurance Maladie et Santé publique France.

 

Le dispositif d’accompagnement des médecins

Le médecin généraliste joue un rôle essentiel pour informer ses patients de l’intérêt de la vaccination et pour les inciter à se faire vacciner. Afin de soutenir son rôle en matière de prévention, l’Assurance Maladie met à sa disposition des outils adaptés à sa pratique.

  • Les modalités pratiques de la vaccination sont rappelées par des mémos mis à disposition sur ameli.fr. Ces documents peuvent être remis lors d’une visite d’un délégué de l’Assurance Maladie (DAM).
  • Une affiche a été diffusée pour être apposée dans les cabinets.

En complément, des annonces paraîtront dans la presse professionnelle entre octobre et novembre.