StopCovid, une application favorisant la détection des chaînes de transmission

04 juin 2020

Depuis le 13 mai dernier, la sortie du confinement s’est accompagnée de la mise en place d’un dispositif de contact tracing reposant sur le triptyque « tester, tracer, isoler ». Cette organisation, dont les médecins constituent un des maillons essentiels aux côtés de l’Assurance Maladie, des agences régionales de santé et de Santé publique France, a d’ores et déjà permis d’identifier plus de 13 000 patients atteints du Covid-19 et d’informer plus de 35 000 personnes dites « contact » susceptibles d’avoir contracté la maladie.

Pour compléter ce dispositif, une nouvelle application numérique appelée StopCovid a été déployée le 2 juin. Elle vise à favoriser la détection des chaînes de transmission, notamment dans les zones urbaines denses et les transports en commun.

Une utilisation fondée sur le volontariat et l’anonymat

Fondée sur le volontariat de celles et ceux qui souhaiteront l’utiliser, cette application permet à ses utilisateurs d’être informés, de manière anonyme, s’ils ont été exposés de manière prolongée à un malade confirmé, également utilisateur de StopCovid. Seront identifiées comme contacts à risque les personnes dont le téléphone est situé à moins d’un mètre du téléphone d’un cas confirmé et pendant au moins 15 minutes. Les personnes qui, après avoir téléchargé l’application, recevront une notification d’exposition StopCovid à un risque de contamination et seront invitées à se rapprocher de leur médecin traitant dans les meilleurs délais.

Que faire face aux patients utilisateurs de StopCovid ?

Ainsi, les médecins seront probablement amenés à recevoir en consultation des personnes utilisatrices de l’application StopCovid. Lors de cette consultation, ils pourront évaluer avec elles leur état de santé et leur niveau de risque.

En cas de symptômes évocateurs du Covid-19, il conviendra de prescrire des masques, un test de diagnostic et les mesures d’isolement nécessaire.

En l'absence de symptômes, le médecin évaluera avec son patient s'il doit être considéré comme un contact à risque avéré (1). Dans ce cas, il sera alors nécessaire de lui prescrire des masques chirurgicaux, un test virologique à J+7 de la notification par StopCovid, et de lui recommander de rester isolé pendant 14 jours à partir de cette même date de notification. Il faudra également l'inviter à solliciter une nouvelle consultation en cas d'apparition de symptômes dans les 14 jours suivant la notification par StopCovid.

Si les résultats du test reviennent positifs, le médecin devra enregistrer la situation du patient dans l'outil Contact Covid, disponible sur amelipro, et engager avec lui la recherche des personnes avec qui il a été en contact.

(1) En l’absence de symptômes, en accord avec la définition de Santé publique France, la personne n’est pas considérée comme contact à risque si elle a adopté l’une des mesures de protection suivantes : utilisation d’un hygiaphone ou autre séparation physique (vitre) durant ses interactions avec toute personne hors de son foyer, en particulier dans des commerces ou des établissements recevant du public, utilisation systématique d’un masque chirurgical ou FFP2 dans l’espace public, en particulier dans les transports ou sur son lieu de travail, utilisation d’un masque grand public, fabriqué selon la norme AFNOR ou équivalent, porté par le patient ET toute autre personne pendant la durée et à la distance considérés comme à risque.