Piqûres d'insectes : guêpes, abeilles, frelons et bourdons

30 mars 2017
Après une ou des piqûres de guêpe, frelon, abeille ou bourdon, il est important de reconnaître les situations nécessitant une hospitalisation urgente. Dans les autres cas, des gestes simples permettent de soulager la réaction locale autour de la piqûre.

Reconnaître la gravité d'une piqûre d'abeille, de guêpe, de frelon ou de bourdon

Les guêpes, abeilles, frelons et bourdons sont des insectes appelés hyménoptères, qui ont la particularité de piquer grâce à un dard ou un aiguillon inoculant ainsi un venin toxique.

Les hyménoptères ne sont pas naturellement agressifs. Les abeilles ne piquent que pour se défendre lorsqu'elles se sentent menacées. Les guêpes et les frelons ont un comportement plus offensif lorsqu'ils cherchent leur nourriture ou s'ils sont dérangés près de leur nid. Les bourdons sont paisibles et essentiellement présents dans les exploitations agricoles ; ils piquent rarement.

Les hyménoptères mâles ne possèdent pas d'appareils de défense : dard (ou aiguillon) et glande à venin. Ce qui expliquent que seuls les hyménoptères femelles piquent.

Lors de la piqûre, les hyménoptères injectent leur venin en plantant leur aiguillon ou dard. L'inoculation du venin a lieu sous la peau, dans une (bouche par exemple) ou dans un tissu conjonctif (œil par exemple).

Trois types de réactions sont possibles après une piqûre.

Le plus souvent, la piqûre n'entraîne qu'une douleur locale, un gonflement, une rougeur (œdème) et parfois une légère induration autour de la zone piquée. Des démangeaisons (prurit) sont possibles. La réaction disparaît en quelques heures.

La réaction locale est souvent plus importante en cas de piqûre de frelon qui possède un dard long lui permettant d'injecter le venin directement dans un vaisseau.

Une piqûre au niveau du visage (paupières, lèvres…) ou du cou, dans la bouche ou dans la gorge peut rapidement entraîner un œdème volumineux. Ce gonflement peut provoquer une difficulté respiratoire. Dans les cas les plus graves, il existe un risque vital.

Un grand nombre de piqûres (au-delà de 20 chez l'adulte mais seulement 4 ou 5 chez un enfant) entraîne l'injection d'une quantité importante de venin. Plus les piqûres sont nombreuses, plus les symptômes risquent d'être importants. La réaction locale est intense et a tendance à s'étendre. Des symptômes généraux apparaissent : fatigue, vomissements, diarrhée, maux de tête, vertiges voire malaise pouvant aller jusqu'à la perte de connaissance. Il s'agit d'une urgence vitale et il faut alors réagir très vite.

La réaction allergique ne dépend pas de la quantité de venin injectée. Une piqûre unique peut avoir des conséquences dramatiques chez une personne déjà sensibilisée (qui a déjà eu une piqûre du même insecte et a développé une allergie).

Chez les personnes allergiques, il existe une réaction importante à l'endroit de la piqûre : le gonflement dépasse 10 cm et peut atteindre une ou deux articulations avoisinantes qui apparaissent également gonflées.

Une réaction générale (urticaire généralisée, angiœdème, difficultés respiratoires, chute de tension artérielle, malaise...) est possible, la plus grave étant le qui est une urgence vitale.

Appelez immédiatement le 15 ou le 112 depuis un téléphone fixe ou un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit (appel gratuit).

Comment différencier abeilles, guêpes, frelons et bourdons ?

La guêpe a une robe rayée jaune vif et noir. Sa taille est fine (d'où l'expression "avoir une taille de guêpe"). Au repos, ses ailes sont pliées dans le sens de la longueur. Les guêpes sont attirées par le sucre et la viande. Les guêpes femelles possèdent un dard et peuvent piquer plusieurs fois. Elles ne laissent pas leur dard dans la peau.

Le frelon, proche de la guêpe, mais beaucoup plus gros, peut piquer plusieurs fois car, comme la guêpe, il ne laisse pas son dard dans la peau.

L'abeille a une couleur et une pilosité qui varient selon la race. Elle peut avoir un aspect noir, gris ou avec des bandes colorées. Son corps est plus volumineux. Elle vit en groupe. L'abeille a un dard barbelé, ne pique qu'une seule fois car elle laisse en place dans la peau le dard et la glande à venin. Une partie de son ventre est arraché avec le dard, si bien que l'abeille meurt après la piqûre.

Le bourdon, plus volumineux et velu que l'abeille, vole en faisant du bruit, pique rarement et dans ce cas, ne laisse pas son dard.

Les situations urgentes

Appelez immédiatement le Samu en composant le 15 ou le 112 depuis un téléphone fixe ou un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit dans les cas suivants :

  • allergie connue au venin de guêpes, d'abeilles, de frelons ou de bourdons ;
  • piqûres multiples (au-delà de 20 chez l'adulte mais seulement 4 ou 5 chez un enfant) ;
  • apparition de l'un des symptômes suivants :
    • une difficulté pour respirer ou avaler,
    • un gonflement de la langue, des lèvres, de la gorge ou des yeux,
    • des étourdissements, un malaise ou une perte de connaissance,
    • des nausées, des vomissements, une pâleur,
    • une éruption cutanée généralisée avec des démangeaisons,
    • une fièvre ou des frissons.

Allongez la personne en position latérale de sécurité en attendant les secours.

Si la personne est allergique au venin d'hyménoptère et possède sur elle la trousse d'urgence contenant un stylo d'adrénaline auto-injectable, utilisez ce stylo. En pratique, vous positionnez le stylo auto-injecteur sur le bord extérieur de la cuisse et vous maintenez une pression sur le bouton déclencheur pendant dix secondes. Après une injection d'adrénaline, une surveillance médicale est nécessaire.

Position latérale de sécurité

Schéma : position latérale de sécurité (592px)

Appels d’urgence : mode d’emploi

Composez le 15 ou le 112 depuis un téléphone fixe ou mobile même bloqué ou sans crédit (appel gratuit).

Lorsque vous parlez :

  • soyez calme et clair ;
  • donnez votre numéro de téléphone, votre nom et celui de la personne concernée ;
  • indiquez le lieu et l'adresse exacte, l'étage et le code d'accès éventuel ;
  • décrivez le plus précisément possible les signes qui vous ont alerté ;
  • ne raccrochez pas avant que votre interlocuteur ne vous le demande.

Bien réagir en dehors de toute urgence

Dans tous les cas, même en cas de piqûre sans gravité, essayez d'identifier l'insecte en cause et prenez également les précautions suivantes :

  • ôtez vos bagues en cas de piqûre à la main ;
  • désinfectez la piqûre avec de l’eau et du savon, puis appliquez une solution antiseptique ;
  • appliquez sur la zone piquée de la glace enveloppée dans un tissu pour ne pas brûler la peau ;
  • prenez un antalgique (paracétamol) en cas de douleur ;
  • vérifiez si vous êtes à jour pour votre vaccination contre le tétanos ;
  • cessez toute activité physique et restez tranquille pendant 30 minutes ; les symptômes doivent s'atténuer progressivement. En l'absence d'aggravation, reprenez vos activités ;
  • en cas de gêne de type démangeaison avec rougeur dans les 24 heures, même sans terrain allergique, vous pouvez appliquer une pommade antihistaminique à condition que l’aiguillon ou le dard ait été retiré, et que la piqûre ait été correctement désinfectée ;
  • consultez si la zone piquée reste très rouge, enflée et douloureuse après 24 heures. S'il s'agit d'une infection au point de piqûre, le médecin la traitera. Si les démangeaisons sont importantes, il peut aussi vous prescrire des par voie orale pendant quelques jours pour vous soulager.

En cas de piqûre d'abeille

Contrairement aux guêpes et frelons qui possèdent un aiguillon lisse leur permettant de piquer plusieurs fois, les abeilles ont la particularité d’avoir un aiguillon dentelé qui ne peut ressortir de la peau après la piqûre. Elles ne piquent donc qu'une seule fois et meurent. Chez les abeilles le venin continue d'être injecté pendant plusieurs minutes après la piqûre.

Retirez le plus rapidement possible et avec précaution le dard par grattage avec l’ongle ou avec le bord non tranchant d’un couteau (en glissant parallèlement à la surface de la peau) ou d’une carte de crédit. N’utilisez pas de pince à épiler, la glande à venin comprimée pourrait éclater et libérer encore plus de venin dans la plaie. Désinfectez minutieusement.

Quelles sont les règles de prudence en cas d'allergie au venin d'hyménoptère ?

Si vous êtes allergique au venin des hyménoptères (abeilles, frelons, guêpes, bourdons), informez-vous sur les risques encourus. En effet après une première réaction, vous pouvez, lors d'une piqûre ultérieure, présenter une réaction allergique majeure, la forme la plus grave étant le . Consultez un médecin allergologue, un bilan peut être nécessaire.

Voici les précautions à prendre si vous êtes allergique aux hyménoptères :

  • prévenez vos proches en leur expliquant la marche à suivre en cas de piqûre,
  • soyez toujours en possession de la trousse d'urgence prescrite par votre médecin. Cette trousse contient un stylo d'adrénaline auto-injectable. Apprenez vous-même, ainsi que votre entourage, à reconnaître les premiers signes d’un malaise et à manipuler le stylo, à l'aide d'un stylo d'entraînement.

Comment éviter les piqûres de guêpes, abeille, frelons et bourdons ?

Voici quelques conseils pour éviter les piqûres d'hyménoptères :

  • portez des vêtements couvrants de couleurs claires et évitez les parfums, les crèmes solaires odorantes, etc. ;
  • évitez de rester près de plantes à fruits, de ruches ou de nids d’insectes, de corbeilles de fruits, de restes de nourriture, etc. ;
  • prenez garde à la présence de guêpes lorsque vous mangez, évitez par exemple de boire à l’extérieur des boissons en canette, etc. ;
  • en présence des insectes, évitez les mouvements brusques. Restez calme. Si le danger est plus manifeste mettez-vous à l'abri ou protégez-vous la tête avec vos mains. Rappelez-vous que les abeilles ne piquent que lorsqu’elles se sentent agressées ;
  • évitez de marcher pieds nus ou en sandales dans la nature en particulier près d’un point d'eau ou dans l’herbe ;
  • si vous vivez à la campagne faites retirer les nids d’abeilles, de guêpes ou de frelons près de votre habitation ;
  • si une abeille ou une guêpe entre dans votre véhicule, arrêtez-vous calmement et ouvrez les fenêtres ;
  • si vous êtes apiculteur, portez systématiquement la combinaison, le chapeau, le voile et les gants adaptés.

N° d’Urgence Médicale

Samu : 15 Pompiers : 18 Appel d'urgence européen : 112
Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.
Sources
  • Ministère de la santé et des soins de longue durée de l'Ontario (MSSLDO). Premiers soins en cas de piqûres d'abeille ou d'insecte. Site internet : MSSLDO. Toronto (Canada) ; 2012 [consulté le 18 avril 2016]
  • Centre antipoison. Piqûre de guêpe, d'abeille, de frelon et de bourdon. Site internet : centre antipoison Belge. Bruxelles [consulté le 18 avril 2016]
  • Institut National de Recherche et de Sécurité. Allergie aux piqûres d'hyménoptères. Que conseiller pour les salariés travaillant en plein air ? Site internet : INRS. Paris ; 2015 [consulté le 18 avril 2016]
  • Centre hospitalier régional universitaire de Lille. Appels pour piqûres d'hyménoptères au CAP de Lille de 2000 à 2009. Site internet : CHRU Lille. Lille (France) ; 2010 [consulté le 20 mai 2016]