Électrisation et électrocution

27 novembre 2017
Le passage d’électricité dans le corps (électrisation) peut causer des brûlures, des troubles cardiaques et des lésions d’organes. Pour porter secours à une personne électrisée, il faut suivre des consignes de sécurité. Des mesures préventives existent pour éviter les accidents liés à l’électricité.

Électrisation et électrocution : définition, gravité et causes

L’électrisation est le passage d’un courant électrique dans le corps, provoquant des blessures plus ou moins graves.

Couramment employé à la place de ce terme, le mot "électrocution" n’a pourtant pas le même sens : il désigne exclusivement les cas d’électrisation entraînant un décès.

Composé d'eau à 60 %, le corps humain est conducteur d'électricité : cela veut dire que le courant électrique le traverse facilement. Il entre souvent dans l’organisme par la main utilisée dans le travail ou les gestes du quotidien. Puis, il suit le trajet le plus court pour rejoindre un point de sortie, c’est-à-dire une partie du corps en contact avec la terre (généralement, un pied).

Sur son passage, l’électricité peut endommager tous les organes qu’elle rencontre, en causant plusieurs types de blessures :

  • des lésions directes dues au passage du courant électrique dans le corps (par exemple, brûlures de la peau, troubles du rythme cardiaque pouvant aller jusqu’à l’arrêt du cœur) ;
  • des lésions dues à la conversion de l'énergie électrique en chaleur (brûlures dites électrothermiques liées à la circulation du courant dans le corps pouvant atteindre les muscles, le système nerveux, les yeux, les os et les poumons ;
  • des lésions mécaniques dues aux contractions musculaires violentes et aux chutes.

Le passage d’électricité dans le corps peut avoir des effets plus ou moins graves, selon :

  • l’intensité du courant mesurée en ampères (A), sachant qu’il y a danger à partir de 5 milliampères ou mA (courant provoquant une secousse électrique) ;
  • la tension du courant ;
  • le type de courant : alternatif ou continu ;
  • la durée du passage de l’électricité dans le corps ;
  • la superficie de la zone de contact avec la source électrique ;
  • la trajectoire du courant ;
  • l’état de la peau : normale ou calleuse, sèche ou humide (l’humidité est un facteur aggravant) ;
  • la nature du sol (matériau isolant ou conducteur).

Les accidents électriques domestiques sont provoqués par le courant de basse tension distribué dans les bâtiments résidentiels (230 et 400 volts). Ils sont graves car ils causent essentiellement des troubles du rythme cardiaque. En revanche, les brûlures cutanées apparentes sont superficielles et peu étendues. Un tiers des victimes sont des enfants.

Les accidents professionnels liés à l’électricité industrielle sont causés soit par un courant de basse tension, soit par un courant de haute tension (plus de 1 000 volts). Dans le cas de courant de haute tension, la victime souffre de brûlures et de lésions profondes (lésions tissulaires, destructions ou fractures osseuses, atteintes du système nerveux, des yeux, atteintes pulmonaires avec syndrome de détresse respiratoire aiguë) sur la trajectoire suivie par l’électricité

Les accidents professionnels d’origine électrique se produisent surtout dans les conditions suivantes :

  • lors de travaux sur des installations fixes basse tension ;
  • au cours de l’utilisation de machines-outils, d’appareils de soudure électriques, de lampes portatives ;
  • lors d’interventions au voisinage d’un réseau en haute tension (lignes électriques aériennes, postes de transformation, ...).

Les salariés les plus touchés par le risque électrique travaillent dans le bâtiment et les travaux publics (31 %), la métallurgie (21 %), les activités de service et le travail temporaire (13 %) et l’alimentation (11 %).

La foudre peut aussi causer des électrisations importantes

Phénomène électrique naturel, la foudre provoque des lésions très variables. La victime peut présenter des brûlures caractéristiques. Leur forme rappelle le dessin des branches d’arbre ou d’un éclair, elles disparaissent en quelques jours. Mais les lésions peuvent être graves : cardiaques (troubles du rythme cardiaque, arrêt circulatoire), neurologiques ou traumatiques (par chute ou accident suivant le foudroiement).

Des symptômes révélateurs

Le passage du courant électrique peut être ressenti comme une sensation de picotement, de fourmillement, de décharge électrique, voire de tétanie avec impossibilité de lâcher la source électrique.

La peau est généralement la première barrière au passage du courant électrique. L’électrisation peut être responsable de lésions cutanées à types de brûlures cutanées, allant de la simple rougeur à la brûlure du 2ème et 3ème degré au point d'entrée et de sortie du courant. En cas d'accident électriques à haute tension, ces lésions peuvent être minuscules mais ne laissent pas présager des lésions des tissus sous-jacents (tissus sous-cutanés, muscles, os...).

Le courant électrique peut aussi entraîner des blessures internes (cardiaques, musculaires, pulmonaires, neurologiques...) plus ou moins importantes sur le trajet du courant électrique, alors même que les lésions sont en apparence minimes.
Ces lésions profondes peuvent être suspectées lors la survenue des symptômes suivants :

  • engourdissement avec douleurs musculaires ;
  • spasmes et douleurs musculaires ;
  • maux de tête ;
  • troubles de vigilance et de la conscience, parfois jusqu’à la perte de connaissance ;
  • mouvements anormaux ressemblant à des convulsions ;
  • difficultés à respirer ;
  • battements de cœur irréguliers, voire arrêt cardiaque.

L'électrisation peut être responsable d'autres lésions : , lésions de l'appareil respiratoire, lésions digestives (ulcération gastro-intestinale, nécrose...), vasculaires, oculaires.

Électrisation : un accident nécessitant des soins très urgents

Si vous devez porter assistance à une victime d’électrisation :

  • agissez très vite, c’est-à-dire dans les premières minutes qui suivent l’accident. La rapidité d’intervention des secours est déterminante dans l’évolution de l’état de santé des accidentés électriques ;
  • respectez les consignes de sécurité indispensables au secours d’une personne électrisée car toute intervention imprudente risque de vous électriser.

Avant tout, ne touchez pas la victime à mains nues : elle est peut-être encore en contact avec la source d’électricité (ex. : fil électrique). Si vous la touchiez, le courant pourrait alors vous traverser aussi.

Si la personne est victime d’un accident électrique de haute tension, restez à distance d’elle jusqu’à ce que le courant ait pu être coupé par des professionnels. En effet, le courant des lignes à haute tension peut former un arc électrique qui interdit toute approche.

Si la personne est victime d’un accident électrique de basse tension, coupez immédiatement l’électricité. La source de courant électrique est débranchée à sa source si possible : débranchez la prise murale de l'appareil ou coupez le courant avec le disjoncteur du lieu (appartement, maison, bâtiment...)

Si ce n’est pas possible, éloignez la personne de la source électrique ou déplacez celle-ci loin de la victime :

  • en utilisant un objet sec et non conducteur d’électricité (en carton, plastique ou bois) ;
  • en vous isolant du sol (pour cela, montez sur un objet non conducteur en bois ou en carton).

Toute personne victime d’une électrisation doit être prise en charge très rapidement pour que l’équipe médicale puisse faire le bilan des lésions en particulier internes.

Face à une personne présentant des symptômes d’électrisation, appelez les secours d’urgence. La rapidité d’intervention des premiers secours est déterminante dans l’évolution de l’état de santé des accidentés.

Lorsque vous appelez les services médicaux d’urgence, essayez de respecter les règles suivantes :

  • parlez calmement ;
  • donnez votre numéro de téléphone, votre nom et celui du malade
  • indiquez l'adresse exacte (étage, code d'accès, etc.) ;
  • précisez le type d'accident électrique (basse ou haute tension, foudre) ;
  • décrivez l'état de la victime (conscience, respiration, pouls) ;
  • ne raccrochez pas avant que votre interlocuteur ne vous le demande.

Si la personne est consciente :

  • ne la quittez pas et surveillez constamment son état en attendant les secours ;
  • si elle présente des brûlures, évaluez la gravité et faites les premiers soins.

Si la personne est inconsciente, appliquez les conseils suivants en attendant les secours d’urgence :

  • si la victime respire, placez-la en position latérale de sécurité, couvrez-la, ne la quittez pas, et surveillez constamment son état ;
  • si elle ne respire pas et si son cœur ne bat plus, il faut pratiquer au plus vite un massage cardiaque.
La position latérale de sécurité

Si vous devez porter assistance à une personne inconsciente suite à une électrisation, tournez-la en position latérale de sécurité jusqu’à l’intervention des secours d’urgence. Pour savoir comment placer la victime dans cette posture, rendez-vous sur le site de la Croix-Rouge.

Que faire en cas d'accident électrique apparemment bénin ?

En cas de simple secousse sans lésions apparentes, le médecin régulateur peut vous envoyer un médecin généraliste. Un ECG est effectué afin de s'assurer de l'absence de troubles du rythme cardiaque.
En revanche, tout accident électrique même bénin chez une femme enceinte nécessite une hospitalisation en raison du retentissement possible sur le fœus.

Les précautions à prendre pour éviter les accidents électriques

Pour votre sécurité et pour protéger vos enfants des accidents liés à l’électricité, adoptez des mesures de prévention dans votre habitation. Sur les lieux du travail, la règlementation fixe les mesures de sécurité à respecter.

Faites vérifier votre installation électrique par un professionnel au moindre doute, et utilisez du matériel agréé (norme CE).

Concernant les prises électriques :

  • Réparez les prises cassées, démontées ou mal fixées.
  • Ne surchargez pas une prise avec plusieurs multiprises. Si vous devez utiliser ce type d’équipement, choisissez-en un équipé d’un coupe-circuit, pour plus de sécurité.
  • Si vous avez des enfants en bas âge, posez des cache-prises dans votre logement.

Attention aux fils électriques défectueux :

  • Ne laissez pas de fils électriques dénudés et, s’ils le sont, n’y touchez pas.
  • Évitez de clouer ou d’agrafer des câbles électriques, de les faire passer sous une porte ou un tapis, d’y accrocher des objets : ils finiraient par s’abîmer.
  • Évitez au maximum d’utiliser des rallonges ou de les laisser branchées : il est préférable de les ranger après usage.
  • Pensez aussi à jeter les vieilles rallonges fendillées, qui sont dangereuses.

Ayez les bons réflexes :

  • N’utilisez jamais un appareil électrique (fer à repasser, robot ménager, perceuse, rasoir, sèche-cheveux, etc.) avec les mains mouillées, les pieds dans l’eau, près d’une baignoire, d’une douche, ou d’un robinet.
  • Après utilisation d’un appareil électrique, débranchez-le sans tirer sur le fil et rangez-le.
  • Si vous ressentez un picotement quand vous touchez un appareil en fonctionnement, appelez un électricien.
  • Ne posez pas de récipients remplis d’eau (verres, vases) sur des appareils électriques.
  • Enfin, il ne faut jamais faire sécher un vêtement sur un radiateur fonctionnant à l’électricité.

N’employez pas d’eau pour éteindre l’incendie.

Appelez les pompiers (18 ou 112 d’un téléphone fixe ou portable même bloqué ou sans crédit), coupez l’électricité si possible, fermez les portes et fenêtres et utilisez un extincteur adapté.

N° d’Urgence Médicale

Samu : 15 Pompiers : 18 Appel d'urgence européen : 112
Ces numéros sont gratuits et peuvent être appelés d'un téléphone fixe ou d'un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit.
Sources
  • Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Accidents d’origine électrique. Site internet : INRS. Paris ; 2014 [consulté le 27 novembre 2017]
  • National Institutes of Health. Electrical injury. Site internet : MedlinePlus. Bethseda (USA) ; 2017 [consulté le 27 novembre 2017]
  • Lellouch A, Chaouat M, Mimoun M, Legrand M. Accidents dus à l'électricité. EMC - Pathologie professionnelle et de l'environnement 2016;11(4):1-14 [Article 16-515-A-10]
  • Grosgurin O, Marti C, Niquille M. Les accidents d'électrisation. Rev Med Suisse. 2011;7:1569-73