Dépister le VIH

Le dépistage du VIH repose sur la recherche des anticorps contre le VIH-1 et le VIH-2 et de l'antigène P24 du virus. Un examen sanguin de dépistage, en laboratoire de biologie médicale, sans ordonnance, sans rendez-vous et sans avance de frais est possible. Un test rapide d'orientation diagnostique (TROD VIH) et un autotest VIH sont également disponibles.

Les méthodes de dépistage du VIH

Le dépistage de l'infection par VIH est primordial. Un dépistage précoce par rapport à la date de contamination permet à la personne de bénéficier d'un traitement d'autant plus efficace qu'il est commencé tôt. Son espérance de vie se rapproche ainsi de celle de la population générale et le risque de transmettre le virus diminue.

Un examen sanguin de dépistage en laboratoire de biologie médicale : la sérologie du VIH

La sérologie VIH actuellement réalisée en laboratoire de biologie médicale, grâce à une prise de sang, est le test Elisa de 4e génération détectant les anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2 ainsi qu'un du virus nommé P24.

Le test Elisa :

  • Si le résultat du test Elisa est négatif, la personne peut être rassurée pour autant que la dernière prise de risque d'exposition au virus date de 6 semaines ou plus.
  • Si le résultat est positif, un autre test appelé Western-Blot recherchant différents anticorps, est effectué pour confirmer le diagnostic.

Le test Western-Blot :

  • Si le test Western-Blot est positif, il faut valider la positivité du test par un deuxième prélèvement.
  • Si le test est négatif, il faut :
    • renouveler le dépistage un peu plus tard ;
    • ou, en cas de suspicion d'infection très récente de moins de 3 semaines, faire une recherche du virus dans le sang (mesure de la charge virale par quantification de l'ARN-VIH).

VIH-test : un dispositif pour faciliter l'accès au dépistage

L’accès direct au dépistage du VIH dans les laboratoires de biologie médicale, sans ordonnance, à la demande du patient, sans rendez-vous et sans avance de frais est effectif depuis le 1er janvier 2022.

Ce dispositif concerne les assurés sociaux et leurs ayants droit (dont les bénéficiaires de l’Aide Médicale Gratuite ou Aide Médicale d'État).

Les personnes sans couverture sociale, ainsi que les assurés sociaux ou bénéficiaires de l’AME désirant garder l’anonymat, doivent s'adresser pour la réalisation du dépistage aux centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD).

Le TROD VIH : test rapide d'orientation diagnostique du VIH

Le TROD (Test Rapide d’Orientation Diagnostique) VIH permet d’avoir un résultat en 30 minutes maximum. Il est le plus souvent réalisé sur une goutte de sang prélevé au bout du doigt (il peut être également réalisé à partir du fluide présent sur les gencives). Il détecte les anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2.

  • Si le test est négatif, la personne peut être rassurée pour autant que sa dernière prise de risque d'exposition date de 3 mois ou plus.
  • Si le test est positif, le résultat doit être confirmé par un test sanguin Elisa 4e génération en laboratoire.

Le TROD VIH peut être proposé aux personnes éloignées du système de santé, gratuitement, dans certaines associations de lutte contre le VIH habilitées par les ARS et dans les CeGIDD (Centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic ). L’Assurance Maladie en assure le financement.

Les autotests de dépistage de l'infection par le VIH (ADVIH)

Les autotests de dépistage de l'infection par le VIH sont des TROD utilisables par toute personne souhaitant se dépister seule à domicile. Le prélèvement et l'interprétation sont effectués par l'intéressé.

L'autotest permet de détecter des anticorps anti-VIH en 30 minutes à partir d'une goutte de sang ou de fluide sécrété par le tissu gingival.

  • Si le test est négatif, la personne peut être rassurée pour autant que sa dernière prise de risque d'exposition date de 3 mois ou plus.
  • Si le test est positif, le résultat doit être confirmé par un test sanguin Elisa 4e génération en laboratoire.

La fiabilité des tests n'est pas parfaite ; il existe des faux positifs (test positif et absence de contamination) et des faux négatifs (test négatif et contamination réelle).

Actuellement, seuls deux autotests VIH disposent d'un marquage CE imposé par la réglementation européenne. Ils sont disponibles en pharmacie et ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie. Certaines associations de lutte contre le VIH habilitées par les ARS peuvent, dans certains cas, remettre gratuitement des autotests aux personnes éloignées du système de santé. L’Assurance Maladie en assure le financement.

Le dépistage du VIH : pour qui et à quelle fréquence ?

Dépistage obligatoire du VIH

Le dépistage du VIH est obligatoire lors d'un don de sang, d'organe, de sperme ou de lait.

Dépistage du VIH recommandé régulièrement

Il est recommandé à certaines personnes de se faire tester régulièrement pour le VIH. Sont concernés :

  • les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (dépistage conseillé tous les 3 mois) ;
  • les utilisateurs de drogues injectables (dépistage annuel) ;
  • les personnes originaires de zones où l'infection HIV est fréquente et notamment l'Afrique subsaharienne et les Caraïbes (dépistage annuel).

Dépistage du VIH recommandé ponctuellement

Le test de dépistage du VIH est également recommandé à toute personne dans les circonstances suivantes :

Toute personne peut se faire dépister quand elle le souhaite, quelle que soit la raison qui la conduit à cette démarche.

Toute personne, hors risque d'exposition à un risque de contamination, devrait faire un test de dépistage VIH au moins une fois dans sa vie entre 15 et 70 ans.

Où faire un test de dépistage du VIH ?

Le dépistage du VIH et des IST est possible dans différents lieux.

Les laboratoires de biologie médicale

Le test effectué est un test Elisa 4e génération et, si nécessaire, un test Western-Blot.

Pour les assurés sociaux et leurs ayants droit (dont les bénéficiaires de l’Aide Médicale Gratuite ou AME), le test est pris en charge à 100 %, sans avance de frais et sans prescription sur une ordonnance.

Les centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD)

Les CeGIDD regroupent les centres de dépistage anonymes et gratuits (CDAG) et les centres d'information, de dépistage, de diagnostic des IST (CIDDIST).

Ils proposent un dépistage gratuit du virus du sida (à toute personne, y  compris les personnes sans couverture sociale, ainsi que les assurés sociaux ou bénéficiaires de l’AME désirant garder l’anonymat), mais aussi des hépatites et parfois des autres IST.

Pour le VIH, les dépistages sanguins proposés sont le test Elisa 4e génération et le TROD.

Pour connaître le centre de dépistage le plus proche, appelez Sida Info Service au 0 800 840 800 (appel confidentiel, anonyme et gratuit). Trouvez la liste des CEGIDD sur le site sida-info-service.org.

Les centres de planification et d'éducation familiale (CPEF) devenus les centres de santé sexuelle

Plus connus pour les questions de contraception, les centres de santé sexuelle proposent également un dépistage gratuit des IST.

La liste des centres est disponible sur le site IVG.gouv .

Les centres de PMI (protection maternelle et infantile)

Les PMI peuvent également proposer un dépistage gratuit du virus du sida, des hépatites et parfois des autres IST.

Les associations de lutte contre le sida

Les associations de lutte contre le sida proposent la réalisation gratuite de TROD.

Les PASS (permanence d'accès aux soins de santé) et autres services

Les PASS (permanence d'accès aux soins de santé) et autres services offrant des soins aux plus démunis, proposent la possibilité de faire le test sanguin Elisa ou TROD.

  • Prazuck T, Ducasse E, Huard E, Languille A, Sandberg F, Guinard J et al. Tests rapides d'orientation et de diagnostic (TROD) en CDAG : impact sur le rendu des autres sérologies et intérêt de la mise en place de mesures de rappel des consultants perdus de vue. Bull Epidemiol Hebd. 2013;30:369-76.
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des dispositifs médicaux (ANSM). Mise en garde relative à la vente actuelle d’Autotests VIH sur Internet - Point d'Information mis à jour le 01/06/2015. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 17 juin 2022]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des dispositifs médicaux (ANSM). Recommandations pour le bon usage des autotests vendus en pharmacie - Point d'information du 08/02/2018. Site internet : ANSM. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2018 [consulté le 17 juin 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Autotests de dépistage de l'infection par le VIH. Questions-réponses. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2015 [consulté le 17 juin 2022]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Réévaluation de la stratégie de dépistage de l'infection à VIH en France. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2017 [consulté le 17 juin 2022]
  • Ministère des solidarités et de la santé. INSTRUCTION N° DGS/SP2/2021/259 du 17 décembre 2021 relative à la généralisation de l’accès au dépistage du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) par sérologie directement sans prescription dans tous les laboratoires de biologie médicale.
  • Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales. Infection à VIH. ECN Pilly 2020. Édition Alinéa Plus
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires