Prévenir la survenue de verrues

17 octobre 2019
Les verrues sont dues à une contamination de la peau par un virus, soit par contact direct avec une personne porteuse de verrues, soit par contact indirect avec une surface contaminée. La seule prévention est d'éviter le contact avec le virus.

Quelques mesures simples pour prévenir les verrues

Si vous avez une verrue, évitez de la manipuler pour limiter sa propagation à d'autres parties du corps (auto-inoculation) et pour ne pas transmettre à d'autres personnes le virus en cause.

Si vous n'avez pas de verrues, certaines mesures d'hygiène simple peuvent vous aider à prévenir leur survenue :

  • ne touchez pas ou ne grattez pas les verrues d'une autre personne ;
  • n'utilisez pas la serviette ou le gant de toilette d'une personne porteuse de verrue(s) ;
  • ne partagez pas les chaussettes ou les chaussures d'une personne qui a des verrues plantaires ;
  • n'utilisez pas une lime ou une pierre ponce qui a servi à polir une verrue ;
  • dans les lieux publics :
    • évitez de marcher pieds nus dans les abords des piscines, vestiaires, gymnases, douches publiques ;
    • portez des sandales ou des tongs dans ces endroits ;
    • séchez-vous les pieds après une douche ou un bain et a fortiori après un bain dans une piscine collective car le virus pénètre plus facilement dans une peau humide.
Professionnels, portez des gants !

Certains professionnels comme les bouchers, les poissonniers, les esthéticiennes ou les vétérinaires sont plus exposés à la survenue de verrues au niveau des mains. La meilleure protection pour eux est le port de gants.

  • Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail (Anses).Risques sanitaires des piscines à usage collectif. Site internet : Anses. Maison-Alfort (France) ; 2016 [consulté le 17 octobre 2019]
  • Société française de dermatologie. Les verrues. Site internet : Dermato-info. Paris ; 2015 [consulté le 17 octobre 2019]
  • Collège des enseignants en dermatologie de France. Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques : tumeurs à papillomavirus humain (HPV). Ann Dermatol Venereol. 2012;139(11 Suppl):A158-63
  • Hôpitaux Universitaires Genève. Dermatologie - Service de médecine de premier recours. Verrues cutanées. Site internet : HUG. Genève (Suisse) ; 2017 [consulté le 17 octobre 2019]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Les anti-poux, les anti-verrues, les anti-molluscum et autres dispositifs de consommation courante : les bons gestes pour plus de sécurité. Point d'information du 18 octobre 2013. Site internet : Ansm. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2013 [consulté le 17octobre 2019]