Comprendre les varices des jambes

13 octobre 2017
Une varice est une dilatation anormale d'une veine. Au niveau des membres inférieurs, les varices sont visibles sous la peau. De nombreux facteurs héréditaires ou liés au mode de vie les favorisent. La prise en charge médicale prévient la survenue de complications (rupture, thrombose, dermite...)

Que sont les varices ?

Une varice des jambes est une dilatation permanente d'une veine du réseau veineux superficiel des membres inférieurs. Cette veine se déforme en devenant tortueuse et allongée de façon anormale. Les varices constituent le signe le plus fréquent de l'insuffisance veineuse chronique (ou maladie veineuse chronique superficielle).

Le réseau veineux des membres inférieurs comporte :

  • un réseau profond constitué de veines situées dans les muscles et qui transportent 90 % du sang veineux ;
  • un réseau superficiel de veines situées sous la peau (10 % du sang veineux transporté) et qui peuvent être le siège de varices. Les veines saphènes font partie de ce réseau. La grande saphène (ou saphène interne) remonte jusqu'à l'aine pour rejoindre le réseau profond, tandis que la petite saphène (ou saphène externe) se jette dans le réseau profond à l'arrière du genou.

Ainsi, des varices peuvent être visibles sur la jambe, mais également sur la cuisse jusqu'à l'aine.

L’insuffisance veineuse chronique atteint entre 11 et 24 % de la population dans les pays industrialisés et seulement 5 % en Afrique et 1 % en Inde. Elle touche trois femmes pour un homme.

Circulation veineuse dans le membre inférieur

Schéma : circulation veineuse

Comment les varices surviennent-elles ?

Le sang qui circule dans les veines retourne au cœur. Les veines sont dotées de valvules (replis membraneux situés à l'intérieur de la veine) qui empêchent le sang de refluer.

L'apparition des varices est souvent due à un défaut de fermeture des valvules de la veine. Ces valvules ne font pas leur travail et laissent revenir le sang à contre-courant ; celui-ci stagne alors dans les veines qui se dilatent.

Rôle des valvules des veines

Schéma : rôle des valvules des veines

Quels sont les symptômes des varices des veines ?

Au début de la maladie veineuse chronique, avant le stade de varices, différents symptômes peuvent apparaître :

  • sensations de jambes lourdes ;
  • impatiences : sensations désagréables dans les jambes que seuls les mouvements peuvent soulager ;
  • dysesthésies : sensations de brûlures, de courant électrique, qui accompagnent souvent les impatiences ;
  • démangeaisons (prurit) ;
  • douleurs semblables à des crampes ;
  • œdèmes augmentés par la chaleur et disparaissant complètement en position couchée, les jambes surélevées ;
  • télangiectasies : ce sont des réseaux de petits vaisseaux rouges dilatés, visibles sur la peau des jambes. Fins comme des cheveux, ils prennent parfois une forme étoilée.

Au stade des varices, on peut constater une dilatation d'une ou de plusieurs veines qui sont d’abord fines (moins de 3 millimètres de diamètre). Elles deviennent ensuite plus visibles et prennent, si elles évoluent, un aspect de cordon bleuté et tortueux palpable sous la peau.

Grossesse et varices

La grossesse peut aggraver ou révéler des varices des membres inférieurs. Les varices de la grossesse ont également des localisations particulières (varices au niveau de la vulve et du ) et peuvent être très douloureuses. Elles sont responsables de démangeaisons, de pesanteur au niveau des organes génitaux et, parfois, de douleurs lors des rapports sexuels. Elles diminuent ou disparaissent après l'accouchement.

Quels sont les facteurs favorisant les varices des jambes ?

Le plus souvent, les varices n'ont pas de cause particulière, mais certains éléments peuvent influer sur l’apparition d’une insuffisance veineuse.

  • L'hérédité
    Le risque est plus important lorsque plusieurs personnes sont atteintes de varices dans la famille, et s’accroît avec le nombre de parents atteints.
  • Le sexe féminin
    Les problèmes de circulation veineuse sont plus fréquents et plus précoces chez les femmes. Les varices font partie des désagréments possibles de la grossesse : le fait d’être enceinte exerce une compression sur les veines des membres inférieurs, amplifiant le phénomène de jambes lourdes. Le risque de voir apparaître des varices augmente avec le nombre de grossesses.
  • La posture et l'activité physique
    Les varices sont plus fréquentes en cas de piétinement ou de station debout prolongée et répétée, situations qui ne facilitent pas le retour veineux. Les varices se développent plus souvent chez les personnes ayant une profession sédentaire et par conséquent une activité physique insuffisante.
La marche, pour faciliter le retour du sang veineux des jambes vers le cœur

Lors de la marche, le sang est propulsé dans les veines profondes grâce à l'écrasement des veines de la voûte plantaire. Les mollets jouent également le rôle d'une véritable pompe qui envoie le sang veineux vers le cœur.

  • L'exposition à la chaleur (sauna, exposition au soleil). Elle provoque une dilatation des veines qui accentue l’impression de jambes lourdes.
  • L'excès de poids. Associé dans certains cas à une diminution de l'activité physique, le surpoids engendre parfois une sensation de jambes lourdes, voire des varices des jambes. Celles-ci peuvent altérer la qualité de vie.

Quelle est l’évolution des varices et de la maladie veineuse chronique ?

L’insuffisance veineuse est une maladie chronique. Chaque cas est particulier : la maladie peut rester stable toute la vie ou s’aggraver progressivement, voire se compliquer.

Une veineuse superficielle ou phlébite superficielle appelée couramment "paraphlébite"

Il s'agit de la complication la plus fréquente de la maladie veineuse. Une varice se bouche avec une réaction inflammatoire. Un cordon chaud, rouge et douloureux apparaît sur une partie d'une veine de la jambe ou de la cuisse.

Rarement, une veineuse profonde ou phlébite profonde

L'obstruction par un caillot de sang d'une veine profonde est rare en cas de varices des membres inférieurs, car celles-ci atteignent le réseau superficiel. Un bilan est à réaliser pour rechercher les différentes causes, comme une anomalie de la coagulation.

Une rupture de varice

Elle peut être spontanée ou faire suite à un traumatisme. Elle survient surtout chez la personne âgée et peut être responsable d'une hémorragie, avec un saignement en jet. Plus rarement, le saignement peut se faire sous la peau. Il est alors responsable d'un hématome qui se déplace le plus souvent vers la plante du pied.

Un ralentissement de la circulation du sang veineux ou stase veineuse

Ce ralentissement entraîne l'augmentation de la pression dans les veines superficielles. Cela provoque des complications au niveau de la peau comme : un eczéma, un œdème ou des démangeaisons au niveau des jambes.

Des troubles trophiques de la peau et des tissus sous cutanés

La peau devient pigmentée (dermite ocre), brune, surtout au niveau des chevilles. Au contraire, la peau peut être anormalement blanche et fine ( blanche) dans la partie basse de la jambe. Elle est à surveiller car elle peut s'ulcérer.

Un ulcère de jambe peut apparaître : c'est la complication la plus redoutée et le dernier stade de l'évolution de la maladie veineuse. Il s'agit d'une perte de substance de la peau (comme une plaie), de taille variable, située surtout au niveau des chevilles. L'ulcère peut s'accompagner d'un œdème. En l'absence de traitement, l'ulcère devient chronique. Il ne cicatrise pas et entraîne des risques de surinfection, d'hémorragie et, dans certains cas rares, de transformation cancéreuse.

© Blausen Medical

Sources
  • Gobin J.-P. Affections veineuses chroniques des membres inférieurs. EMC - Angéiologie 2011:1-8 [Article 19-2010].
  • Collège des enseignants de médecine vasculaire (CEMV). Insuffisance veineuse chronique – Varices. Site internet : CEMV. Paris ; 2015 [consulté le 11 octobre 2017]
  • National Health service (NHS). Varicose veins. Site internet : NHS choices. Londres ; 2017 [consulté le 11 octobre 2017]
  • Varices des membres inférieurs : le diagnostic et la prise en charge des varices (recommandations de Nice /juilllet 2013). Angéiologie. 2013;65 (3):1-13.