Éviter la vaginite et ses récidives

24 octobre 2018
De façon générale, pour prévenir la vaginite et sa réapparition, il faut éviter les facteurs d’irritation et d’infection. Pour cela, il est important de respecter au quotidien quelques habitudes de vie.

Prévenir les infections vaginales

Pour prévenir et éviter les récidives de vaginite infectieuse, suivez les conseils suivants :

  • n’effectuez pas de toilette intime plus d’une ou deux fois par jour ;
  • n’utilisez pas d’antiseptique moussant pour vous laver. Préférez un savon doux non parfumé ou les produits d’hygiène intime, non agressifs pour les muqueuses et la flore vaginale ;
  • séchez bien la vulve après chaque toilette ;
  • ne nettoyez pas l’intérieur du vagin (évitez en particulier les douches vaginales) ;
  • lors des règles, changez fréquemment des tampon ou de protection hygiénique ;
  • après être allé aux toilettes, essuyez-vous d’avant en arrière. Vous éviterez ainsi de ramener les germes de l’anus vers le vagin ;
  • si vous employez un diaphragme, lavez-le après chaque utilisation sans désinfectant, à l’eau savonneuse. Puis rincez-le et séchez-le soigneusement ;
  • utilisez un préservatif lors de chaque rapport sexuel et avec chaque partenaire tant que vous n’avez pas la certitude qu’il n’est pas porteur d’une infection sexuellement transmissible (chlamydia, trichomonase, VIH, herpès…)

Si vous êtes sujette aux mycoses vaginales à répétition, prenez aussi les mesures suivantes :

  • ne portez pas de vêtements trop serrés ;
  • préférez les sous-vêtements en coton à ceux en tissu synthétique ;
  • évitez de rester dans des sous-vêtements mouillés (maillot de bain) ;
  • évitez les crèmes contraceptives spermicides.

Prévenir les vaginites non infectieuses

  • supprimez tous les produits chimiques déclenchants ou auxquels vous êtes allergique (gel douche ou savon, mousse et huile de bain, gel lubrifiant, produits contraceptifs tels que les spermicides ou préservatifs...),
  • évitez toute irritation mécanique (port de sous-vêtements synthétiques et serrés, serviettes hygiéniques...)
  • si vous êtes ménopausée, un traitement hormonal local permet d'éviter la sécheresse de la du vagin et par conséquent les irritations vaginales.
Sources
  • Centers for disease control and prevention (CDC). Bacterial vaginosis. Site internet : CDC. Atlanta (USA) ; 2016 [consulté le 24 janvier 2017]
  • U.S. National Library of Medecine. Vulvovaginitis. Site internet : Medline Plus. Bethesda (USA) ; 2016 [consulté le 24 janvier 2017]
  • National Health Services. Vaginatis. Site internet : NHS. Londres ; 2015 [consulté le 24 janvier 2017]