Le traitement en cas de trouble de l'expression orale de l'enfant

24 mars 2017
Le traitement des troubles du langage oral de l’enfant repose essentiellement sur la rééducation orthophonique, très souvent efficace et suffisante. D'autres professionnels de santé peuvent toutefois être associés, en fonction du type de trouble et de sa sévérité.

La prise en charge du trouble de l'expression orale de l'enfant

Une fois le diagnostic établi, un projet d’accompagnement adapté aux difficultés et aux besoins de votre enfant peut être mis en place. Ce projet relève aussi bien du domaine pédagogique et scolaire que du domaine des soins impliquant différents professionnels (orthophoniste, psychologue, etc.)

La prise en charge comporte systématiquement une rééducation orthophonique en cabinet libéral, en hôpital ou en structure spécialisée. La plupart des troubles du langage se corrigent, et les orthophonistes obtiennent souvent de très bons résultats.

Si l'origine du trouble est psychologique, due à un choc affectif par exemple, les séances devront s'accompagner d'une prise en charge psychologique.

Si les retards simples (retard de parole, retard simple de langage…) répondent bien à la rééducation orthophonique, la prise en charge des dysphasies suppose quant à elle le recours à de multiples compétences issues des champs de l’éducation (psychologues scolaires, enseignants spécialisés) et de la santé (médecins, orthophonistes, psychomotriciens, orthoptistes et neuropsychologues).

Le suivi en fonction de la sévérité du trouble

Suivant la sévérité du trouble, ces suivis peuvent être réalisés en libéral ou dans des structures particulières :

  • Centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) : ils ont pour missions le dépistage, le diagnostic, le traitement et la rééducation des jeunes enfants avant leur entrée à l'école primaire.
  • Centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP) : ils s'adressent aux enfants et aux adolescents jusqu'à 20 ans, qui éprouvent des difficultés d'apprentissage, des troubles psychomoteurs, du langage ou des troubles du comportement. L' est placée sous la responsabilité d'un médecin. Les CMPP existent dans chaque département et sont directement accessibles aux familles.
  • Centres médico-psychologiques (CMP) : ces centres sont spécialisés dans le traitement des pathologies mentales, et sont organisés autour d'une (psychiatres, psychologues, infirmières, ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés). Un CMP fait partie d'un centre hospitalier public et accueille aussi bien des enfants que des adultes.
  • Services d’éducation spécialisée et de soins à domicile (SESSAD) : ces structures médico-sociales apportent un soutien spécialisé en développant des actions de soins et de rééducation dans les lieux de vie de l’élève (école, domicile). Il peut s’agir d’actes médicaux spécialisés, de rééducation dans divers domaines (kinésithérapie, orthophonie, ergothérapie...) ou d’un soutien spécifique dispensé par un enseignant spécialisé.
  • Centres de référence des troubles du langage : ce sont des lieux spécialisés d'information, de diagnostic et de prise en charge des patients. Dans tous les cas, consultez d’abord un médecin ou un orthophoniste pour confirmer la nature du problème, avant de vous adresser à l’un de ces centres.
Des centres de référence et des associations à votre écoute

Partout en France, des centres de référence et des associations, dédiés aux troubles de l’expression orale de l’enfant, peuvent vous aider :

  • Trouver les coordonnées des centres de référence sur le site de l’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) ;
  • Contacter les associations sur le site de l’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes)
Sources
  • Société française de pédiatrie (SFP). Les troubles de l’évolution du langage chez l’enfant–Guide pratique. Site internet : Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Paris ; 2007 [consulté le 2 septembre 2016]
  • Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Les troubles du langage et des apprentissages. Site internet : Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Paris ; 2016 [consulté le 2 septembre 2016]
  • Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Troubles "dys" de l’enfant. Guide ressources pour les parents. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2009 [consulté le 2 septembre 2016]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Troubles des apprentissages : les troubles "dys". Site internet : INSERM. Paris ; 2014 [consulté le 2 septembre 2016]
  • Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Les centres de référence. Site internet : Santé publique France. Saint-Maurice (France) ; 2016 [consulté le 2 septembre 2016]