Le diagnostic et le traitement en cas de toux

20 août 2021
Lors de la consultation, votre médecin traitant vous examine pour rechercher la cause de la toux. Des examens complémentaires sont rarement utiles en cas de toux aiguë. En cas de toux chronique, un bilan est nécessaire. Un traitement de la maladie à l'origine de la toux est prescrit, et éventuellement un autre pour soulager les symptômes.

Le diagnostic et le bilan de la toux

La toux aiguë : un bilan clinique et des examens complémentaires seulement dans certains cas

En cas de toux aiguë, la cause est le plus souvent trouvée lors de la consultation.

L'interrogatoire recherche des éléments d'orientation :

  • Depuis quand toussez-vous et quelle est la nature de la toux ?
  • Fumez-vous ?
  • Quelles maladies avez-vous déjà eues ?
  • Dans quel environnement vivez-vous (pollution, tabagisme passif...) ?
  • Quels médicaments prenez-vous ?
  • Présentez-vous une allergie ?
  • etc.

La toux aiguë est le plus souvent due à une infection d'origine virale des voies respiratoires :

La toux, sèche au début, devient grasse. Elle cesse en 10 à 15 jours sans antitussifs, ni antibiotiques. L'examen clinique et en particulier l'auscultation pulmonaire permet le diagnostic. Des examens complémentaires sont rarement utiles. La prescription d'antibiotiques est inutile en cas d'infection virale et ne raccourcit pas la durée de la toux.

Cependant, en cas de suspicion d'inhalation de corps étranger par fausse route, d'embolie pulmonaire , de pneumonie, de coqueluche, d'épidémie virale grave (Covid 19 par exemple), un bilan est prescrit : recherche du virus, radiographies pulmonaires, bilan sanguin, scanner thoracique...

Un bilan nécessaire en cas de toux chronique

Si la toux est chronique, le médecin recherche lors de l'examen clinique une cause et évalue le retentissement de la toux :

  • Est-ce que la toux est cause d'insomnies ?
  • Avez-vous de problèmes de fuites urinaires lors des épisodes de toux ?
  • Êtes-vous fatigué(e) ?
  • Souffrez-vous d'une hernie inguinale majorée lors de la toux ?
  • Est-ce que la toux a un retentissement sur votre moral et dans votre vie quotidienne ?

La radiographie thoracique est souvent utile en complément de l'examen clinique.

Un avis médical spécialisé (médecin ORL, pneumologue, allergologue) peut être sollicité.

Un bilan est souvent nécessaire :

Quels médicaments si je tousse ou si mon enfant tousse ?

Le traitement de la cause de la toux

La maladie en cause dans la survenue de la toux est traitée :

De la même façon, la suppression ou le remplacement du médicament en cause dans la survenue d'une toux (le plus souvent traitement de l'HTA par inhibiteurs de l’enzyme de conversion, certains inhibiteurs de l’angiotensine II (sartans) ou bêtabloquants) permet de faire régresser cette dernière.

Comment peut-on améliorer le symptôme "toux" ?

La toux chez l’enfant de moins de deux ans

Si votre enfant a moins de deux ans, votre médecin traitant ne prescrit pas de médicament contre la toux ni de médicament pour fluidifier les sécrétions bronchiques ; ils sont contre indiqués à cet âge.

Il est essentiel de respecter une toux productive (dite grasse), car elle permet l'évacuation des sécrétions.

La toux chez l'enfant de plus de deux ans et chez l'adulte

L'utilisation des médicaments antitussifs est limitée aux toux irritatives, non productives. Suivez les recommandations de votre médecin traitant.

Parmi les antitussifs, il existe des médicaments contenant de la codéine. Il est important de savoir que l'utilisation de médicaments antitussifs à base de codéine est très restreinte en raison des risques de problèmes respiratoires qu'elle peut induire. En effet, la codéine est transformée, plus ou moins rapidement selon les individus, en morphine qui peut être responsable d'un syndrome de dépression respiratoire grave (difficulté brutale à respirer).

C'est pourquoi, la codéine :

  • est contre-indiquée :
    • chez les enfants de moins de 12 ans,
    • chez les femmes lorsqu'elles allaitent,
    • chez les personnes connues pour être des "métaboliseurs ultra-rapides CYP2D6" (ces personnes transforment très rapidement la codéine en morphine ; il en résulte un taux sanguin de morphine plus élevé augmentant le risque de toxicité et de dépression respiratoire) ;
  • n'est pas recommandée chez les enfants et adolescents entre 12 et 18 ans présentant des troubles respiratoires.

Faut-il prendre des expectorants ou fluidifiants bronchiques ?

Il n'existe pas, à ce jour, de recommandation scientifique préconisant l'emploi de médicaments expectorants ou fluidifiants (qui facilitent l'émission de crachats).

Pholcodine et COVID 19

En raison du risque potentiel de réactions allergiques croisées entre la pholcodine, utilisée dans des sirops antitussifs, et les curares (agents bloquants neuromusculaires), utilisés dans les services de réanimation, il est recommandé de ne pas utiliser, dans le contexte actuel, de médicament à base de pholcodine en cas de toux, et plus généralement d’éviter de s’automédiquer devant tout symptôme évocateur d’une infection COVID-19.

  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Nouvelles modalités de prise en charge de la toux chez le nourrisson (enfant de moins de deux ans) - Point d’information. Site internet : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 26 mai 2021]
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Médicaments antitussifs à base de pholcodine et risque de réaction allergique aux curares dans le contexte de l’épidémie de COVID-19. Site internet : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 26 mai 2021] 
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Fluidifiants bronchiques/expectorants. Site internet : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2021 [consulté le 26 mai 2021] 
  • Collège des enseignants de pneumologie. La toux de l'adulte. Site internet : Société de pneumologie de langue française. Paris ; 2021 [consulté le 26 mai 2021]
  • Collège national des pédiatres universitaires. La toux chez l'enfant. ECN 2021. Éditions Elsevier Masson. Issy-les-Moulineaux (France)
  • Hitzler M. Ces enfants qui toussent. PrimaryCare. 2013;13 (1):7-8
  • Pradal M., Retornaz K., Poisson A. Toux chronique de l'enfant. Rev Mal Respir. 2004;21:743-762
  • National Health service (NHS). Cough. Site internet : NHS. Londres ; 2021 [consulté le 26 mai 2021]
  • Keller D, Nicod L-P. La toux chez l'adulte. Forum médical Suisse. 2015;15(31-32):702-708
  • Haute Autorité de santé (HAS). Quelles indications aujourd'hui pour la radio du thorax ? Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2009 [consulté le 26 mai 2021]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Traitement de la toux et de l'expectoration dans les bronchites. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2006 [consulté le consulté le 26 mai 2021]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Médicaments à base de codéine utilisés chez l’enfant dans le traitement de la toux - Point d'Information. Site internet : ANSM. Saint-Denis (France) ; 2015 [consulté le consulté le 26 mai 2021]
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Nouvelles restrictions d'utilisation de la codéine dans le traitement de la toux. Site internet : ANSM. Saint-Denis (France) ; 2015 [consulté le 26 mai 2021]