Les bons réflexes et les cas où il faut consulter pour une toux

15 juin 2018
En cas de toux, il est important de savoir comment réagir (faut-il consulter ou non ? dans quels délais ?) et quels bons gestes adopter pour être soulagé.

Comment réagir si je tousse ou si mon enfant tousse ?

icone_schema_line
  • Mon enfant tousse dans un contexte de rhinopharyngite, mais sa fièvre est inférieure à 38 °C et son comportement ne change pas.
  • Ma toux est sèche et je n’ai pas de symptômes qui m’inquiètent : ma fièvre est inférieure à 38 °C, j’ai une rhinopharyngite modérée… Je parviens à poursuivre mes activités habituelles malgré la toux. En quelques jours la toux devient « grasse » et régresse en deux à trois semaines.

J’applique les conseils pratiques, je prends si besoin des médicaments en automédication et je surveille mon état.

En cas de doute, je contacte mon médecin traitant.

icone_schema_line
  • Mon enfant n'a pas de fièvre mais tousse depuis plus de 8 jours.
  • Ma toux perturbe mes activités quotidiennes.
  • Malgré les mesures que j’ai prises, je tousse toujours au bout de trois semaines.
  • Ma toux s’aggrave progressivement ou devient chronique.

Je consulte mon médecin traitant dans les jours qui viennent.

icone_schema_line
  • Mon bébé de moins de 3 mois tousse.
  • Mon nourrisson de plus de 3 mois (et moins de 2 ans) tousse et présente d’autres symptômes : difficultés à s’alimenter, à respirer, diarrhée, éruption, fièvre.
  • Mon enfant de plus de 2 ans tousse et a un comportement inhabituel (inconfort, douleur, fatigue, agitation…) ou une fièvre modérée depuis plus de 3 jours.
  • J’ai une fièvre supérieure à 38 °C et je suis essoufflé, j’ai du mal à respirer ou j’ai d’autres symptômes tels que des douleurs, une perte d’appétit, des vomissements répétés, une diarrhée, etc.
  • Je suis âgé, ou atteint d’une maladie chronique et ma toux est accompagnée de fièvre supérieure à 38 °C et de signes associés : mal de gorge, mal de tête, fatigue, douleurs musculaires.
  • Je suis enceinte et j’ai une température supérieure à 38 °C.

Je consulte mon médecin traitant dans la journée.

icone_schema_line
  • Mon nourrisson (moins de 2 ans) tousse et présente des difficultés à respirer : battement des ailes du nez, respiration bouche ouverte…
  • Mon enfant a une toux bruyante et stridente, une forte fièvre avec des difficultés à avaler et à inspirer, une respiration bouche ouverte, une voix rauque.
  • La toux de mon enfant est sèche, explosive et invalidante, par quintes, d'apparition soudaine après étouffement et je suspecte une inhalation d’un corps étranger.
  • J’ai des douleurs thoraciques, une toux productive avec des crachats teintés de sang ou d'aspect mousseux.
  • Un adulte de mon entourage a une fièvre supérieure à 38 °C et l'un des symptômes suivants : suffocation et détresse respiratoire, , difficulté à bouger, raideur du cou, altération du comportement.

Je contacte sans tarder le service d'aide médicale d'urgence (Samu) : 15 ou 112.

Conseils pratiques pour soulager la toux

S'il n'y a pas les signes d'alerte d'une toux à traiter en urgence ou rapidement et que vous pensez qu'il est inutile de consulter votre médecin traitant, adoptez les recommandations suivantes.

Si vous toussez ou si votre enfant tousse :

  • évitez de fumer et éloignez-vous des endroits enfumés ;
  • n’exposez pas votre enfant à la fumée ;
  • aérez votre logement fréquemment ;
  • évitez les irritants qui peuvent déclencher ou prolonger la toux (parfums, aérosols) ;
  • si vous toussez la nuit, surélevez votre tête avec des oreillers ;
  • reposez-vous le plus possible ;
  • la prise de miel peut avoir un effet apaisant, essentiellement avant le coucher ;
  • prenez des antipyrétiques si la fièvre dépasse 38 °C ;
  • votre toux est grasse : ne prenez pas d'antitussifs ;
  • votre toux est sèche : demandez conseil à votre pharmacien, il vous indiquera quel antitussif prendre si vous le souhaitez. Attention certains médicaments sont contre-indiqués chez l’enfant, chez l'adolescent, la femme enceinte et chez certains adultes, lisez-bien la notice ;
  • les produits expectorants ou fluidifiants n’ont pas fait l’objet de recommandations scientifiques.

Prenez quelques précautions si votre enfant de moins de deux ans tousse :

  • lavez-lui le nez au sérum physiologique plusieurs fois par jour. Utilisez des mouchoirs jetables et lavez-vous les mains avant et après ;
  • ne l'exposez pas à la fumée de tabac ;
  • donnez-lui régulièrement à boire afin de l'hydrater et maintenez la température de sa chambre à 19-20 °C ;
  • ne lui donnez ni antitussifs, ni fluidifiants bronchiques. Ils sont contre-indiqués jusqu'à deux ans : demandez conseil à votre pharmacien.

Voici quelques conseils à suivre selon les types de toux chronique :

  • vous fumez et vous avez une toux sèche matinale (toux du fumeur) qui s'atténue dans la journée : arrêtez de fumer, buvez plus d'eau, humidifiez l'air de votre chambre ;
  • vous avez eu un rhume et vos quintes de toux sèche s'aggravent la nuit : buvez plus d'eau, arrêtez de fumer et consultez pour que votre médecin traitant vérifie que vous n'avez pas d'asthme ;
  • vous toussez et prenez des médicaments : certains médicaments (en particulier les ) peuvent être responsables d'une toux sèche. Consultez leur notice et parlez-en à votre médecin. N'arrêtez pas votre traitement de votre propre initiative.
Idées fausses sur les médicaments contre la toux

Les médicaments contre la toux peuvent être déconseillés pour plusieurs raisons :

  • En essayant de supprimer la toux, vous vous privez de son effet curatif.
  • Les antitussifs sont souvent peu efficaces et ont des effets secondaires dont la baisse de vigilance (vérifiez le logo sur l'emballage et lisez la notice d'utilisation).
  • Les antitussifs sont contre-indiqués en cas de toux grasse.
  • Si vous avez une toux sèche, demandez conseil à votre pharmacien.

Les précautions d’hygiène en cas d'infection des voies respiratoires

Respectez les règles d'hygiène suivantes en cas de toux par infection des voies respiratoires :

  • lorsque vous toussez, pensez à vous couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir jetable. Si vous n’avez pas de mouchoir, couvrez-vous la bouche et le nez avec votre manche (au niveau du pli du coude) ;
  • utilisez des mouchoirs en papier à usage unique et jetez-les dans une poubelle munie d’un couvercle ;
  • lavez-vous régulièrement les mains avec du savon et pendant 30 secondes ;
  • n'échangez pas vos effets personnels : serviettes de toilette, brosse à dents, couverts, etc. ;
  • évitez de serrer les mains ;
  • n’embrassez pas vos enfants ;
  • évitez tout contact avec une personne fragile ; éventuellement portez un masque pour la protéger et changez-le dès qu'il est mouillé ;
  • nettoyez fréquemment les objets (téléphone, clavier d’ordinateur, poignées de porte etc.) que vous touchez ;
  • aérez les pièces au minimum une fois par jour ;
  • ne surchauffez pas votre maison et humidifiez l'air. L’air sec agresse les muqueuses nasales et les rend plus sensibles aux agents infectieux
  • évitez les lieux de rassemblement.

© Inpes

Sources
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Nouvelles modalités de prise en charge de la toux chez le nourrisson (enfant de moins de deux ans) - Point d’information. Site internet : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2011 [consulté le 10 mai 2016]
  • Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Informations sur les médicaments et la conduite automobile. Site internet : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Saint-Denis (France) ; 2005 [consulté le 10 mai 2016]
  • National health service (NHS). Cough. Site internet : NHS choices. Londres ; 2015 [consulté le 10 mai 2016]