Tatouage : à qui s’adresser et comment cela se passe ?

29 septembre 2021
Le tatouage est un acte qui doit être produit par un professionnel. La fonction du tatoueur est encadrée par l’agence régionale de santé (ARS) et ses manières d’exercer doivent respecter un certain nombre de critères d’hygiène pour assurer la sécurité de ses actes.

Qui peut être professionnel du tatouage ?

Les professionnels du tatouage et du maquillage permanent ont l'obligation de déclarer la création, la cessation et le transfert de leur activité auprès de l'Agence régionale de la santé (ARS) de leur région.

Le professionnel doit déclarer auprès de l’ARS où il exerce son activité principale :

  • son activité qu'elle soit permanente ou provisoire (moins de 3 jours) ;
  • la cessation ou le transfert d’activité ;
  • tout rassemblement (salons, manifestations, etc.).

Le professionnel doit également transmettre une attestation de formation aux conditions d’hygiène et de salubrité à l'ARS. D'une durée minimale de 21 heures réparties sur 3 jours consécutifs, cette formation ne peut être dispensée que par les organismes habilités par le directeur de l’ARS de la région où elle a lieu.

Le professionnel qui réalise le tatouage doit afficher cette attestation de formation dans le lieu de réception de la clientèle.

Recherchez l'ARS de votre région.

Tatouage : comment cela se passe ?

Avant de se faire faire un tatouage

Prenez le temps de réfléchir à votre projet de tatouage : l’encre est indélébile et le détatouage difficile et onéreux.

Assurez-vous auprès de votre médecin de l’absence de contre-indications. Il est également conseillé de montrer la zone que vous souhaitez faire tatouer à un dermatologue, afin de dépister, si besoin, toute maladie susceptible de constituer une contre-indication.

Vérifiez que vos vaccins sont à jour. Une vaccination contre l’hépatite B est recommandée.

La veille du tatouage, évitez l’alcool et les médicaments contenant de l’aspirine.

Demandez au tatoueur s’il est nécessaire de raser ou épiler la zone. Le laisser faire s’il le conseille.

Votre accueil le jour du tatouage

Le professionnel du tatouage doit :

  • recueillir votre consentement écrit si le tatouage concerne votre enfant de moins de 18 ans (le tatouage est déconseillé tant que la croissance n’est pas achevée) ;
  • vous informer des risques et précautions à respecter après la réalisation des techniques de tatouage par effraction cutanée et de maquillage permanent ; cette information est délivrée oralement et affichée de manière visible dans le local où la technique est mise en œuvre. Elle vous est également remise par écrit ;
  • obtenir votre signature sur une déclaration attestant que vous :
  • veiller à respecter les bonnes pratiques d’hygiène et de salubrité applicables à son activité.

Les règles d’hygiène et de salubrité

Les risques infectieux liés aux pratiques du tatouage peuvent être maîtrisés par le respect des bonnes pratiques d’hygiène.

Le professionnel doit réaliser le tatouage dans une pièce dédiée à cette opération. Elle ne peut pas servir à une autre activité (espace de vente, par exemple). Cette pièce doit être nettoyée tous les jours et les surfaces utilisées doivent être désinfectées entre chaque client.

Le professionnel doit retirer ses bijoux et porter des gants stériles.

Les règles d’hygiène à observer strictement comportent notamment :

  • une table de travail désinfectée, équipée d'un champ stérile à usage unique ;
  • l’utilisation systématique de matériel à usage unique, chaque fois que ce matériel existe. À défaut, les matériels auront été stérilisés ou désinfectés selon leur nature ;
  • l’usage pour un seul client de l’ensemble stérile. Le tatoueur doit utiliser des aiguilles, cartouches d’encre, des éponges et serviettes à usage unique et utiliser une buse, un manchon, et une tige porte-aiguille stérilisés ;
  • le respect des règles concernant l’hygiène des mains par lavage ou friction hydro-alcoolique ;
  • le port de gants. Les gants sont changés entre 2 clients. Ils sont également changés, pour un même client, chaque fois que le professionnel est amené à toucher tout objet étranger à la réalisation du tatouage ;
  • la désinfection de la peau ou de la avant le tatouage en utilisant un antiseptique.

Les produits de tatouage utilisés

Un produit de tatouage est défini comme « toute substance ou préparation colorante destinée, par effraction cutanée, à créer une marque sur les parties superficielles du corps humain à l’exception des produits qui sont des dispositifs médicaux ».

Les tatouages ne peuvent être effectués qu’avec des produits conformes à la réglementation en vigueur.

La mise sur le marché d’un produit de tatouage est conditionnée au respect de plusieurs exigences visant à s’assurer que le produit respecte les règles de composition et ne nuit pas à la santé humaine dans les conditions normales ou raisonnablement prévisibles d’utilisation (Code de la santé publique : Chapitre X : Produits de tatouage (Articles L513-10-1 à L513-10-10))

La réalisation du tatouage

Prenez le temps de discuter avec le professionnel du tatouage que vous souhaitez, de son motif et emplacement.

Lors d’un autre rendez-vous, le tatoueur vous présente le dessin du motif à tatouer.

Pour la réalisation du tatouage, un calque ou « stencil » est posé sur la zone à tatouer ou le tatouage est dessiné directement sur votre peau.

Le tatouage est réalisé grâce à un dermographe composé d'un groupe de petites aiguilles qui pénètrent dans la peau et ressortent très rapidement en y déposant un peu d'encre à chaque piqûre. La machine laisse donc un grand nombre de coupures minuscules dans la peau tatouée, qui saignent légèrement.

Le tatouage est généralement considéré comme douloureux : les récepteurs de la douleur sont particulièrement abondants dans la couche inférieure de l' . Une douleur vive est ressentie aux premiers coups d’aiguilles. Elle s’atténue après quelques minutes.

L’intensité de la douleur varie selon la zone du corps choisie : le bas du dos et les chevilles font parties des zones les plus douloureuses ; l'avant-bras, les cuisses, les bras, les mollets ou la poitrine sont des zones moins sensibles.

La durée de la séance dépend de la taille, de la complexité du tatouage désiré et du nombre de couleurs à utiliser. Elle peut aller de 15 minutes pour un symbole noir simple (type caractère chinois) à plusieurs heures pour un grand motif. Un tatouage étendu ou complexe sera réalisé sur plusieurs séances.

  • Magis M, Perrillat Y. Tatouage et détatouage au laser Dermatologie esthétique, Chapitre 48, 327-331 Elsevier Masson 2020
  • Société française de dermatologie. Tatouages. Site internet : Dermato info. Paris ; 2019 [consulté le 27 septembre 2021]
  • Ministère des Solidarités et de la santé Tatouage et piercing. Site internet : Ministère des Solidarités et de la santé. Paris ; 2021 [consulté le 27 septembre 2021]
  • Haut conseil de la santé publique . Risques des produits et pratiques de tatouage et de détatouage. Site HCSP. Paris ; 2020  [consulté le 27 septembre 2021]
  • « Piercings » et tatouages : la fréquence des complications justifie une réglementation . Bull. Acad. Natle Méd., 2007,191(9) : 1819-1838
  • Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre). Tatouage : quelles sont les règles ? Site internet : Service-public. Paris ; 2021 [consulté le 27 septembre 2021]
  • Ministère de l’économie et des finances. Tatouage : quelques conseils de prudence. Site internet : Ministère de l’économie et des finances. Paris ; 2021 [consulté le 27 septembre 2021]