Les bonnes raisons d’arrêter de fumer

24 avril 2017
En arrêtant de fumer, vous agissez pour améliorer votre qualité de vie et votre santé. Vous réduisez notamment les risques de cancer broncho-pulmonaire et de maladies cardiovasculaires. Bénéficiant également à votre entourage, les effets se font ressentir immédiatement et s’installent durablement.

Dès que vous arrêtez de fumer, vous vous sentez mieux

Dès que vous arrêtez de fumer, vous améliorez l’atmosphère de votre habitat ou de votre voiture : les odeurs de tabac froid disparaissent ; les vitres, les murs et les tissus ne jaunissent plus et se salissent moins vite. Mais surtout, vous préservez votre entourage du tabagisme passif et particulièrement les enfants très vulnérables. De plus, vous leur montrez une image d'adulte non-fumeur.

Mais c’est pour vous-même que le bénéfice est le plus important. En arrêtant de fumer, vous agissez pour améliorer votre santé. Il n'est jamais trop tard ! Les bénéfices du du tabac interviennent presque immédiatement, puis durablement.

Les premiers effets de l’arrêt du tabac se manifestent dès les premiers jours :

  • 20 minutes après l'arrêt du tabac, votre pression sanguine et vos pulsations cardiaques redeviennent normales ;
  • 24 heures après avoir fumé votre dernière cigarette, le monoxyde de carbone est complètement éliminé de votre corps, vos poumons commencent à chasser le et les résidus de fumée, le corps ne contient plus de nicotine (un syndrome de manque peut apparaître) ;
  • après 48 heures, votre goût et votre odorat s'améliorent ;
  • après 72 heures, votre respiration est plus facile, votre énergie augmente.

Ensuite, au bout de trois à neuf mois :

  • les problèmes respiratoires et la toux s'apaisent, votre voix devient plus claire et vous êtes de moins en moins essoufflé ;
  • progressivement, votre teint s’éclaircit, vos rides sont moins marquées, vos dents sont plus blanches, votre haleine devient plus agréable ;
  • vous devenez plus calme et ne ressentez plus les effets physiques de la nicotine : battements du cœur accélérés... Votre stress physique diminue. Cela signifie que vous avez réussi votre à la nicotine.
Tabac info service, des professionnels à votre écoute

Si vous souhaitez poser des questions à un tabacologue, vous pouvez contacter Tabac info service au 3989, de 8 h à 20 h du lundi au samedi (appel non surtaxé).

L'arrêt du tabac augmente votre espérance de vie

Arrêter de fumer réduit la mortalité et particulièrement la mortalité liée aux maladies cardio-vasculaires et au cancer broncho-pulmonaire.

Les bénéfices existent quel que soit votre âge au moment de l’arrêt :

  • après un an sans tabac, le risque d'infarctus du myocarde diminue de moitié et le risque d'accident vasculaire cérébral rejoint celui d'un non-fumeur ;
  • le risque de cancer du poumon diminue à l’arrêt du tabac. Cette diminution du risque est d'autant plus importante que l'on arrête tôt, mais elle est également significative si l'on arrête plus tard : à 75 ans, le risque cumulé de décès par cancer du poumon est de 16 % chez ceux qui continuent à fumer, de 6 % chez ceux ayant arrêté à 50 ans, et de 2 % seulement chez ceux ayant arrêté à 30 ans ;
  • arrêter de fumer à 40 ans augmente l’espérance de vie de 7 ans, arrêter à 50 ans améliore l’espérance de vie de 4 ans et arrêter à 60 ans améliore l’espérance de vie de 3 ans.

© Pulsations Multimedia « Allô Docteurs »

Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Arrêt de la consommation de tabac : du dépistage individuel au maintien de l’abstinence en premier recours. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 3 juin 2016]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Arrêter de fumer et ne pas rechuter : la recommandation 2014 de la HAS. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2014 [consulté le 3 juin 2016]
  • Institut national du cancer (INCa). Arrêter de fumer pour réduire son risque. Site internet : INCa. Boulogne-Billancourt (France) ; 2015 [consulté le 6 juin 2016]