Le dépistage de la syphilis

01 juin 2017
Le dépistage régulier de la syphilis est conseillé chez les personnes ayant des rapports sexuels non protégés. Il est obligatoire chez la femme enceinte lors du premier examen prénatal.

Le dépistage de la syphilis acquise

La syphilis étant très contagieuse, le dépistage et le traitement de patients atteints de syphilis permettent d’éviter la survenue de nouveaux cas chez les partenaires sexuels. Le dépistage est conseillé et peut être proposé annuellement à certains groupes de la population ayant des rapports sexuels non protégés, fellation comprise :

  • les hommes ayant des rapports avec des hommes (HSH) ;
  • les travailleurs et travailleuses du sexe ;
  • les personnes fréquentant les travailleurs et travailleuses du sexe ;
  • les personnes ayant des rapports avec plusieurs partenaires sur l’année.

Le dépistage est aussi proposé :

  • aux personnes à risque, ayant eu un rapport sexuel non protégé ou ayant été en contact avec un sujet syphilitique ;
  • lors du diagnostic ou en cas d’antécédent d’IST à type de gonococcie, de lymphogranulomatose vénérienne et d’infection à VIH ;
  • chez les migrants en provenance de pays d’endémie : Afrique, Asie, Europe de l’Est, Amérique du Sud ;
  • lors d’une incarcération ;
  • après un viol.

Le dépistage est obligatoire en cas de don du sang.

Le dépistage chez la femme enceinte

Un dépistage est obligatoire chez la femme enceinte, idéalement lors des 3 premiers mois de grossesse. Cet examen est réalisé lors du premier examen prénatal.

Le dépistage est renouvelé au cours du 3ème trimestre, idéalement avant la 28ème semaine de grossesse, chez les femmes à risque. C’est-à-dire les femmes enceintes :

  • ayant des rapports sexuels non protégés avec un nouveau partenaire après le premier dépistage ;
  • dont le conjoint est dans cette situation.

Les lieux de dépistage

Le dépistage de la syphilis peut être réalisé par votre médecin traitant ou votre gynécologue, dans un laboratoire d’analyse médicale ou encore dans l’un des centres gratuits, anonymes et accessibles sans rendez-vous.

Centres de dépistage anonymes et gratuits (CDAG)

Les CDAG proposent un dépistage gratuit du virus du sida, des hépatites et parfois des autres IST. Pour connaître le centre de dépistage le plus proche, appelez Sida Info Service au 0 800 840 800 (appel confidentiel, anonyme et gratuit).

La liste des CDAG est aussi disponible sur le site Sida Info Service.

Centres d'information, de dépistage, de diagnostic des IST (CIDDIST)

Les CIDDIST proposent un dépistage gratuit. Pour avoir l'adresse la plus proche, appelez aussi Sida Info Service au 0 800 840 800 (appel confidentiel, anonyme et gratuit) ou consultez le site info IST.fr.

Centres de planification et d'éducation familiale (CPEF)

Plus connus pour les questions de contraception, les CPEF proposent également un dépistage gratuit des IST. La liste des centres est disponible sur le site Choisir sa contraception.

Centres de PMI (Protection Maternelle et Infantile)

Les PMI peuvent également proposer un dépistage gratuit du virus du sida, des hépatites et parfois des autres IST. La liste des PMI est disponible sur le site allopmi.

Sources
  • Haute autorité de Santé (HAS). Modification de la Nomenclature des actes de biologie médicale pour les actes de recherche du Treponema pallidum (bactérie responsable de la syphilis). Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2015 [consulté le 23 février 2017]