Après le traitement

12 mai 2017
Vous êtes soigné pour un syndrome du canal carpien. Suivez les conseils de votre médecin ou de votre chirurgien pour la poursuite ou la reprise de vos activités.

Vous n’avez pas été opéré(e)

Dans le cas d’un traitement médical du syndrome du canal carpien ( et/ou port d’une attelle), vous pouvez reprendre vos activités en suivant quelques précautions.

Si vous avez subi une , sachez que son efficacité n’est pas immédiate. Le port d’une orthèse adaptée (une attelle) facilite la reprise des efforts quotidiens. Les activités sportives et de loisirs peuvent être reprises dès que les symptômes ne génèrent plus de douleur ou de gêne.

C'est votre médecin traitant, éventuellement en lien avec le rhumatologue, qui évalue la nécessité d’un repos suite à une . La durée de l’arrêt de travail est adaptée selon :

  • le côté atteint (main dominante ou non) ;
  • le degré de sévérité du syndrome ;
  • le niveau de sollicitation de la main dans l'emploi (mouvements répétitifs, de torsion du poignet, utilisation de la pince pouce index, d’un objet vibrant, travail en force…) ;
  • les possibilités d'adaptation ou de modification du poste de travail au sein de l'entreprise, si la main atteinte est la main dominante ou si le poste est très physique ;
  • la nécessité de conduire un véhicule.

Vous avez été opéré(e)

La douleur post-opératoire est normale et s’explique par la cicatrisation de la zone opérée. Cette douleur cicatricielle ainsi que les troubles temporaires de la sensibilité de la paume de la main à la pression, ne doivent pas vous empêcher de reprendre vos activités.

Les gestes quotidiens doivent être maintenus (manger, se coiffer, s'habiller) pour limiter les raideurs et les gonflements. En revanche, l'utilisation simultanée des deux mains, la poussée et le port de charges lourdes ainsi que la conduite automobile sont à éviter le temps du rétablissement.

Les activités sportives et de loisirs peuvent être reprises dès le rétablissement de vos facultés motrices.

C'est votre médecin traitant, éventuellement en lien avec le rhumatologue ou le chirurgien, qui évalue la durée de repos post-chirurgical. La durée de l'arrêt de travail est adaptée selon :

  • la main opérée (dominante ou non) ;
  • le degré de sévérité du syndrome avant l'intervention ;
  • le niveau de sollicitation de la main dans l'emploi ;
  • les possibilités d'adaptation ou de modification du poste de travail par l'entreprise, si la main atteinte est la main dominante ou si le poste est très physique ;
  • la technique chirurgicale utilisée.

La chirurgie par voie endoscopique permet généralement une reprise plus précoce de l'activité professionnelle : une semaine d’arrêt peut être suffisante, dans le cas d’un emploi sollicitant peu la main. Une durée de 28 jours peut être nécessaire pour un emploi nécessitant une forte sollicitation de la main.

Après une chirurgie à ciel ouvert, l'arrêt peut être de 2 semaines pour un emploi sédentaire, mais pour un emploi physique, sollicitant plus fortement la main et impliquant le port de charges, un arrêt pouvant aller jusqu’à 45 jours peut être nécessaire.

Pour préparer votre retour au travail, des dispositifs existent et des interlocuteurs sont à votre disposition pour vous aider à préparer votre reprise professionnelle :

  • votre médecin traitant peut vous prescrire une reprise progressive dans le cadre d’un temps partiel dit « thérapeutique » ;
  • vous pouvez également rencontrer votre médecin du travail avant votre reprise lorsque des difficultés à la réintégration au poste de travail sont prévisibles. Il s'agit de la visite de pré-reprise. Votre médecin traitant peut être à l’initiative de cette rencontre, avec votre accord. Le médecin du travail évalue votre aptitude à reprendre votre poste de travail. Lorsque ce n'est pas possible, il recommande des actions telles que l’aménagement du poste de travail, l’aménagement des horaires, l’affectation sur un autre poste de l'entreprise, une formation professionnelle...
Sources
  • Haute Autorité de santé (HAS). Syndrome du canal carpien. Optimiser la pertinence du parcours patient. Site internet : HAS. Saint-Denis La Plaine (France) ; 2013 [consulté le 10 mars 2017]
  • Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Arrêt de travail. Syndrome du canal carpien après intervention chirurgicale, après avis de la Haute Autorité de santé. Site internet : ameli.fr. Paris ; 2010 [consulté le 10 mars 2017]