Lutter contre le surpoids et l'obésité : prévention et hygiène de vie

Pour prévenir le surpoids et l’obésité, surveillez l’indice de masse corporelle (IMC) et la courbe de corpulence de vos enfants dès leur plus jeune âge. Une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, tout au long de la vie, permettent également d’écarter le risque d'apparition d’un excès de poids à l'âge adulte.

La prévention du surpoids et de l’obésité débute dès l’enfance

En plus du poids et de la taille, il est recommandé de suivre l’indice de masse corporelle (ou IMC) des enfants dès leur plus jeune âge. Cela est fait lors des consultations de suivi de votre enfant.

Les valeurs sont à reporter dans le carnet de santé afin de suivre les courbes.

La surveillance de l'IMC doit être réalisée :

  • au moins trois fois par an jusqu'à 2 ans ;
  • puis au moins deux fois par an jusqu'à 18 ans.

Soyez vigilants si des signes de surpoids apparaissent chez votre enfant. Le suivi de la courbe d'IMC permet aussi de détecter des périodes à risque qui nécessitent une surveillance rapprochée.

L'adolescence est également une période souvent difficile au cours de laquelle un surpoids peut s'installer.

Trois principales mesures permettent de prévenir le développement d’un surpoids chez l'enfant et l'adolescent :

  • une alimentation variée et équilibrée, adaptée à son âge (avant, après 3 ans et à l'adolescence) ;
  • la pratique d’activités physiques en dehors de l’école, du collège et du lycée. En effet, pour leur santé, les enfants et les adolescents devraient être actifs au moins 1 heure par jour.
  • la limitation du temps passé devant des écrans à tout âge de l'enfant et de l'adolescent. En particulier, il faut savoir que la télévision n’est pas adaptée aux enfants de moins de trois ans, qui se développent mieux dans l’interaction avec leur entourage.

Privilégier des habitudes de vie favorables à la santé pour ne pas grossir

Afin d’éviter la prise excessive de poids, veillez à adopter une alimentation équilibrée et variée, répartie en 3 repas sur la journée, et adaptée à vos besoins physiologiques.

Apprenez également à lire les étiquettes des produits que vous achetez. Vous pourrez prendre l’habitude, en particulier, de repérer la richesse en sucres et matières grasses, et l’apport calorique total.

La pratique régulière d’une activité physique est également très importante. Voici quelques conseils simples pour limiter le comportement sédentaire et encourager l’activité physique dans la vie quotidienne :

  • Déplacez-vous à pied le plus souvent possible. Marchez lors de votre trajet pour vous rendre au travail ou dans les magasins. Si vous prenez le bus, descendez un arrêt avant votre destination.
  • Utilisez les escaliers à la place de l’ascenseur ou des escaliers mécaniques.
  • Limitez le temps passé devant un écran.
  • Si vous avez un jardin, passez plus de temps à y travailler.
  • Si vous avez un chien, promenez-le plus souvent et plus longtemps.
  • Sauneron S, Gimbert V, Oullier O. Lutter contre l’obésité : repenser les stratégies préventives en matière d’information et d’éducation. La note de veille. 2010;(166):1-9
  • Haute Autorité de santé - Fédération française de nutrition. Obésité de l’adulte : prise en charge des 2e et 3e niveaux. Prise en charge médicale. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2022 [consulté le 30 juin 2022]
  • Ministère des solidarités et de la santé. Priorité prévention. Rester en bonne santé tout au long de sa vie. Site internet : Ministère des solidarités et de la santé. Paris ; 2019 [consulté le 30 juin 2022]
  • Institut national du cancer. Surpoids et obésité.Site internet : Inca. Boulogne-Billancourt (France) ; 2021 [consulté le 30 juin 2022]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Obésité. Site internet : Inserm. Paris ; 2019 [consulté le 30 juin 2022]
  • Collège des enseignants d'endocrinologie, diabète et maladies métaboliques. Obésité de l'enfant et de l'adulte. ECN. 4ème édition 2019. Elsevier Masson.
  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Manque d’activité physique et excès de sédentarité : une priorité de santé publique. Site internet : Anses. Maisons-Alfort (France) ; 2021 [consulté le 30 juin 2022]
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire