Surpoids ou obésité de l'adulte : se préparer à perdre du poids

Si vous présentez un surpoids ou une obésité, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant qui fixera avec vous vos objectifs de perte de poids, vous aidera à trouver des éléments de motivation. Il vous adressera, si nécessaire, à d’autres professionnels de santé.

Surpoids ou obésité : quels objectifs de perte de poids se fixer ?

Si vous êtes en surpoids et obèse, vous fixez avec votre médecin des objectifs de soins qui prennent en compte plusieurs critères :

  • votre IMC (poids en kg/taille² en mètre) ;
  • votre tour de taille ;
  • l'existence ou non de maladies associées à votre surpoids et leur sévérité ;
  • le retentissement de votre surpoids ou votre obésité sur votre vie quotidienne (essoufflement, douleurs…), votre vie personnelle et professionnelle ;
  • votre adhésion au programme de soins.

N'adoptez pas des objectifs surréalistes impossibles à suivre au quotidien, inatteignables et conduisant à un sentiment d'échec.

En cas de surpoids ou d'obésité sans complication associée

C'est le cas si :

  • vous êtes en surpoids (IMC entre seuils 25 kg/m2 et 29,9 kg/m2) ;
  • ou vous avez une obésité modérée avec un IMC < seuil 35 kg/m2, sans complications.

Dans ce cas, la perte de poids n'est pas prioritaire. Votre premier objectif est donc de stabiliser votre poids, d’éviter toute prise de poids supplémentaire et d’adopter un mode de vie le plus favorable possible à la santé.

Dans un deuxième temps, votre médecin vous invite à perdre progressivement du poids pour atteindre un poids de forme qui est celui dans lequel vous vous sentez bien physiquement et psychologiquement. Si votre tour de taille est élevé, l’objectif est de le réduire pour qu'il soit au maximum de 88 cm si vous êtes une femme et de 102 cm si vous êtes un homme. Ceci permet de diminuer le risque de diabète et de maladie cardiovasculaire associés.

Dans un troisième temps, vous maintenez votre poids de forme et votre bonne condition physique en veillant à développer votre masse musculaire par l'activité physique.

En cas d’obésité dite complexe

C'est le cas si votre obésité est sévère avec un IMC ≥  35 kg/m2  ou si votre obésité est moindre, mais vous avez :

  • des complications ou maladies associées ;
  • une gêne importante dans la vie quotidienne ;
  • des troubles du comportement alimentaire comme une hyperphagie boulimique ;
  • des difficultés matérielles et sociales ;
  • des échecs à de précédents traitements de l'obésité.

L’objectif est de perdre du poids de façon modérée et permanente en évitant toute reprise de poids et donc rebond pondéral. Pour cela, les objectifs doivent être réalistes et fixés soigneusement avec votre médecin traitant ou le médecin spécialiste.

On vous propose une prise en charge adaptée à votre situation. Votre prise en charge se base sur des conseils alimentaires, de l’activité physique et un plan de suivi, fixé avec vous, en fonction de vos attentes.

La prise en charge concerne également vos problèmes de santé associés, un soutien psychologique et des aides pour la vie quotidienne : déplacements, hygiène, prévention des chutes, etc.

Divers professionnels de santé peuvent également vous accompagner : diététicien(ne), médecin nutritionniste, psychologue, ergothérapeute, kinésithérapeute, podologue, etc.

Si votre état le nécessite, votre médecin pourra également vous adresser vers un centre spécialisé de l'obésité ou vers un service hospitalier spécialisé, pour un bilan et une prise en charge adaptée.

En cas d'obésité très complexe

Une situation d’obésité est dite très complexe :

  • en cas d’aggravation par l’obésité d’une maladie chronique exposant à un risque majeur pour la santé ;
  • ou en cas d’obésité très sévère avec IMC ≥ seuil 40 kg/m2 :
    • avec facteurs associés (comme une capacité de marche limitée, un retentissement professionnel, social, familial, un échec de traitement médical de l'obésité, etc.) ;
    • ou pour laquelle la chirurgie bariatrique est contre-indiquée ou a échoué.

Si vous êtes dans cette situation, votre médecin vous propose une prise en charge dans une structure spécialisée ou dans un centre de référence pour définir les objectifs de traitement et en assurer le suivi en lien avec lui.

Trouver la motivation, un point essentiel pour perdre du poids

Quelles que soient les mesures proposées, le surpoids et l’obésité nécessitent un suivi à long terme et un changement des habitudes de vie maintenu dans la durée. Dans ce cadre, votre motivation au changement est un facteur majeur de réussite de la prise en charge.

Il est important que vous soyez prêt(e) à vous engager dans cette démarche. Prenez le temps de vous informer sur votre état de santé.

Interrogez-vous sur votre ressenti :

  • Est-ce que votre poids vous pose un problème dans votre quotidien ?
  • Quelle image avez-vous de vous-même ? Avez-vous confiance en vous ? Ressentez-vous une perte d'estime de vous ?
  • Avez-vous des difficultés pour réaliser des activités que vous aimez ?
  • Êtes-vous bien inséré dans votre environnement social ?
  • Êtes-vous rapidement essoufflé ?
  • Ressentez-vous des douleurs au niveau des pieds, genoux, du dos ?

Perdre du poids : un objectif sur la durée

Restez méfiant vis-à-vis des « régimes miracle », qui font perdre rapidement du poids. Les kilos sont souvent repris aussi vite, ou presque, dès la fin du régime (c’est l’effet « yo-yo »). Par ailleurs, les régimes faisant appel à des pratiques alimentaires peu diversifiées peuvent être responsables de carences nutritionnelles (calcium, vitamines...)

La réussite passe plutôt par une modification durable des habitudes de vie.

Perdre du poids pour améliorer sa santé

Vous êtes en surpoids ? Il est inutile de culpabiliser. En revanche, il faut savoir que maigrir de quelques kilos peut vous apporter des bénéfices inestimables pour votre santé.

Ainsi, des études ont montré que perdre 5 à 10 % de son poids lorsqu'on est obèse contribue à :

Avec votre médecin, fixez une perte de poids adaptée à votre situation, compte-tenu de votre âge de vos maladies éventuelles et de votre capacité à vous investir pleinement dans ce objectif.

Pour les personnes de plus de 70 ans, un amaigrissement trop important risque de réduire la masse musculaire et de provoquer une dénutrition.

Peut-on être en surpoids ou obèse et dénutri ?

Oui, on peut être en surpoids ou obèse et dénutri.

En effet, l’amaigrissement se traduit par une fonte musculaire, mais celle-ci est masquée par la encore présente sous la peau. Cela aboutit à une personne qui perd rapidement du poids, mais dont l’apparence physique peut rester normale, voire « grosse » (l’IMC reste alors élevé supérieur à 25). Même si cela parait paradoxal, on peut donc être à la fois obèse et dénutri.

  • Haute Autorité de santé - Fédération française de nutrition. Obésité de l’adulte : prise en charge des 2e et 3e niveaux. Prise en charge médicale. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2022 [consulté le 17 février 2023]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Guide du parcours de soins : surpoids et obésité chez l’adulte. Site internet : HAS. Saint-Denis la Plaine (France) ; 2024 [consulté le 4 mars 2024]
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale. Obésité. Site internet : Inserm. Paris ; 2019 [consulté le 9 février 2023]
  • Corpulence des enfants et des adultes en France métropolitaine en 2015. Résultats de l’étude Esteban et évolution depuis 2006. BEH n°13/2017 [consulté le 9 février 2023]
  • Institut national du cancer. Surpoids et obésité.Site internet : Inca. Boulogne-Billancourt (France) ; 2021 [consulté le 9 février 2023]
  • Haute Autorité de santé (HAS). Boulimie et hyperphagie boulimique : Repérage et éléments généraux de prise en charge. Recommandation de bonne pratique. HAS. Saint-Denis La Plaine ; 2019 [consulté le 9 février 2023]
  • Collège des enseignants d'endocrinologie, diabète et maladies métaboliques. Obésité de l'enfant et de l'adulte. ECN. 4ème édition 2019. Elsevier Masson.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire